AccueilMandarin, expert, chercheur, et cetera

Mandarin, expert, chercheur, et cetera

Les catégories identitaires du scientifique à l'épreuve des sciences sociales

*  *  *

Publié le jeudi 26 janvier 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Le présent dossier de la revue Carnets de bord envisage une investigation pluri-disciplinaire et comparée des discours identitaires, à propos du monde scientifique, comme pratiques de classement et de distinction, d’intégration et d’exclusion.

Annonce


Numéro 11

Appel à contributions



Mandarin, expert, chercheur, et cetera :

Les catégories identitaires du scientifique

à l’épreuve des sciences sociales

Dossier coordonné par Martin Benninghoff et Philippe Sormani



Le présent dossier de la revue Carnets de bord envisage une investigation pluri-disciplinaire et comparée des discours identitaires, à propos du monde scientifique, comme pratiques de classement et de distinction, d’intégration et d’exclusion.

«Sois performant», «sois flexible» et «sois mobile», telles sont certaines des injonctions adressées aux scientifiques. D’ordre politique ou administratif, assorti ou non d’une légitimation scientifique, ce genre de discours implique une dimension morale. Dès lors, il peut contribuer à la redéfinition non seulement des règles du champ scientifique mais encore du «sujet normatif» des institutions universitaires. Bref, il intervient sur la définition sociale du «bon» et du «mauvais» scientifique, de même qu’à la hiérarchisation de ses activités. Cela dit, force est de constater que les figures du scientifique sont multiples et diverses. La prévalence d’un type de catégorisation par rapport à un autre semble varier, tant dans le temps que dans l’espace (social, culturel, disciplinaire, etc.).

Ce dossier encourage des contributions qui mettent en évidence, soit les conditions de production des catégories identitaires (chargé de recherche, professeur boursier, biologiste, allocataire, etc.), soit leurs logiques d’application au sein du champ scientifique (ou d’autres catégories, concurrentes ou complémentaires). Dès lors, une série de questions peut être dégagée : Comment s'impose une catégorie identitaire comme légitime, au détriment d'une autre catégorie ? Quelles instances participent à ce double travail de légitimation/délégitimation ? Comment les sciences sociales et humaines participent-elles à la (re-)production de catégories identitaires dominantes dans le champ scientifique ? De quelles manières les rapports de genre interviennent-ils sur la hiérarchisation des catégories identitaires ? En quoi consiste, au fond, le travail de catégorisation, dans une situation particulière ?

Pour répondre à ces questions, le présent dossier, consacré aux catégories identitaires du scientifique, encourage différents angles d’analyse possibles :

  • L’analyse des rapports de force/sens concernant les enjeux identitaires entre acteurs des champs scientifique et politique (Ministères, services administratifs, gouvernements cantonaux, etc.) ; ou l’analyse de ces rapports au sein même du champ scientifique entre différentes catégories d’acteurs (professeur, directeur d’établissement, doctorant, chercheur CNRS, maître de conférence, etc.), autour d’enjeux exemplaires, tels que celui de la signature scientifique.

  • La description de l'usage social des catégories identitaires, telles que rendues pertinentes par les scientifiques eux-mêmes au cours de leurs activités quotidiennes (rédaction d'articles, conduite d'expériences, demande de fonds publics, conférence, etc.).

  • La mise en perspective réflexive des relations entre des points de vue disciplinaires (histoire, sociologie, anthropologie, etc.), méthodologiques (entretiens, ethnographie, etc.) et ontologiques, d'une part, et la constitution savante d’une figure/identité du scientifique, de l’autre.


Les textes accompagnés d'un résumé d'une dizaine de lignes doivent être envoyés aux adresses suivantes : Martin.benninghoff@unil.ch, Philippe.sormani@unil.ch avant le 30 mars 2006. La notification d’acceptation et les éventuelles suggestions du comité de rédaction seront envoyées dans le courant du mois d’avril 2006. Concernant les normes éditoriales, voir le site Internet de la revue : http://www.unige.ch/ses/socio/carnets-de-bord/. Publication prévue : juin 2006.



Catégories

Dates

  • jeudi 30 mars 2006

Contacts

  • Martin Benninghoff
    courriel : martin [dot] benninghoff [at] unil [dot] ch

Source de l'information

  • Martin Benninghoff
    courriel : martin [dot] benninghoff [at] unil [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Mandarin, expert, chercheur, et cetera », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 26 janvier 2006, http://calenda.org/191065