AccueilEnjeux et défis des « sociétés de la connaissance » au Canada et dans l’Union Européenne.

*  *  *

Publié le samedi 04 mars 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Depuis plusieurs années, les discours politiques s’accordent sur l’intérêt de promouvoir le développement des « sociétés de la connaissance ». Fondées sur un degré élevé d’appropriation des résultats de la recherche scientifique dans les dispositifs économiques nationaux, celles-ci sont censées succéder au régime économique des sociétés post-industrialisées.

Annonce

ENJEUX ET DÉFIS DES « SOCIÉTÉS DE LA CONNAISSANCE » AU CANADA ET DANS L’UNION EUROPÉENNE. TRANSFORMATIONS DES UNIVERSITÉS

Depuis plusieurs années, les discours politiques s’accordent sur l’intérêt de promouvoir le développement des « sociétés de la connaissance ». Fondées sur un degré élevé d’appropriation des résultats de la recherche scientifique dans les dispositifs économiques nationaux, celles-ci sont censées succéder au régime économique des sociétés post-industrialisées.

En tant que centres de création et de diffusion des savoirs, les universités n’ont pas été tenues à l’écart de ce phénomène. Au contraire : elles ont dû s’adapter aux discours sur la rationalisation et la performance dans un contexte d’accroissement des effectifs étudiants et de stagnation du financement public.

Cette tension s’est particulièrement manifestée au Canada et dans l’Union Européenne, pourtant investis d’une longue tradition académique. À ce titre, il a paru intéressant de confronter leurs attitudes respectives sur le long terme.

Ces journées d’étude souhaitent décrypter les mécanismes par lesquels les universités canadiennes et européennes ont été affectées par l’infiltration du « nouveau régime de la connaissance ». La complexité de ces questions a conduit à mobiliser des chercheurs issus d’horizons géographiques et scientifiques différents pour mener une réflexion interdisciplinaire et comparatiste.



Mercredi 22 mars – Salle H.2215 – ULB

19h Discours d’ouverture de Mme Muriel MOSER (ULB, Vice-Rectrice à la Recherche)

M. Karel VINCK (Président du Vlaamse Raad voor Wetenschapsbeleid, ancien Président du Vlaams Economisch Verbond), Les universités et les enjeux économiques actuels : quelques réflexions.

Jeudi 23 mars – Salle Delvaux – ULB

8h30 Accueil et inscriptions

L’organisation des "sociétés de la connaissance" – Un idéal-type et ses variantes.

Présidence: Mario TELO (ULB)

9h15 Introduction par Françoise THYS-CLEMENT (ULB)

9h30 Jean-François AUGER (U. de Strasbourg), La place de la recherche universitaire dans les systèmes économiques d’Europe et d’Amérique du Nord, 1820-1970.

10h15 Pause-café

Présidence: Luc WILKIN (ULB)

10h45 Christine MUSSELIN (CNRS-CSO), Les systèmes nationaux à l’épreuve des territoires et de la globalisation.

11h10 Donald FISHER (U. of British Columbia), Commercialization of Research Intensive Universities in Canada.

11h35 Discussion

12h Déjeuner

Types de formation et régime de gouvernance : les nouvelles orientations professionnalisantes.

Présidence: Ginette KURGAN-VAN HENTENRYK (ULB)

14h Yves GINGRAS (UQAM) et Brigitte GEMME (UQAM-CIRST), L’emprise du champ scientifique sur le champ universitaire et le nouveau mode de formation des chercheurs.

14h25 Manuel CRESPO (U. de Montréal), L’université se professionnalise-t-elle au Canada? Une analyse longitudinale des choix de programmes de formation.

14h50 Discussion

15h15 Pause-café

15h30 Jean-Luc DE MEULEMEESTER (ULB) et Cécile DEER (Balliol College, Oxford U.), Transforming higher education systems for economic competitiveness: regulation from above or laisser-faire? A comparative view.

15h55 Charles SOULIÉ (U. Paris VIII), Massification, bureaucratisation et mise en crise de l'éthos académique: à propos d'une enquête récente sur le travail des enseignants chercheurs en France.

16h20 Discussion

Vendredi 24 mars – Salle Delvaux – ULB

Faire plus (et mieux) avec moins ? Financement de la recherche universitaire et politiques d’innovation.

Présidence: Irina VERETENNICOFF (VUB)

9h15 André SAPIR (ULB), La globalisation et la réforme de l’enseignement supérieur en Europe.

9h40 Houssine DRIDI (U. de Montréal), Impacts des modes de financement et des stratégies d'innovation sur la pratique de recherche universitaire au Québec.

10h05 Discussion

10h30 Pause-café

11h Henri CAPRON (ULB) et Michele CINCERA (ULB), A propos de quelques indicateurs comparatifs des universités européennes.

11h25 Stacey J. YOUNG (Ontario Institute for Studies in Education/U. of Toronto), The use of market mechanisms in the finance of Ontario higher education, 1995 to 2000: Lessons learned.

11h50 Discussion

12h15 Déjeuner

De la performance à la compétitivité : Conceptions entrepreneuriales de l’université.

Présidence: Jean-Pierre NANDRIN (FUSL-ULB)

14h Denis BERTRAND (UQAM), Des professeurs-chercheurs aux professeurs entrepreneurs. Vers une nouvelle typologie des professeurs d’université ?

14h25 Kenneth BERTRAMS (FNRS-ULB), «Le régime entrepreneurial» : réflexions autour d’une nouvelle conception de l’université.

14h50 Muriel LE ROUX (CNRS-IHMC), Manager la recherche publique un défi pour l'innovation ? L’exemple de l'Institut de Chimie des Substances Naturelles.

15h15 Pause-café

Présidence: M. Mathias DEWATRIPONT (ULB)

15h45 Discussion

16h15 Conclusion des journées d’étude par Serge JAUMAIN (ULB)

Catégories

Lieux

  • Bruxelles, Belgique

Dates

  • mercredi 22 mars 2006

Contacts

  • Patricia Dekie
    courriel : pdekie [at] ulb [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Kenneth Bertrams
    courriel : kbertram [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Enjeux et défis des « sociétés de la connaissance » au Canada et dans l’Union Européenne. », Colloque, Calenda, Publié le samedi 04 mars 2006, http://calenda.org/191252