AccueilPaul Zumthor - Traversées

Paul Zumthor - Traversées

Première Rencontre Internationale Paul Zumthor

*  *  *

Publié le samedi 24 septembre 2005 par Natalie Petiteau

Résumé

À l’heure raisonnable d’un bilan, dix ans après la disparition de Paul Zumthor, c’est à la fois la traversée d’une œuvre qui nous intéresse, dans le degré de résistance qu’elle offre au temps écoulé depuis sa clôture définitive, et, en amont, la façon dont cette œuvre a traversé son époque, y a imprimé sa trace propre. Mais c’est aussi une dynamique particulière, la démarche en quelque sorte transversale dont elle procède, qui se découvre par un effet d’après coup : de la marge, des confins, de la frontière.

Annonce

PREMIÈRE RENCONTRE INTERNATIONALE PAUL ZUMTHOR

COLLOQUE du 28 septembre – 1er octobre 2005

PAUL ZUMTHOR - TRAVERSÉES

À l’heure raisonnable d’un bilan, dix ans après la disparition de Paul Zumthor, c’est à la fois la traversée d’une œuvre qui nous intéresse, dans le degré de résistance qu’elle offre au temps écoulé depuis sa clôture définitive, et, en amont, la façon dont cette œuvre a traversé son époque, y a imprimé sa trace propre. Mais c’est aussi une dynamique particulière, la démarche en quelque sorte transversale dont elle procède, qui se découvre par un effet d’après coup : de la marge, des confins, de la frontière.

On peut certes saluer la diversité d’un auteur tour à tour et à la fois érudit, poète et romancier, philologue de terrain et théoricien, médiéviste ancré dans la modernité de son temps. Mais elle ne doit pas faire oublier la nécessité d’un parcours plus que d’autres profondément solitaire quoique croisant librement tous les chemins, ni l’unité profonde, originelle, qui le sous-tend. Sa vie durant Paul Zumthor aura occupé en effet une position à quelqu’égard atypique, décalée, à l’écart, des écoles comme des institutions, qui lui a assuré une liberté sans autres limites que celles qu’il se fixait lui-même. Dès le début, il surprend par une approche sans a priori ni spécialisation prématurée : textes documentaires autant que littéraires, dialectaux autant que «nationaux», obscure activité de lexicographe et élaboration d’une syntaxe, études appliquées autant que synthèses. Parallèlement, son œuvre de poète et de romancier a toujours accompagné, quand elle ne l’a pas précédé, son travail d’érudit. C’est que, indépendant des modes, Paul Zumthor n’a cessé de nourrir une préoccupation souterraine : en éradiquant momentanément l’histoire dans notre appréhension du texte médiéval, lui qui, jusqu’à son dernier écrit, n’a cessé d’être hanté par elle, il succombait moins à la prégnance alors de la Structure qu’il ne restituait, par ce geste radical, une certaine virginité à l’objet. De même, s’il a poussé l’étude de l’«oralité», puis de la «vocalité», jusqu’à rencontrer les explorations les plus avancées en ce domaine, c’était pour asseoir plus sûrement une théorie de la littérature médiévale et, au-delà, de toute littérature. Certains ont parfois craint qu’il ne s’éloignât trop de sa voie de médiéviste, dans un nomadisme dont ils ne saisissaient pas bien la cohérence : elle existe pourtant aussi sûrement que, de l’élancement de la Tour à la profondeur du Puits, le fil rouge du mythe de Babel. C’est pourquoi nous avons placé nos séances sous le signe de formules-citations empruntées aux livres de Paul Zumthor: après la traversée(s) du titre, contrebandiers, nomadisme, mesure du monde, Babel, pulvérisant les délimitations de tous ordres, jusqu’à l’inachèvement final, ce mythe de la possibilité de l’Histoire.

In fine, ce colloque ouvre une série que nous espérons longue de Rencontres Internationales Paul Zumthor. Il nous a paru nécessaire de la commencer par notre propre traversée de cette œuvre inaugurante.


PROGRAMME

Les communications se donneront toutes à l’auditorium de la Bibliothèque Nationale du Québec

Mercredi 28 septembre

9h00 Accueil et café dans la salle de réception de la BNQ

9h30-10h00 Ouverture du colloque

Madame Lise Bissonnette, présidente-directrice générale de la BNQ,

Monsieur François Lepage, vice-doyen à la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal

Monsieur Éric Méchoulan, responsable du Comité scientifique des Rencontres internationales Paul Zumthor

présentés par

Madame Marie-Louise Ollier, Présidente du Fonds Paul Zumthor

Première journée, sous le signe des Contrebandiers

10h00-12h30 Présidence de Georges Leroux

(Université du Québec à Montréal)

10h00-10h40 Bernard Beugnot (Université de Montréal) - Itinéraires - La leçon de Paul Zumthor

10h40-11h10 Pause

11h10-11h50 Michel Jeanneret (Université de Genève et Johns Hopkins University, Baltimore) - Les Années de guerre : milieu intellectuel et quête spirituelle

11h50-12h30 Serge Lusignan (Université de Montréal) - Paul Zumthor : printemps 1940

12h30-14h30 Déjeuner

14h30-17h00 Présidence de Michel Hébert

(Université du Québec à Montréal)

14h30-15h10 Giovanna Angeli (Université de Florence) - Paul Zumthor : la découverte d’une poésie du non-sens et de son (dis)fonctionnement

15h10-15h50 François Cornilliat (Rutgers University) – «Un espace décontraint» : retour sur Le Masque et la lumière

15h50-16h20 Pause

16h20-17h00 Hans-Ulrich Gumbrecht (Université de Stanford) - «Se maintenir en vie» : ce qui faisait écrire Paul Zumthor

17h00 - Rafraîchissements suivis d’un COCKTAIL DÎNATOIRE

Salle de réception de la BNQ


Jeudi 29 septembre

8h30-9h00 Café dans la salle de réception de la BNQ

Deuxième journée, sous le signe de La lettre et la voix

9h00-12h30 Présidence de Johanne Villeneuve

(Université du Québec à Montréal)

9h00- 9h40 Éric Méchoulan (Université de Montréal) - Les «pierres vives» de la tradition : archives de la voix chez Paul Zumthor

9h40-10h20 Christopher Lucken (Universités de Paris VIII et de Genève) - Du je grammatical au sujet vocal : présence de la voix comme réponse aux apories de la poétique

10h20-10h50 Pause

10h50-11h30 Max Grosse (Université de Tübingen) - Paul Zumthor, historien de la «littérature»

11h30-12h10 Francis Gingras (Université de Montréal) - De la voix du prophète à la lettre du roman : Paul Zumthor et la poétique du roman médiéval

12h30-14h30 Déjeuner

14h30-17h00 Présidence de Geneviève Bazin

(Université de Montréal, Directrice des Livres rares et des Collections spéciales)

14h30-15h10 Lucie Bourassa (Université de Montréal) - Une clôture en ajours - L’autonomie poétique chez Paul Zumthor

15h10-15h50 Robert Melançon (Université de Montréal) - Point de convergence?

15h50-16h30 Jacqueline Cerquiglini-Toulet (Université Paris IV, Institut universitaire de France) - Lettre animée, lettre vivante : Paul Zumthor et l’alphabet

16h30-17h00 Pause

17h00-17h40 Michel Zink (Collège de France, Membre de l’Institut) - Paul Zumthor - La vie ouverte en poésie

18h00 Traversée de la montagne

19h00 - DÎNER

5613 Restaurant Le Béarn

Côte-des-Neiges


Vendredi 30 septembre

8h30-9h00 Café dans la salle de réception de la BNQ

Troisième journée, sous le signe d’Écriture et nomadisme

9h00-12h40 Présidence de Pamela Stewart

(Université McGill)

9h00-9h40 Madeleine Jeay (McMaster University, Hamilton) - Paul Zumthor, le polémiste fraternel

9h40-10h20 Georges Benrekassa (Université Paris VII-Denis Diderot) - L’homme et son lieu : assignation, identification, invention

10h20-10h40 Pause

10h40-11h20 Leyla Perrone-Moisés (Université de São Paulo) - Paul Zumthor et la découverte de l’Amérique : théorie et fiction

11h20-12h00 Gilles Marcotte (Université de Montréal) - Québec, l’impossible récit

12h00-12h40 André Beaudet (Montréal) - La mesure de Babel

13h00-14h30 Déjeuner

14h30-17h30 Présidence de Pietro Boglioni

(Université de Montréal)

14h30-15h10 Élisabeth Nardout-Lafarge (Université de Montréal) - Paul Zumthor et la figure de Colomb dans La fête des fous et La traversée

15h10-15h50 Jerusa Pirés-Ferreira (Pontifícia Universidade Católica de São Paulo) - L’univers conceptuel de Paul Zumthor et son rayonnement au Brésil

15h50-16h10 Pause

16h10-16h50 Lise Gauvin (Université de Montréal) - Apprivoiser Babel : tours et détours d’une énigme

16h50-17h30 Alexis Nouss (Université de Montréal) - Babel-machine : le texte et l’histoire

18h15 Visite guidée au Musée d’art Contemporain (MAC)

19h00 DÎNER à La Rotonde - 185, Sainte-Catherine Ouest

Samedi 1er octobre

10h00-12h00 Sous le signe de l’Inachèvement

TABLE RONDE animée par Bernard Beugnot, Hans-Ulrich Gumbrecht, Christopher Lucken. Francis Gingras agira comme modérateur

12h00 Clôture du Colloque

Présentation du Fonds documentaire par Francis Gingras

Annonce, par Michel Jeanneret et Christopher Lucken, de la Deuxième Rencontre internationale Paul Zumthor

Catégories

Lieux

  • Montréal, Canada

Dates

  • mercredi 28 septembre 2005

Contacts

  • Christopher Lucken
    courriel : clucken [at] noos [dot] fr

Source de l'information

  • Unité de Recherche en Histoire Médiévale de l'ULB
    courriel : urhm [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Paul Zumthor - Traversées », Colloque, Calenda, Publié le samedi 24 septembre 2005, http://calenda.org/190529