AccueilLes instruments de la compréhension

*  *  *

Publié le jeudi 16 février 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

L’originalité du projet consacré aux « concepts de l’herméneutique », cadre dans lequel vient s’inscrire cette journée, tient à l’interrogation sur ces instruments intellectuels de l’interprète et non plus sur tel ou tel champ particulier d’interprétation (mythe, image, texte ou autre dans les champs de l’histoire, de la sociologie, de la philosophie, de la littérature, de l’art etc.), tant dans leur fonction pratique que dans leur statut théorique. C’est donc indépendamment d’une orientation théorique ou philosophique prédéfinie que l’on s’attachera à évaluer la pertinence des différents concepts qui ont ou ont eu cours dans les opérations herméneutiques.

Annonce

L’herméneutique est art de comprendre et d’interpréter. S’attachant à l’interprétation des discours dans ce qu’ils comptent d’ « étranger », la méthode pour reconstruire des constructions de sens données a été importée dans les sciences historiques et plus généralement dans les sciences de l’esprit comme celle de l’interprétation des objectivations de l’esprit humain, leur fournissant un ensemble de règles systématiques mises en œuvre pour comprendre (Schleiermacher, Boeckh, Droysen, Dilthey). Les sciences de l’esprit apparaissent alors comme une sémiotique générale du monde de l’esprit, c'est-à-dire des systèmes culturels, dont les concepts de l’herméneutique favorisent l’intelligence. C’est en effet pour rendre possible la compréhension et les échanges entre les époques comme entre les cultures et les langues qu’elle élabore des règles et des concepts qui sont autant d’instruments de la compréhension.


L’originalité du projet consacré aux « concepts de l’herméneutique », cadre dans lequel vient s’inscrire cette journée, tient à l’interrogation sur ces instruments intellectuels de l’interprète et non plus sur tel ou tel champ particulier d’interprétation (mythe, image, texte ou autre dans les champs de l’histoire, de la sociologie, de la philosophie, de la littérature, de l’art etc.), tant dans leur fonction pratique que dans leur statut théorique. C’est donc indépendamment d’une orientation théorique ou philosophique prédéfinie que l’on s’attachera à évaluer la pertinence des différents concepts qui ont ou ont eu cours dans les opérations herméneutiques.


9h15 : Ouverture

9h30 : Oliver R. Scholz, Professeur de Philosophie, Université de Munster
« Comprendre - sens – interprétation »

10h45 : pause

11h00 : François Medriane, Professeur de Philosophie, Lille
« La théorie du signe dans la Logique de Port-Royal »

14h00 : Holger Schmid, Maître de Conférences de Philosophie,
Université de Lille 3
« L’application, problème central de l’herméneutique ? »

15h30 : Discussion générale

Catégories

Lieux

  • Lille, France

Dates

  • mardi 14 mars 2006

Contacts

  • Djazia Chebrek
    courriel : djazia [dot] chebrek [at] univ-lille3 [dot] fr

Source de l'information

  • Christian Berner
    courriel : christian [dot] berner [at] univ-lille3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les instruments de la compréhension », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 16 février 2006, http://calenda.org/191166