AccueilLa religion au Québec. Nouvelles lectures en trois temps

La religion au Québec. Nouvelles lectures en trois temps

Appel à communication pour la revue Globe

*  *  *

Publié le vendredi 20 janvier 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

La critique fondamentale de la religion, opérée notamment par les maîtres du soupçon, a influencé durablement les sciences humaines et sociales, si bien que le religieux et la religion n’ont généralement pas bonne presse. Or, depuis quelques années, la virulence de cette réaction « anti-théologique » semble s’atténuer, comme si on assistait à un certain renouvellement du rapport à la religion et au religieux.

Annonce

La critique fondamentale de la religion, opérée notamment par les maîtres du soupçon, a influencé durablement les sciences humaines et sociales, si bien que le religieux et la religion n’ont généralement pas bonne presse. Or, depuis quelques années, la virulence de cette réaction « anti-théologique » semble s’atténuer, comme si on assistait à un certain renouvellement du rapport à la religion et au religieux. À l’évidence, des événements politiques à teneur et/ou à portée religieuses (pensons au drame du 11 septembre 2001) n’y sont pas étrangers. Au Québec, ce changement ne regarde pas tant la croyance ou la pratique religieuse des Québécois que leur attitude générale face à la religion. Cela transparaît entre autres dans les médias qui s’intéressent désormais un peu plus à ses expressions et à ses formes nouvelles ainsi qu’aux religions du monde. Cela touche également le discours savant qui, en histoire, en sciences religieuses, en science politique, etc., considère de moins en moins la religion comme un épiphénomène et réinterprète sa place, son importance et sa nature dans la société contemporaine. De nouvelles lectures ont commencé à surgir, remettant implicitement en question les discours dominants et leur appréhension négative ou leur dénégation du religieux et de la religion au Québec.

Dans l’espoir de voir s’affirmer de nouvelles perspectives, sont sollicités des travaux tentant notamment de mieux comprendre les spécificités de la contribution de la religion au Québec, de mieux apprécier les conséquences socio-politiques de sa progressive sortie de la sphère publique et d’élucider les particularités de son maintien et même de son affirmation dans une société dite sécularisée. Il n’est point question de faire de la religion l’unique vecteur de l’histoire et/ou du développement de la société québécoise, ni d’accentuer unilatéralement sa prévalence par rapport aux autres facteurs. Relire son apport au Québec, c’est déjà tenter de sortir d’un certain déni à son endroit, c’est au surplus favoriser l’éclosion de nouvelles voies de compréhension et de recherche pour mieux entrevoir sa véritable valeur et sa portée réelle, hier, aujourd’hui et demain.
Le numéro sera divisé en trois grandes parties : a) Nouvelles lectures du passé religieux au Québec; b) Nouvelles lectures de la rupture révolutionnaire tranquille; c) Nouvelles lectures : religion et religiosité contemporaines au Québec.

Ce numéro est sous la direction de Robert Mager (Université Laval) et E.-Martin Meunier (Université d’Ottawa).

Les textes, d’une longueur de 12 à 20 pages, doivent parvenir au secrétariat de la revue en trois exemplaires et être accompagnés d’un résumé de cent mots avant le 15 novembre 2006. Les articles sont soumis de manière anonyme à un comité d’évaluation scientifique de trois membres, composé de professeurs québécois et étrangers.


GLOBE. Revue internationale d’études québécoises
Université du Québec à Montréal
Case postale 8888, Succursale Centre-ville
Montréal (Québec) Canada H3C 3P8
revueglobe@uqam.ca; www.revueglobe.uqam.ca

Catégories

Dates

  • mercredi 15 novembre 2006

Fichiers attachés

Contacts

  • Michel Lacroix et Éric Trudel, directeurs ~
    courriel : revueglobe [at] uqam [dot] ca

Source de l'information

  • Catherine Vaudry
    courriel : revueglobe [at] uqam [dot] ca

Pour citer cette annonce

« La religion au Québec. Nouvelles lectures en trois temps », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 20 janvier 2006, http://calenda.org/191032