AccueilLa place ambiguë de la religion dans l'espace public

*  *  *

Publié le lundi 06 février 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Quelques rares cas de conversions d’européens à l’Islam radical ont pu être observés depuis le 11 septembre 2001 et après les attaques terroristes de Madrid et Londres. Leur médiatisation révèle un rapport spécifique des européens à l’Islam. Cette religion occupe en France une place particulière, notamment à cause des conséquences de la colonisation et de la décolonisation ainsi que de l’histoire républicaine de ce culte.

Annonce

Les soirées du CDSS  : 14/02/06 - 18 h30


Centre de Documentation en Sciences Sociales - La Vieille Charité - 13002 Marseille


Quelques rares cas de conversions d’européens à l’Islam radical ont pu être observés depuis le 11 septembre 2001 et après les attaques terroristes de Madrid et Londres. Leur médiatisation révèle un rapport spécifique des européens à l’Islam. Cette religion occupe en France une place particulière, notamment à cause des conséquences de la colonisation et de la décolonisation ainsi que de l’histoire républicaine de ce culte.


Dans cette conférence, l’accent sera mis sur le fait que cette « peur de l’Islam » s’intègre dans un rapport à toutes les religions monothéistes (basé sur le couple tolérance/méfiance, rationalité/irrationalité). Il sera fait état dans un premier temps des résultats d’une investigation sur ces conversions radicales et dans un deuxième à la place spécifique de l’Islam en France à travers deux exemples : d’une part comment sont perçues ces conversions dans la sphère publique (livres sur l’Islamisme, « fantasme » d’al Quaëda) et d’autre part l’affaire du « voile Islamique ».

Il s’agira d’expliquer et de comprendre le rapport de méfiance à l’égard de l’Islam qui est avant tout historique. En effet, il mêle mémoire des traumatismes nationaux (colonisation, guerre d’Algérie notamment) et tradition républicaine qui aborde les religions de manière ambiguë. La perspective sera élargie en proposant que ce « rapport à l’Islam » soit intégré dans un modèle plus général concernant le lien des religions à l’espace public français.

Enfin, les représentations véhiculées sur l’Islam pourraient se comprendre en interrogeant la méfiance que suscite immanquablement une religion propulsée au cœur de l’espace public tout comme l’église catholique à la fin du siècle dernier, l’activisme d’un petit nombre produisant un « effet d’amalgame » et entraînant des changements dans la perception de cette religion. De la manière dont sont reçues ces conversions radicales, nous pouvons alors comprendre ce que signifie le « compromis laïc français » et éventuellement essayer de préciser la place et le rôle d’une religion dans ce contexte.

Catégories

Lieux

  • Marseille, France

Dates

  • mardi 14 février 2006

Contacts

  • Alba Balestri
    courriel : balestri [at] ehess [dot] univ-mrs [dot] fr

Source de l'information

  • Alba Balestri
    courriel : balestri [at] ehess [dot] univ-mrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La place ambiguë de la religion dans l'espace public », Informations diverses, Calenda, Publié le lundi 06 février 2006, http://calenda.org/191109