AccueilL’efficacité symbolique et son traitement multidisciplinaire

L’efficacité symbolique et son traitement multidisciplinaire

Séminaire Doctorants et Jeunes Chercheurs en Sociologie de l’Art

*  *  *

Publié le mardi 07 mars 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Les travaux fondateurs de Marcel Mauss et de Claude Levi Strauss ont introduit cette notion d’efficacité symbolique à partir de l’observation des sociétés magico-religieuses. Dans la continuité de ce regard anthropologique, il paraît pertinent de sonder les formes actuelles par lesquelles elle se manifeste, dans la perspective de compréhension des rapports individus/société dans le monde contemporain.

Annonce

Le réseau « Jeunes Chercheurs en Sociologie de l’Art » a été créé en novembre 2003 au moment du colloque Rites et Rythmes de l’œuvre organisé par le GDR OPuS (Groupement de Recherche Œuvres, Publics Sociétés CNRS). Ce groupement de recherche fédère un ensemble de forces, laboratoires ou chercheurs hors laboratoire en France et à l’étranger. Il regroupe actuellement 150 chercheurs et organise un colloque annuel de sociologie de l’art qui se tient une année sur deux à Grenoble ainsi que des séminaires de recherche dans diverses universités.
Ce réseau de jeunes chercheurs a pour but de communiquer sur leurs expériences diverses (difficultés financières, isolement, manque d’information sur les démarches à suivre…) de façon à trouver des solutions communes. Les séminaires annuels organisés à Grenoble sont des occasions essentielles d’échanger sur les recherches en cours, les méthodes de travail, et offre la possibilité de diffuser efficacement les travaux et les informations professionnelles.
Il s’adresse aux étudiants de master 2, aux doctorants et aux post-doctorants.

Suite aux deux premiers séminaires qui ont eu lieu avec succès le 21 avril 2004 sur L’art dans nos sociétés contemporaines, bilan et perspectives et le 16 mars 2005 sur Les mondes de l’écriture, le réseau propose de renouveler l’aventure autour de l’efficacité symbolique.

Les travaux fondateurs de Marcel Mauss et de Claude Levi Strauss ont introduit cette notion d’efficacité symbolique à partir de l’observation des sociétés magico-religieuses. Dans la continuité de ce regard anthropologique, il paraît pertinent de sonder les formes actuelles par lesquelles elle se manifeste, dans la perspective de compréhension des rapports individus/société dans le monde contemporain. Ainsi comme le souligne David Le Breton: "Toute action de l’homme sur son environnement se soutient d’un système de sens et de valeurs. Il n’y a pas d’expérience pure du monde naturel. A moins de supposer qu’une société puisse à une période de son histoire atteindre l’essence même de la réalité et cesser d’être nourrie de culture. Mais chaque société humaine est convaincue bien entendu qu’elle le fait. Toute description du monde est une symbolisation, c’est-à-dire une interprétation, dont la valeur se mesure au degré d’adhésion qu’elle suscite dans le collectif et aux efficacités qu’elle est susceptible de produire aux regards des attentes communes qu’elle a créées. "

Il s’agira de définir plus particulièrement ce que les experts des sciences humaines et sociales (sociologues, ethnologues, littéraires, historiens, psychologues, philosophes…) nomment l’efficacité symbolique, notamment à travers la question du récit. Nous nous intéresserons aux diverses façons dont cet objet peut s’actualiser en termes de partage d’expériences et de construction de sens.

En tant qu’elle cristallise différentes dimensions de la vie humaine, l’efficacité symbolique se situe à la croisée des disciplines. Chacune peut se saisir, avec ses objectifs et ses méthodes, d’un aspect particulier de l’objet. Ce colloque doit amorcer une rencontre et un partage de chacun de ces points de vue, confronter les différentes perspectives concernant l’efficacité symbolique en ce début de siècle afin d’en enrichir la compréhension et la définition.

Plusieurs pistes, non exhaustives, peuvent être explorées :

- Les manifestations individuelles de l’efficacité symbolique, notamment dans les domaines de la psychologie, de la psychanalyse et de la médecine.
- La place de l’efficacité symbolique dans les récits (récits de vie, fictions, …).
- La dimension sociale et historique de l’efficacité symbolique.
- L’efficacité symbolique et le lien social.
- L’efficacité symbolique et l’imaginaire social (mythologie, religion, idéologie)

Organisation

Ce séminaire multidisciplinaire aura lieu le mercredi 3 mai toute la journée et le jeudi matin 4 mai à raison de trois interventions de 30 min par demi-journée (de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00) suivis de débats.

Comité scientifique :

Pierre Le Quéau Maître de Conférence Grenoble2,

Pascale Ancel Maître de Conférence Grenoble 2

Soazig Hernandez Docteure en Sociologie Grenoble2

Elodie Gauquelin Doctorante en Sociologie Grenoble 2

Nous vous demandons de bien vouloir nous renvoyer vos propositions de communication (1 page -300/500 mots- avec titre et problématique) avant le 17 mars 2006.

Veuillez les adresser par mail aux deux adresses suivantes :

Elodie.gauquelin@upmf-grenoble.fr

Soazig.Hernandez@ laposte.net

Ce séminaire donnera lieu à des actes dans lesquels apparaitront les textes des interventions ainsi qu’une sélection d’articles.

Catégories

Lieux

  • Grenoble, France

Dates

  • vendredi 17 mars 2006

Contacts

  • Elodie Gauquelin
    courriel : Elodie [dot] gauquelin [at] upmf-grenoble [dot] fr

Source de l'information

  • Hélène Hamon
    courriel : helene_hamon [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« L’efficacité symbolique et son traitement multidisciplinaire », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 07 mars 2006, http://calenda.org/191264