AccueilGenèse et développement d'un fait scientifique (1935)

Genèse et développement d'un fait scientifique (1935)

Retour sur les fondements, la fécondité et l'actualité de la pensée de Ludwik Fleck

*  *  *

Publié le lundi 09 janvier 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Genèse et Développement d’un fait scientifique, écrit en allemand par Ludwik Fleck et publié pour la première fois en 1935, est sans doute l’un des ouvrages les plus importants jamais écrits en épistémologie. Depuis sa redécouverte par ceux qui, dans les années 1960 et 1970, inventent les études sociales sur les sciences et les techniques, la pensée extrêmement riche, complexe et dense du médecin, bactériologue et immunologue polonais n’a cessé d’influencer et d’inspirer les épistémologues comme les historiens, sociologues et anthropologues des sciences, des techniques et de la médecine. La vision extrêmement originale de l’activité scientifique et de la production de nouveaux savoirs que propose Fleck s’ancre dans son vécu et sa pratique de chercheur. Elle s’incarne dans les concepts de « collectif de pensée » et de « style de pensée » -concepts très différents de celui de « paradigme » proposé par le physicien américain Thomas Kuhn. Après plus d’une trentaine d’années d’existence des études sociales et culturelles sur les sciences et les techniques, les propositions de Ludwik Fleck sont, plus que jamais, d’une extraordinaire actualité. C’est pourquoi ce colloque se propose de revenir sur Genèse et développement d’un fait scientifique afin d’en discuter les fondements et la fécondité ainsi que ce que ce livre apporte aujourd’hui, et peut encore apporter, à la recherche sur les sciences, les techniques et médecine comme, de façon plus générale, aux sciences humaines et sociales.

Annonce

Conférence internationale / International Conference

Organisée par / Organised by
Nathalie Jas (GHDSO-EST, Faculté des Sciences d’Orsay, Universite Paris XI) , Bruno Latour (CSI, Ecole des Mines)
Ilana Löwy (CERMES- INSERM, CNRS, EHESS)

With support of / avec le concours : CERMES and/ et the Division de la Recherche, Faculté des Sciences d’Orsay

Genèse et développement d’un fait scientifique (1935)
Retour sur les fondements, la fécondité et l’actualité de la pensée de Ludwik Fleck (1896-1961)

Genesis and Development of a Scientific Fact (1935) Revisited :
Foundations, Fertility and Relevance of Ludwik Fleck’s Thought

Ecole des Mines – Paris les 2, 3, 4 février 2006

Genèse et Développement d’un fait scientifique, écrit en allemand par Ludwik Fleck et publié pour la première fois en 1935, est sans doute l’un des ouvrages les plus importants jamais écrits en épistémologie. Depuis sa redécouverte par ceux qui, dans les années 1960 et 1970, inventent les études sociales sur les sciences et les techniques, la pensée extrêmement riche, complexe et dense du médecin, bactériologue et immunologue polonais n’a cessé d’influencer et d’inspirer les épistémologues comme les historiens, sociologues et anthropologues des sciences, des techniques et de la médecine. La vision extrêmement originale de l’activité scientifique et de la production de nouveaux savoirs que propose Fleck s’ancre dans son vécu et sa pratique de chercheur. Elle s’incarne dans les concepts de « collectif de pensée » et de « style de pensée » -concepts très différents de celui de « paradigme » proposé par le physicien américain Thomas Kuhn. Après plus d’une trentaine d’années d’existence des études sociales et culturelles sur les sciences et les techniques, les propositions de Ludwik Fleck sont, plus que jamais, d’une extraordinaire actualité. C’est pourquoi ce colloque se propose de revenir sur Genèse et développement d’un fait scientifique afin d’en discuter les fondements et la fécondité ainsi que ce que ce livre apporte aujourd’hui, et peut encore apporter, à la recherche sur les sciences, les techniques et médecine comme, de façon plus générale, aux sciences humaines et sociales.

2 février

Contexte de production et de réception du livre

Presidente de séance: Nathalie Jas, GHDSO-EST

14H00-15H30

Bruno Latour, (CSI, Ecole des Mines): Introduction
Marcus Klingberg (executeur testametiare de Fleck) et Thomas Schnelle : Introduction-2: Ludwik Fleck: a memory.
Erich Otto Graf (Zurich) : Habent sua fata libelli - the fate of a book

Pause Café

15H45-17H45.

Florian Schmaltz (Université de Francfort): Ludwik Fleck in the Archives. New Perspectives in Exploring the Sources.
Christian Bonah (Université de Strasbourg) : Ludwik Fleck and the public presentation and perception of science : visions of bacteriology and of the Wassermann reaction in interwar health education films in Europe
Hélène Rouch (Université Paris VII) : Une autre pensée marginale et originale des années 1930: Lire Adrienne Sahuqué (Les Dogmes sexuels - 1932) à partir de Ludwik Fleck

3 février

L'épistémologie de Ludwik Fleck et ses ramifications

Presidente de séance :Evelyn Fox Keller, MIT.

9H00-10H30

Claus Zittel (Université de Francfort) : Genesis an Development of Ludwik Flecks comparative espistemology
Ian Hacking (Collège de France) : Le "zeitgenössischen Begriff" chez Ludwik Fleck et la "Meaning of 'meaning' " chez Hilary Putnam. Les cas de la syphilis et la sclérose en plaques

Pause café

10H45-12H45

Michael Hagner (ETH, Zürich): Polanyi' s blinder Fleck. On the relationship between philosophy of science and theory of perception.
Michel Morange: (ENS, Paris) , Fait scientifique, ou fait biologique et medical?
Johannes Fehr (Ludwik Fleck Zentrum, Collegium Helveticum) : De la circulation des idées et des signes et de ce qui s'y déplace

Dejeuner

De Genèse et développement aux études sociales et culturelles de la science.

President de séance : Bruno Latour (Ecole des Mines, CSI)

14H00-15H30

John Pickstone (Universite de Manchester) : Fleck and the varieties of 'scientific work
Michel Callon (CSI) : La notion de collectif de pensée peut-elle éclairer l'étude des phénomènes de "path dependency"?

Pause café

15H45-17H45

Peter Galison (Harvard University) : "When Thought Collectives Collide"
Dominique Pestre (EHESS) : Pourquoi traduire et relire Ludwik Fleck en 2006 ? Deux réponses
Luc Berlivet (CERMES) : "Collectifs de pensée" et "opérateurs de mobilisation". L'apport de Ludwik Fleck à l'analyse de l'action publique


4 février

9H30-11H00

Fleck et histoire / épistémologie de la médecine

Presidente de séance : Marion Thomas (RHESEIS)
Christiane Sinding (CERMES) : Collectifs de pensée et normes médicales : le statut de la maladie chez Fleck et Canguilhem.
Jean François Braunstein (Université Paris I) : Fleck, Canguilhem, Foucault.
Jean Paul Gaudillière (CERMES) : Savoir ésoterique et savoir exotérique – étudier des pedigrees à partir de Fleck

Pause café

11H15-13H15

George Weisz ( McGill University) : Fleck and the Historians of Medicine
Ilana Löwy ( CERMES) : Fleck, squelettes et historiographie
Elsa Dorlin (Université Paris I) : Gendering Fleck

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 02 février 2006

Contacts

  • Nathalie Jas
    courriel : nathalie [dot] jas [at] ivry [dot] inra [dot] fr

Source de l'information

  • Nathalie Jas
    courriel : nathalie [dot] jas [at] ivry [dot] inra [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Genèse et développement d'un fait scientifique (1935) », Colloque, Calenda, Publié le lundi 09 janvier 2006, http://calenda.org/190970