Accueil« Les vieilles » : la vieillesse au féminin dans la ville en Europe du Nord-Ouest depuis le XVIe siècle

« Les vieilles » : la vieillesse au féminin dans la ville en Europe du Nord-Ouest depuis le XVIe siècle

Journée d'étude du 7 mars 2006 (organisation: J.-P. Barrière, IRHiS, et S. Beauvalet-Boutouyrie, Univ. Picardie)

*  *  *

Publié le mercredi 15 février 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

À la fois réalité physiologique, perception culturelle et construction sociale aux limites incertaines – qu’on songe à la Femme de trente ans d’Honoré de Balzac – la vieillesse au féminin a rarement fait l’objet d’analyses historiques comparatives, sinon catégorielles. Ainsi, en dépit d’importants travaux sur les veuves à l’époque moderne, la vieillesse féminine est un continent mal connu, à explorer au prix de dépouillements longs et difficultueux, notamment dans les livres de raison et les archives notariales ou hospitalières. La vieillesse masculine est relativement mieux balisée. Y a-t-il différenciation entre hommes et femmes d’âge quant à leur devenir social et aux analyses dont ils peuvent faire l’objet ? Que deviennent les femmes âgées en ville ? Vivent-elles dans l’isolement ? Sont-elles au contraire intégrées dans leur famille, selon le modèle rural ? Quels sont leurs moyens d’existence, ainsi que leur implication dans le tissu caritatif et associatif ? Quelles formes, surtout, prend la solidarité entre générations ? Comment se manifeste l’accompagnement – ou l’abandon – des femmes d’âge par leurs enfants et petits-enfants ? Qu’en est-il du soutien apporté aux plus jeunes par les personnes âgées, notamment après ce grand renversement de l’aide intergénérationnelle sensible dans la seconde moitié du XXe s. avec la hausse du niveau et de l’espérance de vie des retraités ? Autant de pistes que cette journée d’études, sans prétendre à l’exhaustivité, se propose d’explorer.

Annonce

« Les vieilles » : la vieillesse au féminin dans la ville en Europe du Nord-Ouest depuis le XVIe siècle

mardi 7 mars 2006

Université Charles-de-Gaulle – Lille 3, Maison de la Recherche (salle 008)

Responsables : Jean-Paul BARRIERE (Université de Lille 3, IRHiS)
et Scarlett BEAUVALET-BOUTOUYRIE (Université de Picardie)
avec le soutien de la MSH Nord – Pas-de-Calais (Institut international Érasme)
( “Traditions, identités, échanges” : programme “Rapports sociaux de sexe et constructions identitaires”, G. CRESSON et L. BROZE dir.)

À la fois réalité physiologique, perception culturelle et construction sociale aux limites incertaines – qu’on songe à la Femme de trente ans d’Honoré de Balzac – la vieillesse au féminin a rarement fait l’objet d’analyses historiques comparatives, sinon catégorielles. Ainsi, en dépit d’importants travaux sur les veuves à l’époque moderne, la vieillesse féminine est un continent mal connu, à explorer au prix de dépouillements longs et difficultueux, notamment dans les livres de raison et les archives notariales ou hospitalières. La vieillesse masculine est relativement mieux balisée. Y a-t-il différenciation entre hommes et femmes d’âge quant à leur devenir social et aux analyses dont ils peuvent faire l’objet ? Que deviennent les femmes âgées en ville ? Vivent-elles dans l’isolement ? Sont-elles au contraire intégrées dans leur famille, selon le modèle rural ? Quels sont leurs moyens d’existence, ainsi que leur implication dans le tissu caritatif et associatif ? Quelles formes, surtout, prend la solidarité entre générations ? Comment se manifeste l’accompagnement – ou l’abandon – des femmes d’âge par leurs enfants et petits-enfants ? Qu’en est-il du soutien apporté aux plus jeunes par les personnes âgées, notamment après ce grand renversement de l’aide intergénérationnelle sensible dans la seconde moitié du XXe s. avec la hausse du niveau et de l’espérance de vie des retraités ? Autant de pistes que cette journée d’études, sans prétendre à l’exhaustivité, se propose d’explorer.

Chaque communication, de 20 minutes maximum, donnera lieu à un bref échange avec la salle se rapportant plus spécifiquement à cette intervention, et chaque demi-journée se clôturera par une discussion générale. Les intervenants pourront prendre appui sur des textes ou des documents préalablement distribués.

PROGRAMME

9h15 : Préambule : Laurence BROZE, directrice de la MSH Nord – Pas-de-Calais (Institut international Érasme)

Brève introduction : Philippe GUIGNET (Univ. de Lille 3)

Matinée – La vieillesse féminine : perspectives d’ensemble


9h30-9h45 : Scarlett BEAUVALET-BOUTOUYRIE (Univ. de Picardie) et Jean-Paul BARRIERE (Univ. de Lille 3) : Présentation historiographique (période moderne et contemporaine)

9h45 -10h15 : Cathy MCCLIVE (Univ. de Durham) : “L'âge critique” : la vieillesse féminine et l'imaginaire médical à l'époque moderne

10h15-10h45 : Paul SERVAIS (UCL) : Veuves et veuvage en Belgique du XVIIIe au XXe siècle : les chantiers ouverts

10h45-11h : Pause

11h-11h45 : Richard WALL et Beatrice MÖRING (Univ. d’Essex) : Historical perspectives on widows, their children and survival strategies in Northern Europe (Nordic countries, England and Wales) in the 18th and 19th century

11h45-12h15 : Vincent CARADEC (Univ. de Lille 3) : Regards sociologiques sur la vieillesse féminine à l’époque contemporaine

12h15-12h45 : Discussion générale

12h45-14h : Repas (sur place)

Après-midi – « Les vieilles » : intégration, marginalisation, assistance ?


14h-14h30 : Paul DELSALLE (Univ. de Besançon) : Vieillesse, veuvage et travail féminin dans les provinces de l’Est au XVIe siècle

14h30-15h : Claude GRIMMER (Univ. de Clermont-Ferrand) : Le destin des femmes âgées dans le sud du Massif central sous l’Ancien Régime

15h-15h15 : Pause

15h15-15h45 : Virginie DESPRES (Univ. de Lille 2) : Vieillesse féminine et criminalité dans le département du Nord au XIXe siècle

15h45-16h15 : Scarlett BEAUVALET-BOUTOUYRIE (Univ. de Picardie) : L’hôpital de la Salpêtrière ( la « Vieillesse-Femme ») jusqu’en 1815

16h15-16h45 : Jean-Paul BARRIERE (Univ. de Lille 3) : La place des veuves âgées dans les ménages urbains en France au XIXe siècle

16h45-17h15 : Discussion générale

17h15-17h30 : Scarlett BEAUVALET-BOUTOUYRIE (Univ. de Picardie) et Jean-Paul BARRIERE (Univ. de Lille 3) : Conclusions

Lieu
: Université Charles-de-Gaulle – Lille 3, Maison de la Recherche (salle 008)

Contacts scientifiques : jean-paul.barriere@univ-lille3.fr, s.beauvalet@libertysurf.fr

Organisation : martine.aubry@univ-lille3.fr

Catégories

Lieux

  • Lille, France

Dates

  • mardi 07 mars 2006

Contacts

  • Jean-Paul Barrière
    courriel : jean-paul [dot] barriere [at] univ-lille3 [dot] fr

Source de l'information

  • Jean-Paul Barrière
    courriel : jean-paul [dot] barriere [at] univ-lille3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« « Les vieilles » : la vieillesse au féminin dans la ville en Europe du Nord-Ouest depuis le XVIe siècle », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 15 février 2006, http://calenda.org/191162