AccueilLa structure de la réflexivité - conscience de soi et critique

La structure de la réflexivité - conscience de soi et critique

12ème colloque philosophique international d’Evian

*  *  *

Publié le mardi 22 novembre 2005 par Claire Lemercier

Résumé

Dans le paysage que composent les concepts fondamentaux ayant servi, tout au long de l'histoire de la philosophie, à expliquer la nature de l'esprit, le concept de réflexivité se détache tout particulièrement. En vertu de ce dernier, la constitution du spirituel tiendrait à ce qu'un être est donné à lui-même sur le mode réflexif, et qu'ainsi il se met à distance -à la fois structurellement et constitutivement- du monde et de lui-même. La réflexivité marque la fin de l'immédiateté naturelle. En tant que moment central de l'esprit, la réflexivité a toutefois fait l'objet de deux compréhensions différentes que nous pourrions résumer par les mots-clés de "conscience de soi" et de "critique". En concevant la réflexivité comme constitutive de la conscience de soi, on prétend expliciter ce que signifie avoir des pensées et des intentions en général, c'est-à-dire être déterminé par soi-même. Qui saisit la réflexivité à travers du concept de critique. prétend rendre intelligible ce que signifie le fait que les pensées en tant que telles sont toujours évaluées selon l'alternative du "vrai" et du "faux". Est en cause ce que Kant appelle la majorité. Faut-il comprendre la structure de la réflexivité comme conscience de soi et/ou comme critique, et comment ces deux dimensions se rapportent-elles l'une à l'autre ? Cette alternative épuise-t-elle la question ? Quelles sont les conditions auxquelles la réflexivité se trouve soumise, et qu'en résulte-t-il pour cette dernière ? Conformément à l'objectif principal du Colloque philosophique international d'Evian, il s'agira de discuter des positions (post-)structuralistes, herméneutiques et analytiques dans leurs différences et leurs points de convergence.

Annonce

Dans le paysage que composent les concepts fondamentaux ayant servi, tout au long de l'histoire de la philosophie, à expliquer la nature de l'esprit, le concept de réflexivité se détache tout particulièrement. En vertu de ce dernier, la constitution du spirituel tiendrait à ce qu'un être est donné à lui-même sur le mode réflexif, et qu'ainsi il se met à distance -à la fois structurellement et constitutivement- du monde et de lui-même. La réflexivité marque la fin de l'immédiateté naturelle. En tant que moment central de l'esprit, la réflexivité a toutefois fait l'objet de deux compréhensions différentes que nous pourrions résumer par les mots-clés de "conscience de soi" et de "critique". En concevant la réflexivité comme constitutive de la conscience de soi, on prétend expliciter ce que signifie avoir des pensées et des intentions en général, c'est-à-dire être déterminé par soi-même. Qui saisit la réflexivité à travers du concept de critique. prétend rendre intelligible ce que signifie le fait que les pensées en tant que telles sont toujours évaluées selon l'alternative du "vrai" et du "faux". Est en cause ce que Kant appelle la majorité. Faut-il comprendre la structure de la réflexivité comme conscience de soi et/ou comme critique, et comment ces deux dimensions se rapportent-elles l'une à l'autre ? Cette alternative épuise-t-elle la question ? Quelles sont les conditions auxquelles la réflexivité se trouve soumise, et qu'en résulte-t-il pour cette dernière ? Conformément à l'objectif principal du Colloque philosophique international d'Evian, il s'agira de discuter des positions (post-)structuralistes, herméneutiques et analytiques dans leurs différences et leurs points de convergence.

Le Colloque philosophique international d'Evian s'adresse aux philosophes intéressés par des discussions en plusieurs langues (français, anglais et allemand) traversant et dépassant les frontières des écoles et des traditions philosophiques. Il est conçu comme un lieu permettant de dépasser la division entre philosophie continentale et philosophie anglo-américaine.

Appel à contributions:

Les propositions de conférences, accompagnées de quelques phrases explicatives et de quelques informations des travaux académiques de l'auteur, sont à adresser avant le 15 février 2006 à l'adresse électronique suivante:

evian@uni-hildesheim.de

On trouvera une présentation détaillée du thème, du caractère et de l'histoire du colloque ainsi que tous les renseignements concernant l'organisation sur notre page web trilingue:

www.uni-hildesheim.de/eviancolloquium/

Catégories

Lieux

  • Évian-les-Bains, France

Dates

  • mercredi 15 février 2006

Source de l'information

  • David Lauer
    courriel : dlauer [at] zedat [dot] fu-berlin [dot] de

Pour citer cette annonce

« La structure de la réflexivité - conscience de soi et critique », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 22 novembre 2005, http://calenda.org/190828