AccueilAutorité et légitimité du chercheur

Autorité et légitimité du chercheur

Journées d'étude, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)

*  *  *

Publié le lundi 23 janvier 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Quel que soit le domaine d'étude, la recherche scientifique mène dans le meilleur des cas à une connaissance exacte et approfondie à caractère universel et objectif de la chose étudiée. Le chercheur tente d'y accéder par principe et dans l'idée de contribuer au progrès de l'humanité sur les plans moral et technique. De quelles stratégies discursives et politiques, de quelles méthodes et fondements épistémologiques se sert-il pour convaincre son auditoire de la pertinence de ses analyses et de ses conclusions?

Annonce

"Autorité et légitimité du chercheur", journées d'études, EHESS

Les conférences de ces journées d'études sont ouvertes au public et aux chercheurs débutants et confirmés de toutes les disciplines et institutions scientifiques. Elles ont pour objectif de provoquer une discussion sur les pratiques concrètes et actuelles d'autorisation et de légitimation des chercheurs face à leur(s) public(s), sur le terrain, avec les nouvelles technologies et méthodes, à l'ère de l'interdisciplinarité et du travail en équipe, devant de nouveaux sujets et au sein de nouvelles disciplines, confrontés au doute de l'objectivité en sciences exactes, humaines et sociales. Les conférences sont regroupées par thèmes, abordant tour à tour les différentes facettes du questionnement.

Quel que soit le domaine d'étude, la recherche scientifique mène dans le meilleur des cas à une connaissance exacte et approfondie à caractère universel et objectif de la chose étudiée. Le chercheur tente d'y accéder par principe et dans l'idée de contribuer au progrès de l'humanité sur les plans moral et technique. De quelles stratégies discursives et politiques, de quelles méthodes et fondements épistémologiques se sert-il pour convaincre son auditoire de la pertinence de ses analyses et de ses conclusions?

L'hypothèse de départ consiste à penser que des mutations d'ordre social, politique et métaphysique au XXe siècle ont bouleversé le paysage scientifique au point de saper les fondements (généralement positivistes du XIXe siècle) sur lesquels le chercheur individuel s'appuyait, plus ou moins consciemment et rigoureusement, pour donner autorité à ses résultats et à ses développements analytiques. Au cours du siècle, les courants de pensée, les méthodes d'approche et les objets d'analyse se sont diversifiés au sein même des disciplines, qui se sont par ailleurs renouvelées, démultipliées, fractionnées ou éteintes. L'apparition de nouvelles technologies est venue bouleverser les pratiques de la communauté scientifique, accompagnées de questions sur leur propension à atteindre des résultats objectifs. De ces événements, il ressort une conscience épistémologique accrue, pénétrant les textes des chercheurs, entourant les résultats de leur recherche d'un ensemble de circonvolutions discursives et méthodologiques, parfois au point où l'intérêt pour la méthode prend le pas sur celui de l'objet d'étude.

Ces considérations, loin d'être accessoires à l'activité du chercheur, posent la question des fondements sur lesquels se dessinent actuellement les contours de nouvelles figures de chercheurs et de nouvelles formes et fonctions de la recherche.

Programme et informations complémentaires, écrire à: info@professionchercheur.org

Lieu : 2 rue Vivienne 75002 Paris (INHA), salle Vasari, 9h-17h

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 02 février 2006

Contacts

  • Anika Disse
    courriel : colloque_ehess2006 [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Anika Disse
    courriel : colloque_ehess2006 [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Autorité et légitimité du chercheur », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 23 janvier 2006, http://calenda.org/191051

  •