AccueilStéphane Cordier et L'Arc (1958-1986) : la trajectoire d'une revue

*  *  *

Publié le mardi 04 octobre 2005 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

Annonce

Colloque Stéphane Cordier et L’Arc, 1958-1986 : la trajectoire d’une revue

Aix-en-Provence, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme

 (25-26 novembre)

Avec cent numéros publiés entre 1958 et 1986, L’Arc fut à la fois l’œuvre d’un homme seul, Stéphane Cordier (1905-1986), homme d’affaires, intellectuel et écrivain d’origine bruxelloise, dont on fête cette année le centenaire de la naissance, et celle d’une équipe remarquablement cohérente.

Réunissant à l’origine des textes principalement littéraires et des photographies de qualité axés sur des thématiques « méditerranéennes » (« Les Gitans », « Van Gogh »), la revue a élargi, à partir de 1961, ses centres d’intérêt en adoptant la formule de numéros thématiques consacrés le plus souvent à des grandes figures, contemporaines ou disparues depuis peu, de la création littéraire et artistique (Butor, Xenakis, Perec, Char, Picasso, Resnais …) mais aussi des sciences humaines (Mauss, Derrida, Deleuze, Le Roy Ladurie …). Rencontrant un premier succès en 1965 avec un numéro consacré à Claude Lévi-Strauss, L’Arc imposa durant près de vingt ans une formule originale de revue qui alliait la qualité des textes et l’élégance de la présentation à un prix de vente à la portée des bourses estudiantines de l’époque. Les artisans de cette réussite furent Stéphane Cordier, directeur constamment bénévole de l’entreprise, et le comité de rédaction dont il avait confié la responsabilité à Bernard Pingaud et où se côtoyèrent nombre de personnalités de premier plan, telles Catherine Clément, Gilbert Lascaux et René Micha.

A l’occasion du centenaire de la naissance de Stéphane Cordier et alors qu’on réédite la revue qui fut la grande aventure intellectuelle de sa vie, un colloque, organisé par les Archives et la Bibliothèque départementales des Bouches-du-Rhône qui présentent parallèlement une exposition intitulée « Stéphane Cordier et L’Arc : un  homme, une revue », réunira plusieurs membres du comité de rédaction et des chercheurs pour tenter, en croisant témoignages et réflexions, de situer les grandes étapes de l’évolution ainsi que le fonctionnement tout à fait original de la revue.

Comment L’Arc a-t-il pu, en effet, frayer sa voie et continuer de se renouveler pendant les 25 années de son existence ? Quels sont les circonstances, les ressources, les amitiés, les compétences, les stratégies, les filiations, les remises en question, les alchimies, les outils, les réussites, les fragilités, les hégémonies, les micro-milieux, les publics ainsi que les finances qui étayèrent le développement de cette publication ?

Pourquoi, au terme des quatre premières années de sa trajectoire, cette revue a-t-elle cessé d’être un périodique qui rassemblait des sommaires plus ou moins diversifiés, afin de concevoir des livraisons qui ne ressemblaient pas aux numéros spéciaux des autres revues et qu’on ne doit pas non plus assimiler à des réalisations plus lourdes comme Les Cahiers de l’Herne, ou bien à des productions comme Le Magazine littéraire ?

Quels sont les auteurs, les schémas d’élaboration, les courants de pensée, les connivences, les disciplines ou bien les thèmes qu’elle a privilégiés ? Plutôt novateur dans les domaines de la littérature et des sciences humaines, L’Arc n’a-t-il pas pour partie délaissé les champs de la musique ou bien du cinéma ? A partir de quels critères pourrait-on affirmer que certains numéros de L’Arc furent des succès légitimes ou bien des tentatives beaucoup moins convaincantes ?

Domicilié à Aix-en-Provence et tout d’abord placé sous le signe de la Méditerranée, ce trimestriel est-il parvenu à jouer, loin de Paris, un rôle significatif au sein des dispositifs éditoriaux et du mouvement des idées des années 1960/1980 ?

Programme

VENDREDI 25 NOVEMBRE 2005

9h00 : accueil

9h15 : ouverture par Robert ILBERT et François GASNAULT

9h30 : un mot de bienvenue par Isabelle FANO-CORDIER


Première séance : un parcours bio-bibliographique

Présidence : Catherine CLÉMENT

9h45

Alain PAIRE, Esquisse biographique de Stéphane Cordier (1905-1986), directeur de L’Arc

10h15

Gérard KHOURY, Les Cahiers méditerranéens (1958-1962)

10h45

Discussion et pause

11h15

Bernard PINGAUD, La grande époque (1963-1981)

11h45

Roger DADOUN, L’Arc après Stéphane Cordier (1982-1986)

12h15

Débat

12h30

Déjeuner libre

Deuxième séance : une récapitulation thématique

Présidence : Bernard PINGAUD

14h15

Gilbert LASCAULT, L’Arc et les créations littéraires et artistiques

15h00

Olivier MICHA, Le rôle de René Micha

15h30

Catherine CLÉMENT, La place des sciences humaines

16h15

Discussion et pause

16h45

Témoignages d’Odette DADOUN et de Raymond JEAN

Débat

  18H30

Inauguration de l’exposition « Stéphane Cordier et L’Arc : un homme, une revue »

au centre aixois des Archives départementales des Bouches-du-Rhône, 25 allée de Philadelphie 13100 Aix-en-Provence


SAMEDI 26 NOVEMBRE 2005

Troisième séance : L’Arc, une position singulière dans le paysage des revues des années 1960-1980

Présidence : Philippe JOUTARD

9h30

Table ronde : Bilan critique de L’Arc

Modérateur : Philippe JOUTARD

Participants : Michel CIMENT, Claude PEREZ, Antoine RAYBAUD, Catherine CLÉMENT, Gilbert LASCAUX, Bernard PINGAUD

10h45

Discussion et pause

 11h15

Table ronde : rééditer L’Arc en 2005, pour quel lectorat ?

Modérateur : Alain PAIRE

Participants : Mathieu LARNAUDIE, Jérôme SCHMIDT, Catherine CLÉMENT, Gilbert LASCAUX, Bernard PINGAUD

12h

Débat

12h15

Clôture des travaux par Françoise DANSET

 

Lieux

  • Aix-en-Provence, France

Dates

  • vendredi 25 novembre 2005

Contacts

  • Gasnault #
    courriel : francois [dot] gasnault [at] cg13 [dot] fr

Source de l'information

  • François Gasnault
    courriel : francois [dot] gasnault [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Stéphane Cordier et L'Arc (1958-1986) : la trajectoire d'une revue », Colloque, Calenda, Publié le mardi 04 octobre 2005, http://calenda.org/190571