AccueilCréer violemment

Créer violemment

L'impulsion créatrice entre dextérité et violence

*  *  *

Publié le vendredi 24 juin 2005 par Natalie Petiteau

Résumé

Créer est toujours une violence. L’acte lui-même peut cependant prendre une forme parfaitement maîtrisée et pondérée. Inversement, de nombreux artistes ont cherché à dépasser les techniques traditionnelles de création en violentant la matière ou l’outil. Si la vaste question de la représentation de la violence en art est un thème intéressant, on cherchera ici à cerner spécifiquement le sens, les modes et les motivations d’un geste qui agresse une surface, qui écrase une matière, qui frappe un instrument. S’agit-il de produire de simples effets visuels et d’étendre les potentialités expressives des techniques ou de chercher à rendre visible le bouleversement interne de la création ? La furie gestuelle, entre ravage et création, se nourrit d’un antagonisme ancien mais l’intérêt de ce colloque dans le contexte de l’Académie de France à Rome est de proposer un croisement entre les époques et les disciplines dans un lieu qui les réunit naturellement.

Annonce

Créer est toujours une violence. L’acte lui-même peut cependant prendre une forme parfaitement maîtrisée et pondérée. Inversement, de nombreux artistes ont cherché à dépasser les techniques traditionnelles de création en violentant la matière ou l’outil. Si la vaste question de la représentation de la violence en art est un thème intéressant, on cherchera ici à cerner spécifiquement le sens, les modes et les motivations d’un geste qui agresse une surface, qui écrase une matière, qui frappe un instrument. S’agit-il de produire de simples effets visuels et d’étendre les potentialités expressives des techniques ou de chercher à rendre visible le bouleversement interne de la création ? La furie gestuelle, entre ravage et création, se nourrit d’un antagonisme ancien mais l’intérêt de ce colloque dans le contexte de l’Académie de France à Rome est de proposer un croisement entre les époques et les disciplines dans un lieu qui les réunit naturellement.


Lundi 4 juillet
-Villa Médicis, viale Trinità dei Monti 1 - Roma

9h30 – Muscle et résistance : la gestuelle impulsive

président : Barthélemy Jobert

Maurice BROCK

Professeur. Université de Tours.

À propos du coloris tardif de Titien

Pascal JULIEN

Professeur à l'Université de Toulouse II.

Meurtrir le marbre : une domination pensée de la nature animée


Maria Grazia MESSINA

Professeur. Université de Florence.

Buchi e tagli di Lucio Fontana, concetti spaziali o figure di archetipi


15h – Douleur : le corps subissant

président : Éric de Chassey

Cécile REYNAUD

Conservateur au département de la musique de la Bibliothèque nationale de France (BnF)

Franz Liszt : souffrances du virtuose et du créateur dans les années d' « exécution transcendante »

Philippe-Alain MICHAUD

Conservateur. Service cinéma au Centre Georges Pompidou.

Autodestruction et valeur documentaire de l’œuvre d'art

Sophie DELPEUX

Docteur en Histoire de l'art de l’Université Paris I

Des blessures sans qualité. Chris Burden et l’identité américaine

Mardi 5 juillet - Villa Médicis, viale Trinità dei Monti 1 - Roma

9h30 – Révolte contre la tradition

président : Maria Grazia Messina

Marco BUSSAGLI

Professore. Accademia di Belle Arti (Rome)

Il Giudizio di Michelangelo come rappresentazione del dies irae. Quando Dio sovverte l’ordine delle cose

Michèle HUMBERT

Professoressa. Accademia di Belle Arti (Rome); Université d’Evry

Violer la tradition : à propos de la provocation silencieuse de Marcel Duchamp

Éric de CHASSEY

Professeur d'Histoire des arts contemporains, Université François-Rabelais de Tours, Membre de l'Institut Universitaire de France

EYEBALL KICKS: les jeunes artistes abstraits anglais, de la peinture d'action à la peinture active (1955-1962).

15h – Images de mort et création

président : Philippe-Alain Michaud

Jérôme DELAPLANCHE

Docteur en histoire de l’art. Université Paris IV-Sorbonne. Pensionnaire à la Villa Médicis

De pinceau et d’épée

Régis MICHEL

Conservateur en chef. Musée du Louvre.

Vidéogames : l’œil-machine… à tuer

Violence de l’image et société de contrôle

18h – Conférence démonstration

Daniele LOMBARDI

Musicologue, compositeur, pianiste.

Il cluster: killer dell'armonia

Mercredi 6 juillet - Villa Médicis, viale Trinità dei Monti 1 - Roma


9h30 – Historiographie de la violence : portrait de l’artiste

président : Régis Michel


Barthélemy JOBERT

Professeur. Historien de l'art. Paris IV

La question du fini au temps du Romantisme

Simonetta LUX

Direttore del Museo Laboratorio Arte Contemporanea

L’acte créateur : acte souverain ou acte obéissant ?

L'art contemporain dans le royaume de l'ambiguïté

Hervé CASTANET

Professeur des universités (clinique psychopathologique), psychanalyste

Création et violence ou qu'est-ce que jouir de la transgression ?

Catégories

Lieux

  • Rome
    Rome, Italie

Dates

  • lundi 04 juillet 2005

Contacts

  • Muriel Sautour
    courriel : storiadellarte2 [at] villamedici [dot] it

Source de l'information

  • Muriel Sautour
    courriel : storiadellarte2 [at] villamedici [dot] it

Pour citer cette annonce

« Créer violemment », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 24 juin 2005, http://calenda.org/190353