AccueilPhilosophie et économie de la consommation

*  *  *

Publié le mardi 31 janvier 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Nous ignorons ce qu’est la consommation car nous la concevons dans les termes de la production, comme une destruction des richesses sous la voracité du besoin. Du bonheur qu’elle vise et que nous appelons pauvrement bien-être, nous n’avons qu’une idée étriquée et chagrine. Nous confondons richesse et enrichissement et oublions que la première richesse dont nous usons, le service fourni par la main et la pensée de notre semblable, est un bien symbolique qui ne peut s’interpréter sans référence à une parole.

Annonce

A l’occasion de la sortie du livre d’Arnaud Berthoud :

« Une Philosophie de la Consommation :

Agent Economique et Sujet Moral»

Le PHARE organise une journée d’étude

le mardi 14 mars 2006

à la Maison des Sciences économiques. 6ème étage.

Programme

10h00-10h45 : Présentation par Arnaud Berthoud

11h-12h30 : Consommation et bonheur.

Marcel Drach (économiste, université Paris IX)

Alain Caillé (sociologue, université Paris X)

Martine de Gaudemar (philosophe, université Paris X)

Patrick Mardellat (économiste, université de Lille II)

12h30 Déjeuner

14h30-15h30 : Le choix du consommateur

Benoît Lengaigne (économiste, université de Lille I)

Claire Pignol (économiste, université Paris I)

Isabelle This (économiste, université du Littoral)

16 h-18h : éthique et économie

Michaël Biziou (philosophe, université de Nice)

Catherine Larrère (philosophe, université Paris I)

Céline Spector (philosophe, université de Bordeaux III).

Organisation

Claire Pignol (cpignol@yahoo.fr). Dorothée Picon (dorothee.picon@wanadoo.fr)

PHARE – Pôle d’Histoire de l’Analyse et des Représentations Economiques

Maison des Sciences Economiques, 106-112 boulevard de l’Hôpital

75013 Paris. (métro Campo-Formio)


Une philosophie de la consommation : agent économique et sujet moral

Nous ignorons ce qu’est la consommation car nous la concevons dans les termes de la production, comme une destruction des richesses sous la voracité du besoin. Du bonheur qu’elle vise et que nous appelons pauvrement bien-être, nous n’avons qu’une idée étriquée et chagrine. Nous confondons richesse et enrichissement et oublions que la première richesse dont nous usons, le service fourni par la main et la pensée de notre semblable, est un bien symbolique qui ne peut s’interpréter sans référence à une parole. Nous concevons un consommateur sans feu ni lieu alors que nul n’use de ses richesses hors d’une institution et d’une culture. Nous ignorons enfin la nature véritable de notre désir, que nous confondons avec le besoin, et dont nous nions la fragilité, la propension à se tromper d’objet, à trouver son plaisir dans de fausses apparences. Nous ne savons plus que le consommateur économe est d’abord celui qui s’interroge sur la nature de son désir.

L’ouvrage d’Arnaud Berthoud est d’abord une dénonciation de la consommation telle que la représente la théorie économique, économie politique classique ou science économique néo-classique. Il est aussi l’éloge d’une autre consommation, dont l’ouvrage, en explicitant les notions qu’elle engage, propose une définition.

Parce que la consommation relève d’un choix dans lequel intervient exclusivement la question de savoir si un bien, un lieu, un désir, permettent de vivre de la manière la plus heureuse possible, la question de la consommation engage directement la question du bonheur. La première session de la journée sera une discussion, entre économistes, philosophes et sociologues, des notions engagées par la relation entre économie et bonheur. Comment le consommateur peut-il devenir un consommateur heureux ? la question, qui sera débattue dans les deux sessions suivantes, relève à la fois de la théorie économique (choix du consommateur, formes de la rationalité) et de la philosophie morale, dont aucune théorie économique n’est jamais indépendante.


Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • mardi 14 mars 2006

Contacts

  • claire pignol
    courriel : cpignol [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • claire pignol
    courriel : cpignol [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Philosophie et économie de la consommation », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 31 janvier 2006, http://calenda.org/191082