AccueilLe développement durable sous le regard des sciences et de l'histoire

Le développement durable sous le regard des sciences et de l'histoire

De la réflexion aux pratiques éducatives et de formation

*  *  *

Publié le lundi 16 janvier 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

En quelques années, l’expression « développement durable » s’est imposée dans les médias et dans tous les grands secteurs d’activité. Notion, concept, modèle, voire slogan, le développement durable est désormais incontournable.

Annonce



Le développement durable sous le regard des sciences et de l’histoire : de la réflexion aux pratiques éducatives et de formation


12 et 13 Octobre 2006 – Arras

IUFM Nord-Pas de Calais
IUFM Poitou-Charentes

Epistémé - Université Bordeaux 1 (EA 2971)

Avec le soutien

du Laboratoire d’Écologie Numérique et Écotoxicologie de l’Université Lille 1
(UPRES 3570)

du Laboratoire de Recherche sur l’Industrie et l’Innovation
de l’Université du Littoral – Côte d’Opale
(EA 3604)


Appel à contributions

En quelques années, l’expression « développement durable » s’est imposée dans les médias et dans tous les grands secteurs d’activité. Notion, concept, modèle, voire slogan, le développement durable est désormais incontournable.

Ce constat conduit à s’interroger sur les raisons de cet engouement.

Le développement durable prend forme dans un contexte de ralentissement de la croissance économique : dans les années 1970, les industries automobile (saturation de la demande) et pétrolière (augmentation du coût de production, problèmes géopolitiques, épuisement des réserves), qui avaient été le moteur des trente glorieuses, sont en crise.

Face aux modèles de croissance économique basés sur l’accumulation du capital industriel, le développement durable se présente comme une alternative possible, qui incite les consommateurs, les industriels et les États à prendre la mesure de leurs comportements. Peut-on concevoir un nouveau modèle garantissant à la fois le développement économique, le bien être social, le respect de la nature et de l’environnement ?

Ainsi, le développement durable est devenu une notion complexe. La complexité, si elle invite à relier les connaissances, peut générer une sorte de flou, dont une des manifestations est la multiplicité des définitions proposées par les concepteurs et les « utilisateurs » du développement durable. Regards disciplinaires et volontés d’instrumentalisation tendent à morceler la perception d’une notion complexe et mouvante.

C'est pourquoi, bien que l'expression « développement durable » ait été forgée il y a plus de vingt-cinq ans et que la définition à laquelle on se réfère, souvent de façon implicite, date de 1987 (Rapport Brundtland), il apparaît nécessaire de continuer à interroger ses origines, son contenu, ses évolutions, ses enjeux. Cette réflexion contribue notamment à ouvrir la discussion sur les objectifs et les moyens d'action.

Pour atteindre les objectifs du développement durable, l'attention est généralement attirée sur les comportements individuels et collectifs qu'il est urgent de changer. De multiples acteurs sont interpellés (parents, journalistes, scientifiques, politiques, entrepreneurs...). Cependant, l’école reste en première ligne, confrontée à une forte demande sociale en matière d'environnement et de développement durable, comme le manifestent les nombreuses enquêtes d'opinion de ces dernières années.

Venant officiellement se substituer à « l’éducation des élèves en matière d’environnement » (Circulaire du 29 août 1977), « l’éducation à l’environnement pour un développement durable (EEDD) » (8 juillet 2004) s’inscrit-elle en rupture ou en continuité avec les démarches pionnières des années 1970 ?

On peut alors se demander pourquoi et comment éduquer au développement durable ? Quel projet de société, de civilisation, sous-tend le souhait d'une Éducation à l’Environement pour un Développement Durable (EEDD) ? Quelle est la place de l'Homme (vision écocentrée, biocentrée, anthropocentrée) et quelles sont ses nouvelles responsabilités ? Quels courants et quelles écoles coexistent ou s'affrontent, dans les contextes francophones, depuis la fin des années 1960 ? Sur quels projets éducatifs l'ensemble des acteurs peuvent-ils converger ? Ces projets peuvent-ils avoir une existence indépendante des intérêts privés ? Quels sont les enjeux prioritaires ? Peut-on définir une éthique à laquelle se référer pour le suivi et l'évaluation des projets ?

Quelles méthodes pédagogiques adopter pour que l'EEDD fasse sens et ne se réduise pas à un ensemble de règles de conduites ou d'injonctions auxquelles se soumettre ? Quelles expériences (en milieu scolaire ou non) tentent d'apporter des réponses à des questions d'environnement ou de développement durable ? Que peut-on en apprendre ? S’agit-il d’éducation à l’environnement, d’EEDD, d’éducation au (pour, vers…) un développement durable ?

Rappelons que si un des maîtres mots du développement durable est la conciliation (de l’économique, du social et de l’écologico-environnemental), se pose à l’éducateur la question cruciale de la conciliation des objectifs éducatifs (le développement de la personne) et des objectifs du développement durable (habiter une Terre vivable, viable et équitable, durablement).


Afin de porter une réflexion historique, théorique, pédagogique et éducative, ce colloque propose de croiser les regards de ceux qui ont quelque chose à faire et/ou à dire du développement durable dans leurs pratiques de chercheurs, d’enseignants, de formateurs, d’éducateurs, d’entrepreneurs. L’indispensable articulation de la réflexion et des pratiques sera privilégiée par les intervenants et favorisée par des temps d’échanges et de débats au sein des ateliers et des tables rondes.

Axes de réflexion proposés

Axe 1 - Le développement durable : origines, contextes et concepts, perspectives historiques et philosophiques.

La croissance de l’incertitude dans le contexte de crise des années 1970-1980. La demande et les pratiques sociales en matière d’environnement et de développement durable. Le développement durable : une alternative crédible, un nouveau moteur de la croissance économique, une nouvelle responsabilité, de nouveaux rapports entre l’homme et la nature ? Objectifs et moyens d'action.

Axe 2 - L’éducation au développement durable en France et dans les contextes francophones.

De l’étude du milieu à l’Éducation à l’Environnement pour un Développement Durable, en passant par l’éducation en matière d’environnement : continuités/ruptures, écoles, courants, controverses, paradigmes. Les défis pédagogiques (approches, stratégies, modèles, pratiques) et les nouvelles compétences. Éduquer « par », « pour », « vers », « au » développement durable, acceptions et postures. Les contextes francophones (l’Éducation Relative à l’Environnement, l’Éducation pour un Avenir Viable, etc.). État des lieux, nouvelles perspectives, pratiques, expériences, dynamiques partenariales, évaluations. Moyens et objectifs. Le rôle des entreprises et des associations. Les amateurs et les professionnels de l’éducation au développement durable.
Normes et modalités de réponse

Les propositions de contribution doivent être saisies en ligne avant le 13 mars 2006 sur le site du colloque :

http://www.lille.iufm.fr/devptdurable.htm.

Les propositions de contribution doivent comporter les éléments suivants :

- Intitulé de l’axe concerné (Choix unité de temps, Temps long, Temps court ou Autre)

- Titre de la proposition de contribution

- Nom, prénom, statut, institution d'appartenance (nom et ville) du ou des auteurs présents lors de la journée

- Résumé (10 lignes maximum)

- Texte de la proposition de contribution (10.000 signes environ - bibliographie comprise)

Les notifications du Conseil Scientifique parviendront aux auteurs début juin 2006. Les auteurs des propositions retenues tiendront compte de ces notifications et proposeront leurs contributions définitives (16 000 signes maximum) qui devront impérativement parvenir à dominique.tissoires@lille.iufm.fr avant le 15 septembre 2006.

Lieu de déroulement

Le colloque est programmé le Jeudi 12 et Vendredi 13 Octobre 2006 à l’IUFM Nord-Pas de Calais – Centre d’Arras.
Comité scientifique

* Jean-Étienne BIDOU : Maître de conférence, Géographie, IUFM Poitou-Charentes, Ifrée-ORE
* Sophie BOUTILLIER : maître de conférences, HDR Économie, docteur en Sociologie, laboratoire Recherche Industrie et Innovation, Université du Littoral-Côte d’Opale
* Mario COTTRON, Professeur des universités, Mécanique, IUFM Poitou-Charentes
* Pascal DURIS : Maître de conférences, HDR Histoire des sciences, Université Bordeaux 1, Laboratoire ÉPISTÉMÉ, Bordeaux 1
* Fabien GRUMIAUX : Maître de conférences, Biologie, Écologie, IUFM Nord-Pas de Calais, laboratoire d’écologie numérique et écotoxicologie, Lille 1
* Alain LEPRETRE : Professeur des universités, Université Lille 1, Laboratoire d’écologie numérique et écotoxicologie, Lille 1
* Christophe LUCZAK : Maître de conférences, Biologie, IUFM Nord-Pas de Calais
* Patrick MATAGNE : Maître de conférences, Histoire des sciences, IUFM Nord-Pas de Calais, Laboratoire ÉPISTÉMÉ
* Béatrice RAVEILLON : Maître de conférences, Biologie, IUFM Nord-Pas de Calais
* Jean-François REY : Professeur agrégé, Docteur, Philosophie, IUFM Nord-Pas de Calais
* Ricardo ROMÉRO : Professeur certifié, Docteur, Physique, Histoire des sciences, IUFM Nord-Pas de Calais
* Catherine THOMAS : Maître de conférences, Océanographe, Université Bordeaux 1, Laboratoire ÉPISTÉMÉ, Bordeaux 1
* Carole VALLET : Maître de conférences, Biologie, IUFM Nord-Pas de Calais, Laboratoire Laboratoire d’Ichtyo-écologie Université du Littoral Côte d’Opale (LIMUL)

Comité d’organisation


* Fabien GRUMIAUX, Guy LEGRAND, Patrick MATAGNE, Jean-François REY, Ricardo ROMÉRO.

Contacts

Coordination scientifique

Patrick Matagne – patrick.matagne@lille.iufm.fr
Logistique et communication

Dominique Tissoires – IUFM Nord – Pas-de-Calais

2 bis, rue Parmentier 59650 Villeneuve d’Ascq

Tel : 03 20 79 87 15 – Fax : 03 20 79 86 01 - dominique.tissoires@lille.iufm.fr

Pour toute information complémentaire, consultez le site web du colloque
à l’adresse suivante :

http://www.lille.iufm.fr/devptdurable.htm


Catégories

Lieux

  • Arras, France

Dates

  • lundi 13 mars 2006

Fichiers attachés

Contacts

  • Dominique Tissoires
    courriel : dominique [dot] tissoires [at] lille [dot] iufm [dot] fr

Source de l'information

  • Dominique Tissoires
    courriel : dominique [dot] tissoires [at] lille [dot] iufm [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le développement durable sous le regard des sciences et de l'histoire », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 16 janvier 2006, http://calenda.org/191012