AccueilLes associations de prêtres en France du Moyen Âge à l'époque contemporaine

*  *  *

Publié le mardi 05 juillet 2005 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

Annonce

Les associations de prêtres en France

du Moyen Âge à l'époque contemporaine

15 – 17 septembre 2005

Colloque organisé à Clermont-Ferrand par le Centre d'Histoire “ Espaces et Cultures ” (Université Blaise-Pascal), en collaboration avec la Société d'histoire religieuse de la France

Organisateurs : Bernard Dompnier (CHEC), Marc Venard (Président de la SHRF)

Présentation générale

L’attention portée en ces dernières années sur les diverses structures de sociabilité d’origine religieuse, d’abord très axée sur laïcs, a fait aussi ressortir des formes multiples de sociabilité cléricale, plus ou moins institutionnalisées, répondant à des motivations très diverses. Et cela alors que, depuis environ mille ans, la règle du célibat imposée au clergé séculier de l’Eglise latine signifiait pour beaucoup de prêtres une vie de solitude obligée.

Parfois, c’est l’abondance des prêtres réunis en un même lieu qui les amène à s’organiser. On voit ainsi, jusque dans de modestes paroisses rurales, des groupements de prêtres originaires du lieu qui, sous diverses appellations, sans mener la vie commune, se partagent les messes de fondation et les revenus afférents. Dans des villes plus importantes, à l’ombre des puissants chapitres, c’est tout un clergé subalterne qui s’organise en véritables syndicats pour défendre ses intérêts, ou les curés des diverses paroisses qui se groupent en association.

En revanche, c’est pour mieux contrôler le clergé rural qu’ont été instituées, dans certains diocèses, des réunions périodiques appelées « calendes ». A l’époque moderne, c’est comme un moyen de formation permanente que les évêques imitateurs de saint Charles Borromée obligeront les curés à assister aux « conférences ecclésiastiques » ; mais avec le temps, celles-ci pourront devenir des rencontres festives, voire revendicatives.

Autant que l’instruction, la dévotion est à l’origine de multiples formes de sociabilité, destinées à soutenir spirituellement le prêtre isolé et à entretenir son zèle. Mais ce sont surtout les besoins de l’apostolat qui ont amené, de siècle en siècle, les prêtres séculiers à s’associer tout en refusant de se lier par les vœux qui feraient d’eux des religieux : des congrégations de prêtres du XVIIe siècle jusqu’aux fondations du XXe, un même idéal missionnaire s’est traduit par quantité d’initiatives qui méritent d’être confrontées.

L’objectif du colloque est donc d’enrichir et nuancer l’image du clergé séculier, en analysant les pratiques sociales, les expériences humaines et les motivations spirituelles qui se laissent découvrir dans les diverses formes d’organisation qu’il s’est données au cours des siècles.

Programme

Jeudi 15 septembre 2005

14 h 00 Allocution d’ouverture

Les motifs d'association

14 h 30. Giancarlo ROCCA (Dizionario degli Istituti di perfezione, Rome),

Tipologia delle associazioni italiane

15 h. Abbé Joseph AVRIL (CNRS),

Une association obligée : l'archiprêtré ou doyenné

15 h 30. Marc VENARD(Université Paris X – Nanterre),

Entre obligation et sociabilité : les conférences ecclésiastiques (XVIIe – XVIIIe siècles)

16 h. Pause

16 h 30. Philippe BOUTRY (Université Paris I, ÉHÉSS),

Les conférences ecclésiastiques au XIXe siècle

17 h. Jacqueline LALOUETTE (Université Paris XIII),

Les associations de prêtres contre les calomnies anticléricales (fin XIXe siècle)

17 h 30. Christian SORREL (Université de Savoie),

Le prêtre et le congrès (1890-1940) : un rendez-vous manqué ?

Vendredi 16 septembre 2005

Idéaux, modèles et Frontières

9 h. Jacques PYCKE (Université catholique de Louvain, archiviste de la cathédrale de Tournai),

Chanoines et prêtres séculiers dans le cadre de la paroisse primitive de Tournai : de l'osmose au divorce (XIIe-XVIe siècle)

9 h 30. Jean-Michel MATZ (Université d'Angers),

Auprès des chanoines ou à leur place ? Les communautés de chapelains de la cathédrale et des collégiales d'Angers (XIVe-XVe siècles)

10 h. Yves KRUMENACKER (Université Lyon III, UMR 5190 LARHA),

La question des vœux dans les congrégations de prêtres du XVIIe siècle

10 h 30. Pause

11 h. Stéphane-Marie MORGAIN (Institut catholique de Toulouse),

La prêtrise selon Pierre de Bérulle : “ Un état et une vie d'unité par intériorité et de société par extériorité ”

11 h 30. André LANFREY (Centre André-Latreille, Lyon),

Sociétés secrètes de séminaristes et de prêtres dans les diocèses de Clermont, Lyon et Paris au XIXe siècle

12 h. Albert JACQUEMIN (Diocèse de Paris),

Naissance et développement de l'Opus Sacerdotale, 1964-1974


Le mode de vie interne

14 h 30. Christian DURY (Société d'art et d'histoire du diocèse de Liége),

Fraternités de chapitres et chapitres de confraternités. L'exemple du diocèse de Liège au Moyen Âge

15 h. Ludovic VIALLET(Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand),

Les communautés de prêtres des cathédrales et des collégiales dans les villes de la fin du Moyen Âge : modèle canonial, réseaux et identité urbaine

15 h 30. Gaëlle TARBOCHEZ (Université de Bourgogne),

Les communautés de prêtres séculiers en Bourgogne à la fin du Moyen Âge

16 h. Pause

16 h 30. Frédéric MEYER (Université de Savoie),

La “ Bourse de l'hospice des pauvres prêtres ” du diocèse de Genève-Annecy au XVIIIe siècle

17 h. Ségolène de DAINVILLE-BARBICHE (Archives nationales de France),

Les communautés paroissiales de Paris au XVIII siècle : sociétés de prêtres ou auberges ecclésiastiques ?

17 h 30. Louis DUVAL-ARNOULD (Bibliothèque Vaticane, Rome),

La communauté de Saint-Louis des Français à Rome


Samedi 17 septembre 2005

Les formes de ministère

9 h. Jean-Loup LEMAITRE (École pratique des hautes études),

Les prêtres de la mort. Les communautés de prêtres obituaires dans le Massif central avant le concile de Trente

9 h 30. Anne BONZON(Université Lille 3),

Fonctions et fonctionnement des communautés de curés : le cas des villes épiscopales de la province ecclésiastique de Reims au temps de la réforme catholique

10 h. Stéphane GOMIS(Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand),

Les “ enfants-prêtres ” à l'époque de la Réforme catholique : des clercs en quête d'identité ?

10 h 30. Daniel MOULINET (Institut catholique de Lyon),

Associations sacerdotales aux XIXe et XXe siècles. Le cas du diocèse de Moulins

11 h. Bernard DOMPNIER(Université Blaise-Pascal, IUF, directeur du CHEC),

Conclusions du colloque


Renseignements/contacts :

Centre d'Histoire “Espaces et Cultures”
Maison de la Recherche – 4, rue Ledru
63057 Clermont-Ferrand cedex 1
Tél. 04 73 34 68 48
chec@lettres.univ-bpclermont.fr

Catégories

Lieux

  • Clermont-Ferrand, France

Dates

  • jeudi 15 septembre 2005

Contacts

  • Bernard Dompnier
    courriel : bernard [dot] dompnier [at] univ-bpclermont [dot] fr

Source de l'information

  • Bernard Dompnier
    courriel : bernard [dot] dompnier [at] univ-bpclermont [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les associations de prêtres en France du Moyen Âge à l'époque contemporaine », Colloque, Calenda, Publié le mardi 05 juillet 2005, http://calenda.org/190370