AccueilPaix confessionnelle, paix civile et leurs conséquences idéologiques et politiques

*  *  *

Publié le mercredi 22 février 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Colloque issu du programme de formation-recherche coordonné du CIERA "Représentation des conflits et construction de la paix" organisé par l'Université Lumière Lyon 2 (Anne-Marie Saint-Gille) ; Université Paris IV-Sorbonne (Jean-Paul Cahn) ; Université Toulouse 2 Le Mirail (Françoise Knopper) et co-organisé par le CERAM (Toulouse 2) et l’IRPALL (Toulouse 2).

Annonce

Colloque issu du  programme de formation-recherche coordonné du CIERA "Représentation des conflits et construction de la paix" organisé par Université Lumière Lyon 2  (Anne-Marie Saint-Gille) ; Université Paris IV-Sorbonne (Jean-Paul Cahn) ; Université Toulouse 2 Le Mirail (Françoise Knopper) et co-organisé par le CERAM (Toulouse 2) et l’IRPALL (Toulouse 2).

Il se tiendra à la Maison de la Recherche de Toulouse

Lundi 6 mars 2006


- 09h00 : Ouverture.
- 09h30 : Thomas Nicklas (Erlangen): Les "idées" de paix en 1555 ? La culture politique d’un compromis indispensable.
- 10h00 : Guido Braun (université de Bonn et Institut Historique Allemand de Paris): Les traités de paix de Westphalie.
- 11h00 : Claire Gantet (Munich): « Ein Profan- und Religionsfrieden » : La perception de la paix de Westphalie (1648-1660)
- 11h30 : Anne Lagny (Lille 3): Piétisme et paix chez Spener.
- 14h30 : Thierry Wanegffelen (Clermont-Ferrand): Bonne paix et néfaste guerre civiles, odieuse paix et juste guerre religieuses. Les paradoxes de M. Jean Calvin.
- 15h00 : Gérard Laudin (Paris 10): La réception des traités de paix de Westphalie chez le juriste Nicolaus Hieronymus Gundling (1736).
- 16h00 : Alain Ruiz (Bordeaux 3): Bonaparte. De Campo Formio à Lunéville : Bonaparte, héros de la paix. Aux origines d’un nouveau mythe du Sauveur.
- 16h30 : Christina Stange-Fayos (Montpellier 3): Le motif de la guerre et de la paix dans la revue "Evangelische Frauenzeitung" sous Guillaume II.
- 17h15 : Patrick Cabanel (Toulouse 2): Les grands courants pacifistes du protestantisme en France entre 1860 et 1945.

Mardi 7 mars 2006


- 09h00 : Rémy Cazals (Toulouse 2): Représenter la guerre avec véracité pour construire la paix : Jean Norton Cru et 14-18.
- 09h30 : Mechthild Coustillac (Toulouse 2): La controverse autour du service armé des pasteurs protestants allemands en 1914-1915.
- 10h00 : Anne-Marie Saint-Gille (Lyon 2): „Weltfriede statt Seelenfriede“. Fondements religieux du pacifisme de Leonhard Ragaz (1868-1945).
- 11h00 : Hilda Inderwildi (Toulouse 2): Le revirement pacifiste de soldats alsaciens engagés dans la Première Guerre mondiale: Dominique Richert.
- 11h30 : François Genton (Grenoble): Le jugement de Thomas Mann sur les protestants allemands face à la thématique de la paix. - 14h00 : Ekkehard Klausa (Gedenkstätte Deutscher Widerstand Berlin): Pacifisme et résistance.
- 14h30 : Bernd Hey (Landeskirchliches Archiv Bielefeld): Schuldlos schuldig? Krieg als Aufgabe Gottes - Als Pfarrer im Frankreich- und Rußlandfeldzug 1940 - 1945.
- 15h30 : Sylvie Legrand-Ticchi (Paris 10): L'engagement pour la paix : une constante de l'action et de la réflexion des Eglises protestantes de RDA.
- 16h00: Eleni Braat (EHESS / Florence): La dimension confessionnelle des mouvements pacifistes catholiques aux Pays-Bas.

Catégories

Lieux

  • Toulouse, France

Dates

  • lundi 06 mars 2006

Contacts

  • Françoise Knopper
    courriel : knopper [at] univ-tlse2 [dot] fr

Source de l'information

  • Lefebvre #
    courriel : muriel [dot] lefebvre [at] univ-tlse1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Paix confessionnelle, paix civile et leurs conséquences idéologiques et politiques », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 22 février 2006, http://calenda.org/191198