AccueilUn grand rabbin entre culture juive, affaire Dreyfus et laïcité : Zadoc Kahn (1839-1905)

*  *  *

Publié le mercredi 09 novembre 2005

Résumé

Au sommet de la hiérarchie rabbinique comme grand rabbin du consistoire de Paris (1868-1889), puis grand rabbin du Consistoire central (1889-1905), Zadoc Kahn fut bien plus qu’un administrateur d’un culte minoritaire alors dans le giron de l’État : il incarna l’israélitisme à son apogée, assumant un triple rôle de chef religieux, de savant et de politique ; il œuvra pour dégager des consensus entre les forces contraires qui traversaient le judaïsme et lui attirer respect et estime, gages d’une intégration harmonieuse dans la société française. Tâche ardue en cette fin du XIXe siècle, marquée par la montée de la désaffection religieuse, le réveil d’un antisémitisme virulent, l’émergence du sionisme politique et le cheminement de la laïcité jusqu’à la Loi de Séparation.

Annonce

5, 6 et 7 décembre 2005
Colloque international organisé par le Centre historique des Archives nationales et la Commission française des archives juives en collaboration avec l’Association Zadoc-Kahn et la Société des études juives.

A l’Institut Historique Allemand
Hôtel Duret de Chevry
8, rue du Parc Royal
75003 PARIS

Au sommet de la hiérarchie rabbinique comme grand rabbin du consistoire de Paris (1868-1889), puis grand rabbin du Consistoire central (1889-1905), Zadoc Kahn fut bien plus qu’un administrateur d’un culte minoritaire alors dans le giron de l’État : il incarna l’israélitisme à son apogée, assumant un triple rôle de chef religieux, de savant et de politique ; il œuvra pour dégager des consensus entre les forces contraires qui traversaient le judaïsme et lui attirer respect et estime, gages d’une intégration harmonieuse dans la société française. Tâche ardue en cette fin du XIXe siècle, marquée par la montée de la désaffection religieuse, le réveil d’un antisémitisme virulent, l’émergence du sionisme politique et le cheminement de la laïcité jusqu’à la Loi de Séparation. Personnage incontournable du judaïsme français, Zadoc Kahn n’a toujours pas fait l’objet d’une étude aboutie depuis l’ouvrage hagiographique publié en 1912 par son gendre, le grand rabbin Julien Weill. En décembre 2005, au moment du centenaire tant de sa mort que de la Loi de Séparation, la CFAJ venant d’achever en collaboration avec le CHAN la rédaction du premier volume du Dictionnaire biographique des rabbins, le moment est venu de donner une nouvelle impulsion à l’écriture de l’histoire des Juifs de France à travers un colloque sur Zadoc Kahn. En s’efforçant d’établir des comparaisons avec les autres cultes, cette réunion scientifique devrait éclairer l’étape la plus considérable du judaïsme français depuis l’Émancipation révolutionnaire, ainsi que les relations politiques, religieuses et culturelles en général entre la France républicaine et ses minorités. http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/pdf_temp/Zadoc%20Kahn5-2.pdf

Informations et contact :

Centre historique des Archives nationales
Mél: jean-philippe.chaumont@culture.gouv.fr
Site internet : http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/colloques.htm
Commission française des Archives Juives
Mél : cfaj@aiu.org
Site internet : http://cfaj.club.fr

Programme du colloque

 

  • Lundi 5 décembre 2005

    Matinée

    9 h. 30 - Ouverture du par Gérard Ermisse (CHAN) , Jean-Claude Kuperminc (CFAJ), Etienne Eisenmann (AZK) et Georges Weil (SEJ).

    Séance consacrée aux racines de la vocation rabbinique de Zadoc Kahn, sous la présidence de Jean-Claude Kuperminc :

    " L’Alsace de Zadoc Kahn ", par Freddy Raphaël, univeristé Starsbourg II

    " Lazare Wogue enseignant au Séminaire ", par le rabbin Philippe Touitou

    " La bibliothèque de Zadoc Kahn ", par Perrine Simon-Nahum, CNRS

    Après-midi

    14 h. 15 Séance consacrée au rôle religieux du grand rabbin, sous la présidence du grand rabbin Sirat :

    " L’administrateur du culte, un cas de figure pour une recherche dans les divers fonds des Archives nationales ", par Jean-Philippe Chaumont, CHAN

    " La gestion du culte en Algérie ", par Valérie Assan, université Paris I

    " La réforme religieuse ", par Catherine Poujol, CFAJ

    " La place de Zadoc Kahn dans l’homilétique française ", par Jean-Marc Chouraqui, université Aix-Marseille II

    • Mardi 6 décembre 2005

      Matinée

      10 h. Séance consacrée à l’activité intellectuelle de Zadoc Kahn, sous la présidence de Richard Cohen :

      " Une expression multiculturelle ? Les discours d’inauguration de synagogues par Zadoc Kahn ", par Scott Lerner, Franklin and Marshall College.

      " Les traductions de la Bible au XIXe siècle et la Bible du rabbinat ", par Danielle Delmaire, université Lille III

      " La création de la Société des Études juives ", par Georges Weill, SEJ.

       

       

       

      Après-midi

      Séance consacrée au rôle politique du grand rabbin, sous la présidence de Jean-Denis Bredin :

      " L’affaire Dreyfus ", par Philippe Oriol, Société internationale d’histoire de l’affaire Dreyfus.

      " La perception par les contemporains et les historiens de la position de Zadoc Kahn vis-à-vis du sionisme ", par Catherine Nicault, université de Reims

      " L’établissement du Protectorat en Tunisie ", par Claude Nataf, Société d’histoire des Juifs de Tunisie.

      Hors séance, se déroulera une table ronde sur les archives de l’histoire de Zadoc Kahn avec la participation de Jean-Philippe Chaumont, Jean-Claude Kuperminc, Philippe Landau, Ariel Danan, Antoine Halff et Peter Honigman.

       

        • Mercredi 7 décembre 2005

          Matinée

      10 h. Séance consacrée à la Séparation de l’Église et de l’État, sous la présidence de Jean-Marie Mayeur :

      " Le regard des Belges sur la laïcité en France ", par Jean-Philippe Schreiber, université Libre de Bruxelles

      " Les contacts entre le grand rabbin et les représentants du culte protestant ", par Patrick Cabanel, université Toulouse II

      " Les inventaires de synagogues, le sort des objets cultuels ", par Max Polonovski, DAP

      14 h. 15 Séance consacrée aux conséquences institutionnelles de la Loi de Séparation, sous la présidence d’André Kaspi :

      " La mise en place des associations cultuelles israélites ", par Philippe Landau, Consistoire central

      " La création de l’Association Zadoc Kahn ", par Étienne Eisenmann, Association Zadoc Kahn.

       

      Cette séance sera suivie de la conclusion du colloque, par Richard Cohen.

      A l'occasion du colloque, une sélection de documents sur Zadoc Kahn sera exposée dans le hall d'entrée de l'Institut Historique Allemand.

      Après-midi

    Hors séance : à 18 h.
    au Centre historique des Archives nationales,
    Hôtel de Soubise, 60 rue des Francs-Bourgeois, Paris, 3e arr.
    Concert vocal de musique liturgique du XIXe siècle par l’ensemble David Nével, sous la direction d’Avner Itaï.
    Entrée libre.

 

Lieux

  • Institut Historique Allemand, Hôtel Duret de Chevry - 8, rue du Parc Royal
    Paris, France (75003)

Dates

  • lundi 05 décembre 2005

Contacts

  • Jean-Philippe CHAUMONT
    courriel : jean-philippe [dot] chaumont [at] culture [dot] gouv [dot] fr

Source de l'information

  • Jean-Philippe CHAUMONT
    courriel : jean-philippe [dot] chaumont [at] culture [dot] gouv [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Un grand rabbin entre culture juive, affaire Dreyfus et laïcité : Zadoc Kahn (1839-1905) », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 09 novembre 2005, http://calenda.org/190762