AccueilRelations et réseaux comme ressources sociales

Relations et réseaux comme ressources sociales

Appel à communication pour le Congrès de l'AFS - Bordeaux, 5-9 septembre 2006

*  *  *

Publié le mardi 21 février 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

L’analyse de réseaux sociaux mérite la constitution d’un groupe fédératif au sein de l’Association Française de Sociologie. En effet, cette approche propose un regard particulier sur les réalités sociales et repose sur des outils méthodologiques et conceptuels spécifiques qui justifient le regroupement des sociologues qui s’y intéressent. Son renforcement et son développement en France nécessitent de plus des échanges et des confrontations. Cette approche est transversale dans le sens où elle ne revendique pas d’objets de recherche propres.

Annonce


Relations et réseaux comme ressources sociales


Préambule


L’analyse de réseaux sociaux mérite la constitution d’un groupe fédératif au sein de l’Association Française de Sociologie. En effet, cette approche propose un regard particulier sur les réalités sociales et repose sur des outils méthodologiques et conceptuels spécifiques qui justifient le regroupement des sociologues qui s’y intéressent. Son renforcement et son développement en France nécessitent de plus des échanges et des confrontations.
Cette approche est transversale dans le sens où elle ne revendique pas d’objets de recherche propres. Elle concerne des sujets aussi divers que la sociabilité, l’action collective, l’apprentissage ou la mondialisation. Elle soulève néanmoins des questions originales qui ne peuvent être abordées de manière satisfaisante dans d’autres regroupements thématiques.
Nous proposons donc la constitution d’un réseau thématique « réseaux sociaux » dont le congrès de l’AFS à Bordeaux sera la première manifestation, éventuellement sous la forme d'un "groupe ad hoc".


Appel à communication


Le thème retenu pour cet appel à communication est "Relations et réseaux comme ressources sociales". Il peut renvoyer à la notion de capital social souvent utilisée pour désigner l’ensemble des ressources accessibles pour un individu ou un groupe par l’intermédiaire des réseaux relationnels. Cette notion est habituellement utilisée dans le champ de la stratification sociale pour expliquer l’accès à l’emploi, la mobilité sociale ou le succès des entrepreneurs. Néanmoins, le fait de ne retenir que les effets positifs ou les finalités des relations et des réseaux sociaux peut constituer un biais. Il est intéressant de problématiser aussi les contraintes et de façon plus générale les modes de socialisation et d'action qui émergent de ces relations et réseaux. Plus largement, la métaphore économique du capital, utile pour souligner l’impact de la mobilisation des relations sociales, peut être mise en débat dans un examen approfondi de la complexité des échanges et des engagements qui constituent une relation.

Les communications proposées pourraient relever des différentes problématiques suivantes.

1 - Evaluer le « capital social »
L’utilisation du concept de capital social se heurte à la difficulté de mesurer le rendement de cette sorte particulière de capital. En effet, le capital social suppose des investissements. Que sont ces investissements ? Comment quantifier le rendement du capital social ? Comment mesurer les effets aussi bien positifs que négatifs du capital social ? Quelles sont les limites de la métaphore du capital et peut-on les dépasser ?

2 – Contextualiser les formes et les effets de la structuration des relations sociales
Il est aujourd’hui admis que la forme et la structure des réseaux produisent des effets aussi bien positifs en termes d’information, d’influence, de solidarité, que négatifs liés au poids des investissements et à divers effets pervers. Contextualiser les modes de structuration et les effets des réseaux sociaux sur les ressources et les contraintes des acteurs est donc un défi majeur. Quel est en particulier l’impact du contexte institutionnel et technologique sur la construction des réseaux et sur leurs effets en termes de capital social ? Dans quelles sphères sociales, dans quels moments historiques se construisent quels types de réseaux? Quelles "surfaces sociales" recouvrent les réseaux, quels contextes traversent-ils, et quelles en sont les conséquences en termes d'intégration sociale et de construction de ressources?

3 - Construire le lien entre réseaux et interactions
La liaison entre réseaux, relations et modalités des rencontres et des contacts mérite toute notre attention. On pourrait ici retrouver les questions de l'émergence des relations, des temporalités diverses qu'elles mobilisent dans la gestion des interactions, des formes de contacts entre partenaires, des médiations techniques et de leurs effets sur les liens interpersonnels et les réseaux dans leur ensemble.

4 - Appréhender l’évolution des réseaux sociaux
L’essentiel des travaux portent sur des données statiques qui permettent difficilement de comprendre l’évolution des réseaux sociaux. Comment un traitement longitudinal des données relationnelles permet-il une meilleure compréhension de la formation, du maintien et de la destruction des réseaux et du capital social ?

5 - Dépasser l’opposition entre capital social individuel et collectif
Les controverses concernant le capital social se sont cristallisées autour de l’opposition entre capital social individuel et collectif. Comment dépasser cette opposition ? Comment le capital social collectif contribue-t-il au capital social individuel ? Comment le capital social individuel affecte-t-il le capital social collectif ? Comment ces deux formes de capital social peuvent-elles avoir des effets divergents ?


Claire Bidart, Catherine Comet, Alain Degenne, Ainhoa de Federico de la Rua, Alexis Ferrand, Michel Forsé, Olivier Godechot, Michel Grossetti, Emmanuel Lazega, Claire Lemercier, Christian Licoppe, Florence Maillochon, Pierre Mercklé

----
Les propositions de communication doivent comporter 1500 signes au maximum, et être envoyées à :

Catherine Comet: c.comet@wanadoo.fr
Michel Grossetti: rgros@univ-tlse2.fr

Pour s'inscrire: http://www.afs-socio.fr/congres06-formulaire.rtf


Congrès 2006 - Appel à communication du groupe ad hoc
Réseaux sociaux
contact : c.comet@wanadoo.fr, rgros@univ-tlse2.fr


Télécharger le formulaire de proposition de communication (format rtf)
Nota : quelque soit le réseau dans lequel vous proposez une communication il est impératif de remplir ce formulaire et de l'envoyer au(x) contact(s) indiqué(s) ci-dessus.



Catégories

Lieux

  • Bordeaux, France

Dates

  • lundi 13 mars 2006

Contacts

  • Catherine Comet
    courriel : c [dot] comet [at] wanadoo [dot] fr
  • Michel Grossetti
    courriel : rgros [at] univ-tlse2 [dot] fr

Source de l'information

  • Claire Bidart
    courriel : jeunes-et-societes2 [at] univ-aix [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Relations et réseaux comme ressources sociales », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 21 février 2006, http://calenda.org/191194