AccueilLes forces imaginantes du droit

Les forces imaginantes du droit

La refondation des pouvoirs

*  *  *

Publié le lundi 09 janvier 2006 par Corinne Cassé

Résumé

Tels qu’ils ont pu être observés précédemment, les mouvements d’internationalisation du droit sont apparus imprévisibles et incontrôlables. De l’ordre juridique traditionnel identifié à l’Etat-nation, à l’ordre régional ou mondial en construction, l’élaboration d’un « pluralisme ordonné» ne se limite pas à transposer les processus normatifs à des niveaux différents. Elle appelle un retour au politique en un sens élargi. Refonder les pouvoirs impose de réévaluer le rôle des différents acteurs (publics, mais aussi privés : économiques, civiques et scientifiques)

Annonce

Chaire Etudes juridiques comparatives et internationalisation du Droit

Professeur Mireille Delmas-Marty

Programme séminaires et cours 2006 [1]

Les Forces imaginantes du droit –

III. La refondation des pouvoirs

Collège de France
11 Place Marcelin Berthelot
75005 Paris

Tels qu’ils ont pu être observés précédemment, les mouvements d’internationalisation du droit sont apparus imprévisibles et incontrôlables[2]. De l’ordre juridique traditionnel identifié à l’Etat-nation, à l’ordre régional ou mondial en construction, l’élaboration d’un « pluralisme ordonné» [3] ne se limite pas à transposer les processus normatifs à des niveaux différents. Elle appelle un retour au politique en un sens élargi. Refonder les pouvoirs impose de réévaluer le rôle des différents acteurs (publics, mais aussi privés : économiques, civiques et scientifiques).

Introduction Internationalisation et crise des pouvoirs : cours le 20 février, de 15h à 16h

Réinstituer les pouvoirs

- La montée en puissance des juges : cours le 27 février, de 15h à 16h

séminaire à 16h30 avec Antoine Garapon, magistrat, Institut des hautes études sur la justice

- En quête de la bonne gouvernance : cours le 6 mars de 15h à 16h

séminaire à 16h30 avec Hélène Ruiz Fabri, professeur à l’Université de Paris 1

- Faut-il avoir peur des monstres juridiques ? cours le 20 mars, de 15h à 16h

séminaire à 16h30 avec Jacques Chevallier, professeur à l’Université de Paris 2

Rééquilibrer les vouloirs

- La prépondérance des acteurs économiques : cours le 27 mars, de 15h à 16h

séminaire à 16h30 avec Gérard Farjat, professeur émérite à l’Université de Nice

- L’émergence des acteurs civiques : cours le 3 avril, de 15h à 16h

séminaire à 16h30 avec Patrick Viveret, directeur centre international Pierre Mendès-France

Au croisement des savoirs

- La mondialisation des experts : cours le 15 mai, de 15h à 16h

séminaire à 16h30 avec Jean Jouzel, membre du Groupe intergouvernemental d’experts sur le changement climatique (GIEC)

- La démocratisation des savoirs : cours le 22 mai, de 15h à 16h

séminaire à 16h30 avec Marie-Angèle Hermitte, directeur de recherches, CNRS, EHESS

Conclusion - Le triangle pouvoir/ vouloir/ savoir : cours le 29 mai, de 15h à 16h



[1] Cours du professeur à partir du 20 février, le lundi de 15h à 16h.

Séminaire sur le thème du cours, avec un invité, à partir du 27 février, le lundi de 16h30 à 17h30.

Journée d’études, avec la chaire Histoire du politique, « Droit et politique dans la constitution d'un ordre international : l'état du débat », le 23 juin, de 9h à 17h.

[2] Cours 2003 et 2004, Le relatif et l’universel, Seuil, 2004.

[3] Cours 2005, Un pluralisme ordonné, à paraître, Seuil, 2006.

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • lundi 20 février 2006

Contacts

  • Françoise Segers
    courriel : francoise [dot] segers [at] college-de-france [dot] fr

Source de l'information

  • Françoise Segers
    courriel : francoise [dot] segers [at] college-de-france [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les forces imaginantes du droit », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 09 janvier 2006, http://calenda.org/190967

  •