AccueilExcès (et contraintes) alimentaires

ColloqueHistoire

Dates

Catégories

*  *  *

Publié le jeudi 05 janvier 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Au cours des siècles, les restrictions alimentaires ont été fréquentes. Des périodes nombreuses et prolongées de pénuries des denrées alimentaires ont souvent été responsables de telles restrictions, mais celles-ci se sont aussi parfois présentées dans des périodes pendant lesquelles les réserves alimentaires étaient suffisantes et les populations, obéissant à certaines règles et à certains codes d’origines diverses (religion, culture, médecine, etc.), ont consciemment limité leur consommation d’aliments afin de ne pas pécher, de faire preuve de bonnes manières ou peut-être, tout simplement, de ne pas trop grossir.

Annonce



EXCES (ET CONTRAINTES) ALIMENTAIRES EN EUROPE

COLLOQUE INTERNATIONAL


TOURS, les 3 et 4 février 2006




Organisateur
: IEHCA (Institut Européen d’Histoire et des Cultures de l’Alimentation)

Responsables scientifiques :
Allen J. GRIECO (The Harvard University Center for Italian Renaissance Studies, Firenze)
Mary HYMAN (Historienne indépendante de l'alimentation, Paris)
Peter SCHOLLIERS (Vrije Universiteit Brussels).

Au cours des siècles, les restrictions alimentaires ont été fréquentes. Des périodes nombreuses et prolongées de pénuries des denrées alimentaires ont souvent été responsables de telles restrictions, mais celles-ci se sont aussi parfois présentées dans des périodes pendant lesquelles les réserves alimentaires étaient suffisantes et les populations, obéissant à certaines règles et à certains codes d’origines diverses (religion, culture, médecine, etc.), ont consciemment limité leur consommation d’aliments afin de ne pas pécher, de faire preuve de bonnes manières ou peut-être, tout simplement, de ne pas trop grossir. Dans l’Europe suralimentée d’aujourd’hui, le succès fréquent des programmes diététiques de masse, les efforts continuels des diététistes à la recherche de modèles valables pour une alimentation saine et l’idéal du mannequin jeune, beau et fin sont autant de manifestations de cette dernière tendance. Il semble qu’une certaine idée de la frugalité a dominé durant de nombreux siècles pendant lesquels une alimentation excessive a été implicitement ou explicitement condamnée.
Néanmoins, en certaines occasions, la consommation excessive de nourriture et de boissons est restée et reste encore socialement acceptable, transgressant ainsi les mœurs, les codes et les règles ordinaires. Le colloque 2006 portera plus particulièrement sur ces occasions et ces lieux où les excès alimentaires ne sont pas seulement permis, mais même encouragés. Les moments de consommation excessive d'aliments et d'alcool étaient autrefois nombreux et étaient souvent liés (directement ou indirectement) à certaines contraintes. On pourra citer par exemple l’actuel repas de Noël, les bacchanales de la Rome antique, les rites de passage des corporations au début de la période moderne, le Fresswelle de l’Allemagne des années 50, le carnaval précédant la période du Carême ou les fêtes foraines à la fin de la période des moissons. Ce type d’occasions spéciales est souvent directement rattaché à certains endroits spécifiques dans lesquels les excès sont permis, applaudis et salués (un restaurant, un banquet de mariage…). Hors de ces paramètres physiques ou socialement acceptables, la « normalité » réapparaît immédiatement (et les excès font de nouveau l’objet de la désapprobation générale).
Tant le lieu que l’occasion seront pris en parlant des excès dans le manger et le boire : les excès du XVIe siècle diffèrent de ceux du XXe. De plus, ce qu’on entend par excès alimentaire peut être fonction de facteurs sociaux ou régionaux : ce qui peut être considéré comme parfaitement normal dans un groupe peut être considéré comme un excès moralement condamnable par un autre.

Le colloque sera organisé par période :
-Période ancienne (vendredi 3, matin)
-Période médiévale (vendredi 3, après-midi)
-Période moderne (samedi 4, matin)
-Périodes moderne et contemporaine (samedi 4, après-midi)


Salle Jean de Ockeghem
15 place de Châteauneuf
(Entrée libre dans la limite des places disponibles)


INSTITUT EUROPEEN D’HISTOIRE ET DES CULTURES DE L’ALIMENTATION
[Colloque 2006]
12 rue Étienne Pallu
F - 37000 TOURS, France
02-47-05-90-30
ieha@wanadoo.fr


03/02/06

8h30 : accueil
9h :
Discours d’ouverture

Introduction par : Allen J. Grieco, Mary Hyman et Peter Scholliers

Thème 1
Antiquité


Président de séance : Madeleine Ferrières (Université d’Avignon, France)

9h30 : Janick Auberger (Université du Québec, Montréal, Canada)
« Une Grèce sans graisse ? Vieux jeu de mots… ».
10h : Christophe Badel (Université de Haute Bretagne, Rennes, France)
Ivresse et ivrognerie à Rome (IIe s. av.J.-C. – IIIe s. ap. J.-C.).


10h30 : pause

11h : María José García Soler (Universidad del País Vasco, Vitoria-Gasteiz, España)
Grands mangeurs et grands buveurs dans la Grèce ancienne.
11h30 : Robin Nadeau (Université Paris I Panthéon-Sorbonne, France)
La consommation du poisson en Grèce ancienne : excès, faste et tabou.
12h : Stéphane Solier (Université Paris VII Denis Diderot, France)
Manières de tyran à la table de la satire latine : l’institutionnalisation de l’excès dans la convivialité romaine.

12h30 : déjeuner

Thème 2
Moyen Âge


Président de séance : Massimo Montanari (Università di Bologna, Italia)

14h30 : Danièle Alexandre-Bidon (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris, France)
L’obésité au Moyen Âge
15h : Eric Bortzmeyer (National Office for Social Insurance Abroad, Oslo, Norway)
Une culture de l’excès en évolution : les excès alimentaires en Scandinavie médiévale.
15h30 : Alban Gautier (Université du Littoral – Côte d’Opale, Boulogne-sur-Mer, France)
“Matériau de débauche et mère de tous les vices” : goinfrerie, dérèglement et luxure dans la littérature homilétique anglaise, Xe-XIe s.

16h : pause

Thème 3
Moyen Âge


Président de séance : Bruno Laurioux (Université de Versailles, Saint-Quentin-en-Yvelines, France)

16h30 : Mireille Vincent-Cassy (Université Paris VII Denis Diderot, France)
Qui sont les gourmands médiévaux? Réflexions autour de ce péché.
17h : Giuseppina Palma (Southern Connecticut State University, New Haven, United-States)
Kings, Hermits and Lovers : Banquets and Diets in the Decameron.
17h30 : Antonella Campanini (Unisersità di Bologna, Italia)
La table sous contrôle. Les banquets dans le cadre des lois somptuaires en Italie entre le Moyen Âge et la Renaissance.

04/02/06

Thème 4
Epoque Moderne

Président de séance : Manuela Marin (Instituto de Filologia, CSIC, Madrid, España)
8h30 : Harald Deceulaer (Belgian State Archives) et Frederik Verleysen (University of Brussels, Belgium)
Eating in the Guilds in Antwerp, Brussels and Ghent, late 16th – late 18th centuries.
9h : Rengenier Rittersma (European University Institute, Firenze, Italy)
Forbidden fruit. Between moral restriction and conspicuous consumption : Truffles in the Italian Renaissance.
9h30 : David Gentilcore (University of Leicester, United-Kingdom)
“Strange and Horrible Things” : Dietary Norms and Reactions to New World Plants in Italy, 1500-1800.
10h : Alain Clément (Université François Rabelais, Tours, France)
L’excès alimentaire vu à travers la pensée économique européenne (XVIe – XIXe siècles).

10h30 : pause

Thème 5
Epoque Moderne et Contemporaine


Président de séance : Martin Bruegel (Inra-Corela, Ivry-sur-Seine, France)

11h : Gilles Fumey (Université Paris IV-Sorbonne, France)
Le tamada en Géorgie : analyse géoculturelle d’un banquet aux marges de l’excès alimentaire.
11h30 : Mabel Gracia Arnaiz (Universitat Rovira i Virgili, Tarragona, España)
Manger beaucoup, manger moins : quelques paradoxes autour de la médicalisation de l'alimentation dans le cas des troubles alimentaires.
12h : Philippe Meyzie (Université Michel de Montaigne, Bordeaux, France)
Les vertus de l’excès : convivialité et gourmandise dans le Sud-Ouest aquitain (1700-1850).

12h30 : déjeuner

Président de séance : Pascal Ory (Université de Paris I-Panthéon Sorbonne, France)
14h30 : Alessandra Coccopalmeri (Historienne indépendante de l’alimentation, Rome, Italie)
La “Table de Saint-Joseph” et la “Panarda” ou bien le luxe de l’abondance.
15h : Thierry Truffaut (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Toulouse, France)
Contribution à l’étude des excès et contraintes alimentaires liés aux tournées carnavalesques au travers des exemples basques.

15h30 : pause

Président de séance : Maurice Aymard (Maison des Sciences de l’Homme, Paris, France)

16h : Martin Franc (Institute for contempory History, Praha, Czech Republic)
Merry and generous ! Christmas in Czechoslovakia in Fifties and Sixties as a feast of consumption.
16h30 : Marc Jacobs (Vlaamse Centrum voor Volkscultuur, Brussel, België)
Never mind the calories: from 24 tacos to ortolans. The history of the excessive final meal in the face of death (row).
17h : Conclusion du colloque
Allen J. Grieco, Mary Hyman et Peter Scholliers

Catégories

Lieux

  • Tours, France

Dates

  • vendredi 03 février 2006

Contacts

  • Sylvie Valette
    courriel : contact [at] iehca [dot] eu

Source de l'information

  • Stéphane Lebreton
    courriel : stephane [dot] lebreton [at] univ-artois [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Excès (et contraintes) alimentaires », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 05 janvier 2006, http://calenda.org/190955