AccueilDémocratie participative en Europe

*  *  *

Publié le lundi 03 octobre 2005 par Claire Lemercier

Résumé

Dans l’espace de l'Union européenne élargie, les institutions s’engagent de plus en plus clairement à maintenir un dialogue ouvert et régulier avec la société civile au travers de ses structures représentatives. Il s’agit ici d’approcher, de mettre en évidence, d’interroger et d’expliciter dans une perspective communicationnelle le "principe de démocratie participative".

Annonce

Colloque : Démocratie participative en Europe

Toulouse (France), 15-17 novembre 2006

LERASS (Laboratoire d’études et de recherches appliquées en sciences sociales)
resp. scientifique : Stefan Bratosin
resp. organisation : Catherine Ghosn, Jean-Thierry Julia


Dans l’espace de l'Union européenne élargie, les institutions s’engagent de plus en plus clairement à maintenir un dialogue ouvert et régulier avec la société civile au travers de ses structures représentatives. Cet engagement s’inscrit dans un contexte social et politique prédisposé à s’approprier, à innover et à multiplier les moyens normatifs et fonctionnels proposés aux citoyens pour faire connaître et échanger publiquement leurs opinions sur tous les domaines d’action collective. Pourtant, en ce moment, l’Union européenne, malgré la multiplication des textes normatifs promouvant son engagement institutionnel pour la démocratie participative, semble plus que jamais éloignée des citoyens, comme l’illustre d’ailleurs le taux de participation aux dernières élections parlementaires de 2004. Le rapport entre la démocratie participative inscrite plutôt dans l’immédiat de la proximité citoyenne et le fonctionnement médiat et étalé des instances européennes reste un exercice difficile et problématique.

Il s’agit ici d’approcher, de mettre en évidence, d’interroger et d’expliciter dans une perspective communicationnelle le " principe de démocratie participative ".

Les questions soulevées par le " principe de démocratie participative " sont nombreuses. En effet, quelle serait la composition des instances participantes aux processus décisionnels européens et quelles implications en découleraient quant à la gestion des projets publics à l’échelle locale ? De même, comment appréhender l’interaction entre pouvoir politique et société civile dans le processus de décision, ainsi que le degré de prise en compte de la participation citoyenne par les élus européens ? En quoi les incidences des changements structurels territoriaux – élargissement de l’Union, décentralisation, etc. – peuvent-ils conduire à une répartition différente des rôles entre pouvoir politique, organes administratifs, services marchands, organisations non gouvernemen-tales ?

Toutes ces questions croisent de nombreuses problématiques communicationnelles en termes d’espace public, de communication politique et d’exercice de la citoyenneté. Quels rôles jouent en effet les médias et les discours politiques dans la diffusion de représentations de la démocratie participative et dans la construction de ces représentations par les citoyens ? C’est en outre la nature des textes normatifs adoptés qui est soulevée : s’agit-il d’une véritable architecture juridique, susceptible de déboucher sur une normativité largement reconnue ? Le " principe de démocratie participative " n’est-il pas avant tout et même après tout le fondement d’un dispositif de communication empreint de performativité, visant à affirmer l’identité de l’Union européenne et son caractère fortement démocratique ? La question se pose dans un contexte où libéralisme économique et décentralisation semblent se traduire plutôt par un individualisme croissant et une perte de repère collectifs. Enfin, les questions des relations entre communication et organisations sont omniprésentes : la démocratie participative telle qu’elle est envisagée renvoie tout à la fois à des tentatives de création d’organisations à partir de dispositifs de communication et aux processus de communication structurant les divers types d’organisation en présence, entreprises, administrations, associations, fondations, instances locales, nationales et supranationales.

Cette perspective résolument interdisciplinaire s’attache :

- d’abord à rassembler les analyses concernant les lieux, les moyens, les enjeux, les limites, etc. dont les contours réunis en tant que formes de communication donnent corps actuellement à la démocratie participative européenne ;

- ensuite, par la mise en exergue d’expériences diverses et de conditions spécifiques d’exercice du pouvoir, elle s’efforce de rendre compte des recherches portant sur la manière dont le sens du " principe de démocratie participative " se construit et sur le processus de son appropriation dans l’espace européen par des contributions politiques, sociales ou culturelles hétéroclites assujetties et/ou enrichies ad-hoc selon la déclinaison nationale, régionale et locale de l’agir démocratique ;

- enfin, cette perspective vise à croiser les études sur les pratiques et les dispositifs de communication propres à la démocratie participative correspondant à trois groupes de pays : des membres historiques de l’Union européenne (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, mais aussi Danemark, Royaume-Uni, Irlande, Grèce, Espagne, Portugal, etc.), des Etats ayant intégré l’Union Européenne tout récemment (Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, République tchèque, Slovaquie et Slovénie), et des pays candidats à une adhésion en 2007 (Bulgarie et Roumanie).


Comité scientifique :


Responsable du comité
Stefan Bratosin, Sciences de l'information et de la communication, Univ. Toulouse 3 (France)

Membres du comité scientifique
Robert Boure, Sciences de l'information et de la communication, Univ. Toulouse 3 (France)
Michel Bussi, Géographie, Univ. de Rouen (France)
Viviane Couzinet, Sciences de l'information et de la communication, Univ. Toulouse 3 (France)
Éric George, Sciences de la communication, Univ. d'Ottawa (Canada)
Patrick Chaskiel, Sciences de la communication, Univ. Toulouse 3 (France)
Mihai Coman, Sciences de la communication, Univ. de Bucarest (Roumanie)
Peter Dahlgren, Sciences de la communication, Univ. de Lund (Suède)
Gérard Loiseau, IE, Univ. Toulouse 2 (France)
Pascal Marchand, Psychologie sociale, Univ. Toulouse 3 (France)
Marc Mormont, Sociologie, Fondation universitaire luxembourgeoise (Belgique)
Éric Neveu, Science politique, IEP de Rennes-CRAPE (France)
Isabelle Pailliart, Sciences de l'information et de la communication, Univ. Grenoble 3 (France)
Luigi Pellizzoni, Sociologie de l'environnement, Univ. de Trieste (Italie)
Stamos Papastamou, Psychologie sociale, Univ. d'Athènes-Panteion (Grèce)
Constantin Salavastru, Philosophie, Univ. de Iasi (Roumanie)
Michel Sénécal, Sciences de la communication, UQAM (Québec, Canada)
Yves Sintomer, Sociologie, Univ. Paris 8 (France)


Soumission des propositions :


Les chercheurs désirant communiquer au colloque devront soumettre au comité scientifique un résumé court (3000 signes maximum, sans bibliographie) et les 3 à 5 mots clés de leur intervention.
Les résumés doivent être soumis par courriel en fichier attaché selon le modèle (disponible sur le site) :

http://www.lerass.iut-tlse3.fr/democratie2006/modele.rtf

L’adresse courriel pour la soumission des résumés est : lerass.democratie2006@iut-tlse3.fr
La date limite pour la soumission des résumés est fixée au 28 février 2006 (appel prolongé !)


Information des auteurs :


Les auteurs des propositions retenues seront informés avant le 31 mars 2006 de la décision du comité scientifique.


Envoi du texte intégral de la communication :


Les auteurs des propositions retenues confirmeront définitivement leur participation en adressant aux organisateurs le texte intégral de leur communication (date à déterminer).


Renseignements complémentaires :


http://www.lerass.iut-tlse3.fr/democratie2006/


Contact


lerass.democratie2006@iut-tlse3.fr

Lieux

  • Toulouse, France

Dates

  • mardi 28 février 2006

Contacts

  • Stefan BRATOSIN
    courriel : stefan [dot] bratosin [at] iut-tlse3 [dot] fr

Source de l'information

  • Stefan BRATOSIN
    courriel : stefan [dot] bratosin [at] iut-tlse3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Démocratie participative en Europe », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 03 octobre 2005, http://calenda.org/190567