AccueilLes traditions du sens commun

Les traditions du sens commun

Journées d'étude sur la tradition philosophique aux XIXe et XXe siècles

*  *  *

Publié le jeudi 16 février 2006 par Corinne Cassé

Résumé

Dans les premières années du XIXe siècle la philosophie écossaise du sens commun connaît un succès considérable. Pierre Royer-Collard l’introduit officiellement dans l’université en 1811, et elle devient une des références majeures de la philosophie spiritualiste, pour Victor Cousin et Théodore Jouffroy notamment.

Annonce

Mardi 07 mars 2006

Ecole Supérieure de Commerce

79 avenue de la République

75011 Paris

Bat 4 amphi 10

Dans les premières années du XIXe siècle la philosophie écossaise du sens commun connaît un succès considérable. Pierre Royer-Collard l’introduit officiellement dans l’université en 1811, et elle devient une des références majeures de la philosophie spiritualiste, pour Victor Cousin et Théodore Jouffroy notamment. Dans cette perspective, le sens commun est d'abord un instrument pour lutter contre le sensationnisme des idéologues, et plus généralement contre les conséquences sceptiques de "l'idéalisme" cartésien.
Mais la réception du sens commun ne saurait se limiter à cet accueil officiel et orthodoxe. Les enjeux philosophiques et politiques du XIXe siècle vont engendrer un ensemble d’usages ou de traditions qui sera ici pris en compte – notamment avec la constitution des sciences humaines.
Au XXème siècle, le « sens commun » ne s’inscrit plus nécessairement dans une tradition philosophique, mais est plutôt considéré tantôt comme un concept opératoire, limité ou non, tantôt comme une forme d’obstacle épistémologique. La philosophie de la perception, la sociologie, la théorie de la praxis vont alors tour à tour convoquer le sens commun pour renouveler une pensée de l’homme et de la science.

Programme

Matin 9h30–12h30

Elisabetta Arosio (IEP Paris) : « La réception académique du sens commun en France au XIXe siècle »

Laurent Clauzade (SFHSH) : « Les ambiguïtés du sens commun : de la contre–révolution au positivisme »

Daniel Becquemont (Lille III) : « Les lois fondamentales de croyance de Dugald Stewart et les controverses entre Whewell et Stuart Mill

Nathalie Richard (Paris I) : « Le sens commun chez Michelet »

Après-midi 14h30-17h30

Laurent Jaffro (Clermont II) : « Le sens commun est-il allergique à l’idéalisme ? »

Denis Forest (Lyon III) : « Revisiter la distinction entre sensation et perception »

Georges-Elia Sarfati (Clermont II) : « La constitution discursive du sens commun dans la philosophie de la praxis d’A. Gramsci »

Jean-Philippe Bouilloud (ESCP-EAP) : « La notion de sens commun chez les sociologues contemporains »

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • mardi 07 mars 2006

Contacts

  • clauzade #
    courriel : noulle-clauzade [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • becquemont #
    courriel : becquemont [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les traditions du sens commun », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 16 février 2006, http://calenda.org/191173