AccueilJINGJU - Un autre regard sur l'"Opéra de Pékin"

JINGJU - Un autre regard sur l'"Opéra de Pékin"

Une introduction à l'ethnoscénologie

*  *  *

Publié le jeudi 08 décembre 2005 par Marie de Jerphanion

Résumé

Les pratiques de ce que l'on appelle en Occident « l'Opéra de Pékin » - Jingju en chinois - seront pour Jean-Marie Pradier, professeur à l’université Paris 8, directeur du laboratoire d'ethnoscénologie, l'occasion de faire apparaître l'originalité de l'approche ethnoscénologique, qui cherche à mettre au jour l'identité propre des spectacles qu'elle étudie.

Annonce

Les Mardis des sciences de l'homme
Mardi 17 janvier, 18h-20h. Maison des Sciences de l'Homme Paris Nord
Projection et discussion du film « Jingju (l'art de l'opéra de Pékin) », réalisé par l'Académie Fu-Hsing, Université nationale des arts du spectacle de Taiwan.
Avec la participation de
Jean-Marie Pradier, professeur à l’université Paris 8, directeur du laboratoire d'ethnoscénologie et coordonnateur du thèmeCréation, pratiques, public de la Maison des Sciences de l'Homme Paris Nord.
Cécile Reverdy, sinologue, laboratoire d'ethnoscénologie, université Paris 8.
Chiu Fang-Hsuan, diplômée de l'Académie Fu-Hsing de Taïpei.

Les pratiques de ce que l'on appelle en Occident « l'Opéra de Pékin » - Jingju en chinois - seront pour Jean-Marie Pradier, professeur à l’université Paris 8, directeur du laboratoire d'ethnoscénologie, l'occasion de faire apparaître l'originalité de l'approche ethnoscénologique, qui cherche à mettre au jour l'identité propre des spectacles qu'elle étudie.

L'ethnoscénologie propose un autre regard sur les spectacles du monde, en tâchant d'éviter les pièges de l'européocentrisme. Il s'agit de rendre compte de l’importance des pratiques esthétiques vivantes des différents groupes humains, qu'il s'agisse du théâtre, de la danse, des jeux masqués ou des spectacles de marionnettes, en ayant soin de les considérer comme des formes à part entière, ayant leur valeur propre au sein de leur culture d'origine, et non comme des parents pauvres du théâtre occidental.

« L'Opéra de Pékin » – qui fit de mémorables représentations en 2005 à la MC 93 de Bobigny, et qui sera de retour en mai 2006 – n'est le parent pauvre de personne. Il est une source d'inspiration depuis les années 30 pour les réformateurs du théâtre occidental. Encore faut-il aller au-delà de la fascination et prendre le temps de la réflexion pour comprendre en quoi consiste, pour nous, sa radicale altérité.

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • mardi 17 janvier 2006

Contacts

  • Emmanuel Pasquier
    courriel : epasquier [at] mshparisnord [dot] org

Source de l'information

  • Emmanuel Pasquier
    courriel : epasquier [at] mshparisnord [dot] org

Pour citer cette annonce

« JINGJU - Un autre regard sur l'"Opéra de Pékin" », Informations diverses, Calenda, Publié le jeudi 08 décembre 2005, http://calenda.org/190888