AccueilLe passé présent, mémoire & industrie

*  *  *

Publié le mercredi 02 novembre 2005 par Marie de Jerphanion

Résumé

Engagée dans une politique de la mémoire pour la mise en valeur du patrimoine industriel de son territoire, la Communauté d'Agglomération du Val de Fensch organise, pour la première fois, un colloque sur le thème de l'action mémorielle et patrimoniale dans les régions confrontées au déclin ou à la perte d'une activité industrielle, et parfois à la volonté programmée d'effacement de ses traces. Destiné au public le plus large, il se veut colloque de " réflexion-action " au sens où il répond au double objectif de communiquer sur les projets portés par la communauté d'agglomération ; de les intégrer dans une réflexion contemporaine sur le patrimoine industriel et de les mettre en regard d'expériences similaires ou confrontées aux mêmes problèmes et questionnements. À ce titre, il sera le lieu des paroles croisées et échangées d'acteurs engagés dans des actions spécifiques, de scientifiques, de spécialistes et de politiques, autrement dit un lieu de rencontre des expertises portées, exprimées et revendiquées à ces différents niveaux de la réflexion théorique et de la pratique.

Annonce

Editorial

Engagée dans une politique de la mémoire pour la mise en valeur du patrimoine industriel de son territoire, la Communauté d'Agglomération du Val de Fensch organise, pour la première fois, un colloque sur le thème de l'action mémorielle et patrimoniale dans les régions confrontées au déclin ou à la perte d'une activité industrielle, et parfois à la volonté programmée d'effacement de ses traces. Destiné au public le plus large, il se veut colloque de " réflexion-action " au sens où il répond au double objectif de communiquer sur les projets portés par la communauté d'agglomération ; de les intégrer dans une réflexion contemporaine sur le patrimoine industriel et de les mettre en regard d'expériences similaires ou confrontées aux mêmes problèmes et questionnements. À ce titre, il sera le lieu des paroles croisées et échangées d'acteurs engagés dans des actions spécifiques, de scientifiques, de spécialistes et de politiques, autrement dit un lieu de rencontre des expertises portées, exprimées et revendiquées à ces différents niveaux de la réflexion théorique et de la pratique.
Le passé présent, le passé dans le présent, le passé au présent… les journées se déploient en cinq tables rondes, espaces de parole qui voudraient explorer les modes de présence du passé, sous l'angle dynamique du déplacement par rapport à la perspective statique de la muséification ou à une conception conservatrice du patrimoine. Pas de hiérarchie entre les thématiques proposées, qui davantage se croisent et font réseau. Plutôt donc le souci de mesurer la complexité du geste patrimonial quand celui-ci, se frayant une voie entre table rase et conservation compulsive, entre empêchement et saturation, entre absence manifeste et présence obsédante, procède d'une prise en charge volontariste et sans nostalgie passéiste de la rupture. Le geste en l'occurrence - la conservation d'un haut fourneau, sa conversion en lieu culturel, la création d'un centre d'archives, ce colloque… - est bien celui d'une collectivité territoriale, d'appropriation du passé pour en faire l'assise de son développement.

Programme

Jeudi 17 novembre 2005

Accueil des participants à partir de 9h.
9h30 : accueil par Michèle BEY - Vice-Présidente en charge de la culture, du patrimoine et du tourisme, Communauté d'Agglomération du Val de Fensch.
9h40 - 10h00 : séance d'inauguration par Thibault VILLEMIN - Vice-Président en charge de la culture et du patrimoine, Conseil Régional de Lorraine - et Daniel BARROY - Directeur Régional des Affaires Culturelles de Lorraine.
10h00 - 12h00 : 1ère table ronde " Faire travailler la mémoire "
12h15 - 14h00 : déjeuner
14h00 - 16h00 : 2e table ronde " Mettre en archive "
16h15 - 18h15 : 3e table ronde " Mettre en culture "
18h30 - 19h00 : cocktail
19h00 - 20h30 : dîner
21h00 : diffusion du documentaire d'Emmanuel GRAFF

Vendredi 18 novembre 2005

8h30 - 10h00 : visite des Bureaux Directoriaux et du Château de Wendel à Hayange ou du site du Haut-Fourneau d'Uckange
(au choix et sur inscription).
10h00 - 12h00 : 4e table ronde " Faire apparaître le monument "
12h15 - 14h00 : déjeuner
14h00 - 16h00 : 5e table ronde " Faire l'économie du patrimoine "
16h10 - 16h30 : synthèse des débats par Jean-Louis Tornatore
16h30 - 17h00 : séance de clôture par Bernard HERTZOG - 1er Vice-Président du Conseil Général de la Moselle, représentant Philippe LEROY, Président - et Michel PARADEIS - Président de la Communauté d'Agglomération du Val de Fensch.

Les tables rondes

1ère table ronde " Faire travailler la mémoire "

Jeudi 17 novembre 2005 de 10h00 à 12h00


La notion de travail de mémoire renvoie autant à des usages ordinaires de la mémoire individuelle ou collective qu'à des dispositifs institués de mémoire sociale tels que le musée ou la commémoration. On voudrait se placer entre ces deux pôles, pour interroger des langages contemporains de la mémoire, soit des formes d'expression non savantes qui participent à la construction et à la représentation des identités. Dans une perspective de sauvegarde, ou encore de " garder la mémoire vive ", quelles peuvent être les prises de la mémoire déclarative (je me souviens…) : ses modes d'expression et ses formes d'inscription (écriture, interprétation, circulation dans l'espace public), bref ses porte-paroles ? L'ethnographie, sous la forme convenue du recueil du témoignage oral, a longtemps été, est encore l'outil privilégié de la modernité scientiste. La littérature ou le théâtre - que l'on pense à " Daewoo " - peuvent-ils être des médiateurs ou des vecteurs efficaces ? Ici se joue la mise en lumière du mémoriel dans le patrimonial et peut-être l'attention aux voix que celui-ci finit par étouffer : celles des gens ordinaires ou du monde " d'en bas ".
Animateur : Jean-Yves TREPOS Professeur de sociologie, Université Paul Verlaine - Metz.
Intervenants :
Virginie VINEL Maître de conférences d'ethnologie et de sociologie, Université Paul Verlaine - Metz.
Jean-Marc CHOTTEAU Directeur et metteur en scène, La Virgule, Centre Transfrontalier de Création Théâtrale Tourcoing / Mouscron.
Thérèse FLOUQUET comédienne, ancienne ouvrière de l'usine Lévis, Lens.
Jean-Paul DURIEUX Maire de Longwy, Meurthe-et-Moselle.

2e table ronde " Mettre en archive "

Jeudi 17 novembre 2005 14h00 - 16h00
Cette table ronde voudrait éclairer et problématiser l'opération de mise en archive, eu égard à l'actualité du projet de centre régional d'archives historiques et industrielles porté par la Communauté d'Agglomération du Val de Fensch et la Fondation de Wendel. Le moment de l'archive est, selon le mot du philosophe Paul Ricoeur, " le moment de l'entrée en écriture de l'opération historiographique ". Non seulement l'archive institue le passage de la mémoire à l'histoire, mais " fait fonds " de toutes traces, au premier rang desquelles, les traces écrites, les textes. Elle présente ainsi la triple caractéristique de procéder d'une volonté de préservation de traces, de les organiser en fonds et de les offrir à la consultation. Ratifiant un usage historien de la mémoire (une mémoire instruite par l'histoire), elle laisse cependant ouverte deux questions aiguës : celle des usages politiques du passé et celle de la capacité de l'histoire savante à " vivifier " toutes les mémoires en jeu, et particulièrement les mémoires du travail et de la condition ouvrière. À ce titre, l'étape documentaire serait rendue décisive par les orientations induites par les acteurs de la constitution des fonds.
Animateur : Denis WORONOFF Professeur émérite d'histoire, Université Paris I Panthéon - Sorbonne.
Intervenants :
Paul LACOUR Directeur de Wendel Participations Et administrateur - trésorier de la Fondation Wendel.
Jean-Charles BESSON Secrétaire Général de Charbonnages de France.
Jean-Marie CONRAUD Syndicaliste CFDT, auteur de " Sauver la mémoire syndicale ".
Pascal EVEN Chef du département de politique archivistique et de la coordination interministérielle, Direction des Archives Nationales de France.
Michèle BEY Vice-Présidente en charge de la culture, du patrimoine et du tourisme, Communauté d'Agglomération du Val de Fensch

3e table ronde " Mettre en culture "

Jeudi 17 novembre 2005 16h15 - 18h15
Que deviennent les friches du monde industriel ? De quels avenirs sont-elles réensemencées ? Déjà l'action sur le passé - soit le travail de mémoire et la constitution d'un patrimoine - contribue au débat sur la valeur culturelle, et relève en ce sens de la mise en culture. Mais cette opération a pris un tour particulier avec la conversion concrète des lieux, leur appropriation par de nouveaux collectifs et leur saisie comme nouveaux territoires de l'art et de la culture dédiés aux nouveaux modes de l'action culturelle et de la création artistique. Le phénomène des friches dites (improprement) culturelles et autres lieux artistiques alternatifs a longtemps été vu comme de simples réemplois, des greffes sur des abandons, des occupations d'espaces vacants. Cela serait sans compter sur l'esprit du lieu, " les esprits du lieu ", comme le suggérait l'historien Michel de Certeau, qui tracent des relations de continuité entre hier et aujourd'hui - entre patrimoine et culture. Et de se demander alors comment des restes industriels librement occupés peuvent " donner lieu " à des investissements patrimoniaux ou mémoriels qui participent conjointement à l'inscription de collectifs dans un territoire et à la territorialisation de pratiques culturelles.
Animateur : Jean-Louis TORNATORE Maître de conférences en socio-anthropologie, Université Paul Verlaine - Metz.
Intervenants :
Smaïn MEBARKI Vice-Président du PAVÉ - Le Gueulard, scène conventionnée en Val de Fensch.
Fazette BORDAGE Directrice de Mains d'Oeuvres, Saint-Ouen, Seine-Saint-Denis.
François DAGOGNET Professeur émérite de philosophie, Université de Paris I, Panthéon - Sorbonne.
Marie-Hélène POGGI Maître de conférences en sociologie, laboratoire culture et communication, Université d'Avignon.
Ivan RENAR Sénateur du Nord, Vice-Président de la Commission des affaires culturelles du Sénat.

4e table ronde " Faire apparaître le monument "

Vendredi 18 novembre 2005 10h00 - 12h00
À l'heure de l'industrie culturelle, le monument historique d'aujourd'hui est " informé " par de nouvelles stratégies culturelles et de communication qui excèdent largement la simple et usuelle présentation scientifique. Esthétisation et transformation en objet spectaculaire sont les termes-clés du traitement en monument : toutes opérations qui visent à faire apparaître le monument à un public, visiteur ou spectateur. Emblématique d'une extension du corpus patrimonial de la nation, souvent critiqué par ses spécialistes, mal-aimé de ce fait, le monument industriel le serait aussi d'une recherche de ces nouvelles formes de valorisation, plus souvent laborieuse en deçà de nos frontières, plus libre au- delà. La rencontre avec quelques exemples voisins sera l'occasion de mesurer le poids des traditions nationales et la servitude des Beaux-arts quant à la nôtre, ratifiant l'écart de " naissance " entre un haut-fourneau et une cathédrale. Le monument industriel doit- il trouver sa voie propre, ce que voudrait par ailleurs signifier la problématique des friches culturelles ? Mais ce travail sur la présence pour un tiers ne doit-il pas se concilier à la présence ordinaire, familière du monument pour ses autochtones ? Là encore, il nous faudra tenir ensemble les deux dimensions du monument : à la fois monument historique et lieu " pour la mémoire ".
Animateur : Bernard ANDRE Secrétaire Général du CILAC (Comité d'Information et de Liaison Pour l'Archéologie, l'étude et la mise en valeur du patrimoine industriel).
Intervenants :
Vittorio SPARTA Concepteur lumière, Société ECLAR, Saône et Loire.
Tilman LATZ Architecte paysagiste, Landschaftspark de Duisburg-Nord - Allemagne.
Nathalie MEZUREUX Architecte et urbaniste en chef de l'Etat, Conservatrice Régionale des Monuments Historiques, Conseillère pour l'architecture de la DRAC Lorraine.
Jean-Marc LEVERATTO Professeur de sociologie, Directeur de l'Equipe de Recherche en Anthropologie et Sociologie de l'Expertise, Université Paul Verlaine - Metz.
Bernard PAULIN Adjoint au Maire du Creusot, délégué à la Culture.

5e table ronde "Faire l'économie" du patrimoine

Vendredi 18 novembre 2005 14h00 - 16h00
Peut-on faire l'économie du patrimoine ? Qu'économise-t-on à s'en désintéresser ? Cet intitulé provocateur veut faire pièce à une interrogation sur la légitimité d'une politique mémorielle et patrimoniale - considérée alors comme une capacité de travail sur soi donnée à une population et comme un vecteur de revitalisation via la reconstruction de l'attractivité d'un territoire. L'argument rebattu du projet " budgétivore ", l'injonction de rentabilité des équipements culturels, la valorisation d'indicateurs tels que la contribution à l'emploi soumettent le patrimoine à la pression d'une économétrie, laquelle met en comparaison des valeurs monétaires circulantes ou immobilisées. Contre cette conception réductrice de la valeur patrimoniale, on réfléchira à une économie attentive à toutes les valeurs - économiques, sociales, symboliques… - en jeu dans l'opération patrimoniale ; bref à une économie plus générale, hétérodoxe - une écologie ? - du patrimoine qui tout à la fois concourt au gouvernement des hommes, à la fabrique de soi et des liens sociaux, à l'ajustement des hommes et des choses. Finalement, ici se capitaliserait l'indispensable richesse du passé présent.
Animateur : Noël BARBE Ethnologue à la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Franche-Comté, Laboratoire d'Anthropologie et d'Histoire de l'Institution de la Culture, UMR Culture, CNRS.
Intervenants :
Yann GRINENBERGER Directeur du Centre International d'Art Verrier de Meisenthal, Moselle.
Daniel REYNIER Directeur Général Adjoint à la Communauté Urbaine de Cherbourg, ancien chef de projet de la cité maritime atlantique.
Xavier GREFFE Professeur à l'Université Paris I Panthéon - Sorbonne, Directeur de l'école doctorale d'économie.
Bernard HERTZOG Vice-Président délégué à la culture, au tourisme, à la jeunesse et au sport, Conseil Général de la Moselle.
Denis SCHAMING Directeur Général Adjoint en charge de la culture, du tourisme et des sports Conseil Général de la Moselle.

Cinéma Le Palace, 57 rue Maréchal Foch, 57700 HAYANGE

Lieux

  • Hayange, France

Dates

  • jeudi 17 novembre 2005

Fichiers attachés

Source de l'information

  • MordentiI Angélique
    courriel : info [at] agglo-valdefensch [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le passé présent, mémoire & industrie », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 02 novembre 2005, http://calenda.org/190718