AccueilPratiques historiennes des images animées

*  *  *

Publié le dimanche 05 février 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Les historiens ont souvent manifesté leur inquiétude sur le statut de vérité des images et surtout sur les conditions techniques et intellectuelles de leur interprétation. Or, le film ne s’inscrit presque jamais dans un univers déconnecté de toute référence. Il possède même de nombreuses marques d’historicité, signes, entre autres, du caractère collectif de sa production, de sa mise en œuvre et de ses usages.

Annonce

Animé par Christian Delage.

Le lundi de 13 h à 15 h (EHESS, amphithéâtre, 105 bd Raspail, 75006 Paris), du 13 février au 26 mai (2e semestre).

Les historiens ont souvent manifesté leur inquiétude sur le statut de vérité des images et surtout sur les conditions techniques et intellectuelles de leur interprétation. Or, le film ne s’inscrit presque jamais dans un univers déconnecté de toute référence. Il possède même de nombreuses marques d’historicité, signes, entre autres, du caractère collectif de sa production, de sa mise en œuvre et de ses usages. Dès les années 1930, Marc Bloch avait ainsi vu dans le cinéma « un des plus curieux phénomènes de notre temps et un des plus merveilleux baromètres culturels et sociaux dont nous disposions... Gibier pour nous, vraiment ». Les efforts menés ici ou là pour favoriser une approche méthodique des films ont contribué à leur progressive appropriation par les chercheurs. Leur usage se répand désormais dans des travaux dont ils ne sont pas la source principale, privilégiant ainsi, dans leur lecture, les exigences d’une analyse scientifique. Ce séminaire propose aux étudiants des outils de lecture des images animées, à la fois pour développer leur esprit critique et pour les familiariser avec des documents qui peuvent constituer des sources précieuses pour la recherche.

Séminaire de master ouvert aux étudiants formés en histoire, histoire de l'art, études cinématographiques ou études visuelles à partir de la licence et auditeurs libres.

Programme
  1. 13/02/2006. Introduction générale : l’historien face au document cinématographique. Texte proposé : Robert Mandrou, "Histoire et cinéma", Annales ESC, janvier-mars 1958, p. 140-149.
  2. 20/02/006. Filmer le politique : Triomphe de la Volonté (Triumph des Willens, Leni Riefenstahl, Allemagne, 1935) ; Le Dictateur (The Great Dictator, Charles Chaplin, États-Unis, 1940). Textes proposés : Bosley Crowther, "Toujours suprême. Dans Le Dictateur, Charles Chaplin révèle à nouveau la grandeur qui est la sienne", The New York Times, 20 octobre 1940 ; Charles Chaplin, "M. Chaplin répond à ses critiques. L’acteur comique défend sa fin du Dictateur", The New York Times, 28 octobre 1940.
  3. 27/02/2006. Les violences de guerre : À l’Ouest, rien de nouveau (All Quiet on the Western Front, Lewis Milestone, États-Unis, 1930) ; Au-delà de la gloire (The Big Red One, Samuel Fuller, États-Unis, 1980). Texte proposé : Serge Daney, "La fureur du récit", La Rampe. Cahier critique 1970-1982, Paris, Cahiers du cinéma/Gallimard, 1983, p. 129-134.
  4. 06/03/2006. Mémoire et histoire de la déportation. Les contraintes d’une expérience collective : Nuit et Brouillard (Alain Resnais, France, 1955). Texte proposé : Nuit et Brouillard, premier synopsis rédigé par Henri Michel et Olga Wormser (Paris, 3 mars 1955).
  5. 13/03/2006. Les temporalités de l’histoire : La Prisonnière du désert (The Searchers, John Ford, États-Unis, 1955) ; NON ou la Vaine gloire de commander, (Manoel de Oliveira, Portugal, 1990). Texte proposé : Antoine de Baecque, "NON ou comment Manoel de Oliveira filme l’histoire", NON ou La Vaine gloire de commander, Paris, Centre culturel portugais, 1993, p. 11-17.
  6. 20/03/2006. Le film comme archive. Le rôle fondateur de la Cinémathèque du Musée d’art moderne de New York. Texte proposé : Mary Lea Bandy, "Iris Barry et la fondation du département film du MoMA", Cinémathèque, n° 2, novembre 1992, p. 105-111.
  7. 27/03/2006. L’oeuvre fondatrice de Siegfried Kracauer. Autour de L’Histoire des avant-dernières choses, Paris, Stock, 2006 (1e éd., New York, 1969).
  8. 03/04/2006. La place du témoin : les auditions filmées de la commission d’enquête de l'Assemblée nationale sur les dysfonctionnements de la justice dans l’affaire dite d’Outreau. Lien utile : www.lcpan.fr
  9. 24/04/2006. La confrontration des historiens médiévistes et modernistes avec l’écriture filmique. Georges Duby et Le Dimanche de Bouvines, 1984 ; Natalie Zemon Davis et Le Retour de Martin Guerre (1982). Texte proposé : Georges Duby, "L’historien devant le film", Le Débat, n° 30, mai 1984.
  10. 15/05/2006. L’inscription de la fiction dans l’histoire du temps présent : De l’histoire ancienne, (Orso Miret, France, 2001). Texte proposé : transcription de la première séquence du film.
  11. 22/05/2006. L’histoire en temps réel : les attentats du 11 septembre 2001 et le direct télévisuel. Texte proposé : Christian Delage, "Une censure intériorisée? Les premières images des attentats du 11 septembre 2001", Ethnologie française, XXXVI, 2006, 1, p. 91-99.
  12. 29/05/2006. Bilan du séminaire.

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • lundi 13 février 2006

Contacts

  • Christian Delage
    courriel : delage [at] ihtp [dot] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • André Gunthert
    courriel : sfp [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pratiques historiennes des images animées », Séminaire, Calenda, Publié le dimanche 05 février 2006, http://calenda.org/191105