AccueilQuestion d'échelle dans les arts à la Renaissance

Question d'échelle dans les arts à la Renaissance

Journée d’étude organisée par Marion Boudon-Machuel, Maurice Brock et Pascale Charron

*  *  *

Publié le jeudi 23 février 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Toute production d’objet pose des problèmes d’échelle et de proportions. Dans le domaine des arts visuels, on pense immédiatement aux relevés de proportions d’après l’antique, ou à la diminution de la taille apparente des objets avec l’éloignement, ou encore aux rapports d’échelle hiérarchique (notamment entre monde terrestre et monde céleste). Toutefois, d’autres aspects moins étudiés peuvent se révéler tout aussi riches, comme l'ont montré les interventions présentées l'an dernier lors d'une première séance sur ce thème au CESR. Le succès obtenu par cette journée d'étude nous a conduits cette année à en organiser une seconde. Deux principaux axes de réflexion ont été proposés aux participants. D’une part, l’œuvre à l’intérieur de ses limites : comment l’artiste suggère-t-il le monumental ou le minuscule ? Comment le grand et le petit coexistent-ils dans l’image ? Comment interpréter les “ citations ” d’un modèle (architecture, sculpture…) à une autre échelle (réduction ou agrandissement) ? D’autre part, l’œuvre au-delà de ses limites : peut-on parler de rupture ou de continuité de l’objet par rapport à sa destination (emplacement dans l’édifice ou en fonction d’une situation topographique) ? A partir d’exemples choisis dans des domaines aussi variés que la peinture, la sculpture, le vitrail ou le jardin, la journée ambitionne de cerner le rôle que la question de l’échelle a pu jouer dans l’élaboration de l’œuvre. Il devrait ainsi être loisible de dégager les “ questions d’échelle ” non seulement spécifiques, mais éventuellement communes aux œuvres étudiées, quelle que soit leur nature.

Annonce

Vendredi 10 mars 2006

Matin

Salle Saint-Martin
CESR, 59, rue Néricault Destouches, 37000 Tours

9h 30

Accueil des participants

Modérateurs : Marion Boudon-Machuel et Pascale Charron (Université de Tours/CESR)

9h 45

Ouverture

10h

Françoise Gatouillat (CNRS- Centre André Chastel, UMR 8150)

“ Le vitrail monumental, XVe - XVIe siècle : questions d'échelle, question de point de vue ”

10h40

Michele Tomasi (Docteur en histoire de l’art)

“ Échelle et (il)lisibilité : le cas des retables des Embriachi ”

Pause

11h30

Nadeije Laneyrie-Dagen (ENS):

“ L'éloge du petit et du grand chez Jan van Eyck ”

Déjeuner

vendredi 10 mars 2006

après-midi

Modérateur : Maurice Brock (CESR)

14h15

Anne-Laure Imbert (Paris I):

"Morceaux choisis : ruptures d'échelle et condensation de la charge sémantique dans les objets de la peinture toscane des Trecento-Quattrocento"

15h00

Hervé Brunon (CNRS-Centre André Chastel)

“ Le jardin comme réduction physique et symbolique du territoire dans l'Italie de la Renaissance ”.

Pause

16h00

Anne Corneloup (Strasbourg 2)

“ Autour d'un géant de Lotto. Problèmes d'échelle dans la figuration de saint Christophe ”

16h45

Agnés Minazzoli (CNRS-Centre d’Histoire de la Philosophie Moderne)

“ La montagne et la fourmi : toute échelle est humaine. Une problématique philosophique sur la peinture à partir des Essais de Montaigne ”

Conclusion

Catégories

Lieux

  • Tours, France

Dates

  • vendredi 10 mars 2006

Contacts

  • Pascale Charron
    courriel : pascale [dot] charron [at] univ-tours [dot] fr

Source de l'information

  • Pascale Charron
    courriel : pascale [dot] charron [at] univ-tours [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Question d'échelle dans les arts à la Renaissance », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 23 février 2006, http://calenda.org/191206