AccueilFonctions politiques et éthiques de l'art, 1789-1939

*  *  *

Publié le mercredi 25 janvier 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Art pour art, art en tant qu’art, l’art semble, depuis l’avènement de la modernité industrielle, de la critique kantienne et de l’idéalisme hégélien, destiné à constituer une sphère autonome de l’existence dont l’étude n’a peut-être surtout consisté qu’à révéler l’«en-par-et-pour-soi» d’un univers autoréférentiel. Pourtant, il paraît évident que cette autonomie conférée à l’art n’a que trop souvent été contestée par les pratiques artistiques, autant que par la manipulation idéologique du concept d’art par les institutions politiques.

Annonce

Programme du colloque « Fonctions politiques et éthiques de l'art, 1789-1939 »

Le colloque est organisé par le CRAVAN avec le soutien de :
l'Office franco-québécois pour la jeunesse
la Fédération des associations étudiantes du campus de l'Université de Montréal (programme PARSECS)
le Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques de l'Université de Montréal
la Chaire de recherche du Canada en histoire de l'art du XIXe siècle

Problématique du colloque

Art pour art, art en tant qu’art, l’art semble, depuis l’avènement de la modernité industrielle, de la critique kantienne et de l’idéalisme hégélien, destiné à constituer une sphère autonome de l’existence dont l’étude n’a peut-être surtout consisté qu’à révéler l’«en-par-et-pour-soi» d’un univers autoréférentiel. Pourtant, il paraît évident que cette autonomie conférée à l’art n’a que trop souvent été contestée par les pratiques artistiques, autant que par la manipulation idéologique du concept d’art par les institutions politiques.

Au nom d’intérêts divers, l’autonomie escomptée de l’art et son étude qu’est l’esthétique apparaissent elles-mêmes comme des stratégies servant une pluralité d’intérêts politiques, économiques et éthiques. Dans une telle perspective, l’art ne serait art qu'en autant qu’il implique la négation obligée de son propre concept, l’usage politique et éthique de l’art supposant peut-être, au fond, l’annihilation de l’art lui-même. C’est une telle hypothèse qui a suscité l’idée d’organiser le colloque «Fonctions politiques et éthiques de l’art. 1789-1939».

Le jeudi 9 février 2006
Université de Montréal; Pavillon Roger-Gaudry ; Local M-415

Art et devenirs philosophiques
Président de séance : M. Daniel Dumouchel, Département de philosophie, Université de Montréal

9h00 : Mot de bienvenue par Mme Johanne Lamoureux
Directrice du Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques

9h15 : Friedrich Schleiermacher : une éthique pour l’esthétique
Morgan Gaulin (Département d’études françaises, Université de Montréal)

9h45 : L’artiste homme d’État chez Friedrich Schiller
Dominique Lepage (Département de philosophie, Université de Montréal)

10h30 : Contre le cléricalisme esthétique et politique. La pensée chrétienne de l’art et de l’artiste de Jacques Maritain
Olivier Rota (Université de Lille III)

11h00 : Winterreise et Die sieben Todsünden : Un Regard sur l’aliénation du sujet moderne
Russ Manitt (Faculté de Musique, Université de Montréal)

Réception/Récupération/Réappropriation : Arts et institutions nationales
Présidente de séance : Mme Louise Vigneault, Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques

14h00 : Le monde à construire – quelques réflexions autour du modernisme polonais (1918-1939)
Katarzyna Basta (Département d’histoire, Université Laval)

14h30 : L’architecture comme propagande autocritique : les pavillons du Canada lors des Expositions internationales et universelles, 1867-1939
Guillaume Evrard (Department of History of Art, University of Edinburgh)

15h00 : L’Assemblée des six comtés (1891) de Charles Alexander Smith : Une œuvre historique représentative d’une affirmation nationaliste canadienne-française
France St-Jean (Département d’histoire de l’art, Université du Québec à Montréal)

Le vendredi 10 février 2006

Université de Montréal; Pavillon Claire-McNicoll ; Local Z-305

Crises de vertus
Président de séance : M. Michel Pierssens, Département d'études françaises, Université de Montréal

9h00 : Messies et martyrs révolutionnaires: la rhétorique religieuse dans les représentations de l’intelligentsia russe, 1870-1890
Alexis Desgagnés (Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques, Université de Montréal)

9h30 : Les Arts poétiques de Mallarmé : l’ombre des drapeaux
Philippe Labarre (Département d’études françaises, Université de Montréal)

10h15 : L’art contre le politique : l’affaire Dreyfus dans les marges de la Recherche du temps perdu
Julia Chamard-Bergeron (Département d’études françaises, Université de Montréal)

10h45 : « Le dessin c’est la probité de l’art » Fondements moraux du combat politique dans la propagande anarchiste illustrée, 1890-1900
Anne-Marie Bouchard (Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques, Université de Montréal)

Praxis révolutionnaire
Présidente de séance : Mme Nicole Dubreuil, Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques, Université de Montréal

13h00 : Tristan Tzara, la typographie comme moyen de subversion poétique pendant la période du Cabaret Voltaire à Zurich (1916-1920)
Sébastien Hudon (Département d’histoire, Université Laval)

13h30 : Raoul Hausmann : PRÉsentisme comme critique radicale et comme « pensée nomade »
Nicola Pezolet (Département d’histoire, Université Laval)

14h00 : La grande question de Paul Nougé : vers un art performatif
Simon-Pierre Beaudet (Département des littératures, Université Laval)

15h15 : Une quête de modernité. La photographie dans le magazine communiste français Regards (1932-1936)
Gaëlle Morel (Département d’histoire de l’art, Université Paris I-Panthéon-Sorbonne)

15h45 : « Les poètes font rarement de bons citoyens » : Berthold Brecht et le péché du poète politique. Un approfondissement de la thèse d’Hannah Arendt sur Brecht.
Pascale Bédard (Département de sociologie, Université du Québec à Montréal)

Lieux

  • Montréal, Canada

Dates

  • jeudi 09 février 2006

Contacts

  • Anne-Marie Bouchard
    courriel : annemarie [dot] bouchard [dot] 4 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Anne-Marie Bouchard
    courriel : annemarie [dot] bouchard [dot] 4 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Fonctions politiques et éthiques de l'art, 1789-1939 », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 25 janvier 2006, http://calenda.org/191059