AccueilAménagements civils portuaires et littoraux du XVIe siècle à nos jours : acteurs, projets, réalisations

*  *  *

Publié le samedi 04 juin 2005 par Natalie Petiteau

Résumé

Annonce

Aménagements civils portuaires et littoraux du XVIe siècle à nos jours : acteurs, projets, réalisations

Colloque interdisciplinaire

Sous l’égide des laboratoires :

EA-SOLITO - Université de Bretagne-Sud et Techniques et Culture, UMR CNRS/MNHN,

Les 6,7 et 8 avril 2006 à l’Université de Bretagne-Sud

4 rue Jean Zay, Lorient (France).

Longtemps les ports sont dépourvus d’une réelle infrastructure, ce ne sont que des havres d’échouage. Les ports urbains ne disposent, le plus souvent que des quais obliques et de cales modestes, ce qui n’exclut pas que certains ports disposent de bassins. L’entrée dans l’ère industrielle signifie la promotion du port aménagé. Ce sont ces aménagements qu’il faut étudier dans la durée et à toutes les échelles et sous toutes les latitudes. Mais les aménagements concernent aussi la mise en exploitation du trait de côte de la saline au parc conchylicole.

Les aménagements, quelque soit leur dimension et leur nature, sont des enjeux majeurs qui mobilisent des acteurs différents qui vont se trouver impliqués dans des dossiers et des procédures souvent complexes. Ils sont confrontés à la difficile question du financement. Les projets nombreux n’aboutissent pas toujours. Les réalisations qui transforment le littoral méritent alors d’être évaluées et éclairées en terme de politique d’aménagement.

Cette problématique de l’aménagement depuis l’invention du projet jusqu’à sa réalisation exige les réponses de chercheurs de plusieurs disciplines : histoire, archéologie, géographie, ethnologie, sociologie, droit, économie, architecture, sciences de l’ingénieur.

1- Les acteurs et les procédures


1-1 Les acteurs

Le choix du temps long et de la dimension comparative rend illusoire de dresser l’inventaire des protagonistes publics et privés.

Le jeu de chacun des acteurs renvoie à des jeux de pouvoir économique, social, technique, politique. Il doit être replacé à des échelles différentes. Il doit permettre de s’interroger sur l’existence ou non d’une politique d’aménagement avec bien sûr l’idée que sur cinq siècles, il parait difficile de lui donner une définition transchronologique.

1-2 Les procédures : la prise de décision

L’idée, la constitution du dossier et la conduite du projet s’inscrivent dans un cheminement très long qui n’est pas toujours couronné de succès.

a) Les interrogations portent d’abord sur les faisceaux d’arguments qui ont pu nourrir la demande et assurer au dossier qu’il ait pu franchir les différents obstacles. Les succès ou les échecs doivent permettre de démêler les écheveaux des interventions des différents acteurs.

b) Qui préside aux décisions ?

Ce n’est pas seulement la décision administrative, politique et financière, qui doit être retenue mais celles qui vont intervenir à différents moments de la procédure et qui sont de nature différente.

2- Les réalisations

Une fois acquise l’autorisation de construire, il faut penser à la réalisation.

- En réalité les concepteurs, notamment les ingénieurs, sont très impliqués dans la construction du dossier et leur expertise technique joue un rôle essentiel dans l’issue de la procédure.

- La réalisation pose plusieurs problèmes :

§ L’évolution des techniques de construction et d’entretien et la diffusion des connaissances, les transferts de technologie.

§ La réalité des entreprises et de la main d’œuvre.

§ La conduite des chantiers : coûts, délais, problèmes techniques.

3- L’aménagement au regard de la société


Les différents impacts des aménagements littoraux sont parfois bien loin de ceux envisagés par leurs concepteurs. Une fois achevés, les aménagements peuvent être reçus de manière très différente par les sociétés littorales. Ils peuvent provoquer de très fortes résistances ou au contraire être perçus comme une réponse particulièrement adaptée. L’étude de l’impact économique et social de certains aménagements au travers de l’étude de certains cas pourra nous éclairer à ce propos.

Le projet réalisé n’est pas une fin en soi mais bien un outil amené à connaître des évolutions et de nécessaires adaptations au cours des ans : se pose la question de l’adaptation de structures parfois anciennes à de nouvelles utilisations ou de nouveaux usagers (transformation des liaisons intermodales, évolutions dans la construction navale…).

Les ports et les espaces littoraux sont toujours des héritages de l’action humaine. Le défi de ce colloque est de comprendre le ressort de leurs aménagements successifs en observant le jeu des acteurs, en décryptant leur environnement décisionnel, en identifiant les conditions même de leur réalisation.

Conseil scientifique provisoire

o Gérard Le Bouëdec, Professeur - SOLITO EA 3374 - UBS

o Sylviane Llinares, Maître de Conférences - SOLITO EA 3374 - UBS

o Olivier Levasseur, Docteur chercheur associé - SOLITO - UBS

o Jean-Christophe Fichou, Docteur chercheur associé - SOLITO - UBS

o Aliette Geistdoerfer, Directeur UMR CNRS MNHN 5196

o John Barzman, Professeur - CIRTAI-FRE 2795 - Le Havre

o Gilbert Buti, Maître de Conférences - TELEMM UMR 6570 - Aix-Marseille

o Christian Borde, Maître de Conférences – CRHAEL EA 3602 - Université du Littoral

o Bruno Marnot, Maître de conférences – CAHMC EA - Bordeaux III

o Jean-René Couliou, Maître de Conférences - UBO

Modalités pratiques :

Date limite de l’appel à contribution : 15 novembre 2005

Les projets de contribution doivent se présenter sous forme d’un résumé de 30 à 50 lignes assorti de mots clés et du CV de l’auteur. Les envoyer à l’adresse suivante :

valerie.sauvaire@univ-ubs.fr

Date limite de la notification du conseil scientifique :

Confirmation de la participation effective du contributeur avant le 31 décembre 2005.

Les papiers définitifs destinés à la publication des Actes du colloque doivent être présentés avant le 31 mai 2006, un exemplaire en version papier et un autre en version électronique sous Word, caractère Times corps 12, interligne 1,5. La page de garde doit contenir le titre en français et un résumé de l’article en 10 lignes en français et en anglais. Le texte lui-même ne doit pas excéder 15 pages avec la bibliographie.



Catégories

Lieux

  • Lorient, France

Dates

  • mardi 15 novembre 2005

Contacts

  • Valérie Sauvaire
    courriel : Valerie [dot] Sauvaire [at] univ-ubs [dot] fr

Source de l'information

  • Sylviane Llinares
    courriel : sylviane [dot] llinares [at] univ-ubs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Aménagements civils portuaires et littoraux du XVIe siècle à nos jours : acteurs, projets, réalisations », Appel à contribution, Calenda, Publié le samedi 04 juin 2005, http://calenda.org/190312