AccueilÉnergie, matière et environnement urbain

*  *  *

Publié le jeudi 09 mars 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Les recherches environnementales ont trouvé à travers l'objet urbain un sujet d’étude foisonnant de nouvelles questions scientifiques dont il reste à explorer la partie immergée, partie par définition incommensurable. Parmi ces questions, on retrouve bien entendu des interrogations concernant la production et la dispersion des diverses pollutions et autres substances considérées comme nuisibles, la consommation d’énergie, d’espaces appréciables (notamment verts) et d’autres ressources dont la rareté est avérée ou pressentie.

Annonce

Les recherches environnementales ont trouvé à travers l'objet urbain un sujet d’étude foisonnant de nouvelles questions scientifiques dont il reste à explorer la partie immergée, partie par définition incommensurable. Parmi ces questions, on retrouve bien entendu des interrogations concernant la production et la dispersion des diverses pollutions et autres substances considérées comme nuisibles, la consommation d’énergie, d’espaces appréciables (notamment verts) et d’autres ressources dont la rareté est avérée ou pressentie. Ces recherches ont en commun d’examiner la production, le transport puis la transformation des matières et de l’énergie indispensables au bon fonctionnement des activités urbaines et de mesurer leurs conséquences sur un environnement « impacté » global - considéré à ce titre comme plus vaste. Dans bien des cas, ces recherches assimilent le milieu urbain à un environnement « normalisé » comparable – pour ne pas dire réduit - à une sorte de sous-environnement naturel.

Or, nombre de flux d’énergie et de matières qui circulent dans la ville sont spécifiques au milieu urbain car la ville constitue, tout bonnement, un milieu spécifique à bien des égards, milieu qui ne saurait être réduit à sa qualification d’écosystème parasite (E. Odum). Tout en lui accordant des propriétés d’écosystème, cette dernière assertion met en lumière la difficulté d’analyser la ville par simple analogie avec d’autres systèmes naturels. Elle insiste sur les propriétés intrinsèques de l’urbain, tant du point de vue de sa structure propre que de celui de la circulation des flux d’énergie et de matière produits « mécaniquement » par son fonctionnement. En effet, en quoi la ville, dans toute la particularité des modes de vie qu’elle induit, de ses installations techniques comme de ses réseaux, de sa morphologie ou de son économie, façonne-t-elle ou a-t-elle façonné des formes originales de circulation des matières, des substances ou des énergies ? En quoi ces spécificités engendrent-t-elles des flux singuliers ? Comment leur évolution à travers l’histoire urbaine s’est-elle manifestée et quels sont les héritages qui expliquent leur forme actuelle ?

La ville n’est-elle qu’un lieu où se concentrent des nuisances et des consommations qui seraient exportées vers un environnement naturel plus étendu ? N’existe-t-il pas une circulation endogène des flux, une circulation indéniablement et purement urbaine ? En outre, la ville doit-elle être toujours regardée comme un lieu qui puise – tout en l’épuisant - dans un environnement « naturel », ne peut-elle être aussi considérée comme un lieu de production de l’énergie et de la matière ou comme un véritable gisement ? Quels problèmes méthodologiques poserait une telle inversion de considération du point de vue de l’analyse des flux d’énergie et de matières en milieu urbain ?

L’objet de ce colloque est de rassembler les chercheurs et les acteurs travaillant dans le domaine de l’environnement qui se posent ou se sont posé ces questions à travers leur activité de recherche ou leur expérience opérationnelle, ou inversement, ceux qui ont vu l’objet urbain sur lequel ils travaillaient initialement se « transformer » après l’introduction des questions environnementales. Il a pour vocation de faire le point sur les approches énergétiques et matérielles de la ville conçue comme un anthroposystème exemplaire, comme un lieu problématique mais aussi comme un lieu d’innovation.

Par définition, ce rassemblement ne peut être que pluridisciplinaire. Parmi ses ambitions, celle de créer des liens entre chercheurs et acteurs qui partagent le même intérêt pour la ville, dans sa dimension environnementale, et, pourquoi pas, d’amorcer des relations transdisciplinaires.


Jeudi 18 mai 2006 / Thursday, 18th may, 2006

09:00-09:30

Accueil des participants / Registration

09:30-10:00

Introduction

J.-P. Foucault
Directeur du département génie des systèmes urbains
Université de Technologie de Compiègne
(France)

H. Charrue
Directeur Recherche et Développement CSTB (sous réserve)
(France)

Alain Bourdin
Directeur du Laboratoire Théorie des Mutations Urbaines et Directeur de l’Institut français d’urbanisme
Université de Paris VIII (France)

10:00-11:00

Keynote lectures

Energy and material: the stakes of the urban dimension

Séance plénière

Énergie et matière : les enjeux de la dimension urbaine

D. Pumain

Matière, énergie : Les enjeux scientifiques d’une approche spatiale (titre provisoire)

Material, energy : the scientific stakes of a spatial approach (temporary title)

Université Paris I

(France)

-

Material flow accounting: from theory to practice (temporary title)

Flux de matières: de la théorie à la pratique (titre provisoire)

11:00-11:30

Pause café / Coffee Break

11:30-12:45

Long term perspectives in building sector

Perspectives à long terme dans le bâtiment

A. Guillerme

Les économies d’énergie thermique dans le premier tiers du XIXe siècle à Paris

Heating energy savings in the first third of XIX century in Paris

CNAM

(France)

C. Deilmann,

K. Gruhler

Changes in housing sector heating demand. Scenario 2030 – building type and age groups

Evolution de la demande en chauffage dans le secteur résidentiel. Scénario 2030. Type et période de construction

Leibniz-Institute for Ecological and Regional Development (IOER)

(Allemagne-Germany)

M. Maïzia,

J.-P. Traisnel

Prospective à l’horizon 2030 et 2050 des consommations d’énergie dans le secteur résidentiel français

Energy consumption in housing sector. Scenario 2030 and 2050 in France

Université de Technologie de Compiègne,

CNRS - Laboratoire Théorie des Mutations Urbaines

(France)

12:45-14:00

Déjeuner / Lunch

14:00-16:00

Questioning urban systems

Les systèmes urbains en question

P. Matarasso,

F. Valette

Analyse système des espaces urbains: de la modélisation physique à la simulation dynamique, une revue des acquis méthodologiques

System analysis of urban spaces: from physical models to dynamic simulation, a review of methodological experiences

CIRED-CNRS-EHESS,

(LAMETA)

(France)

M. Colombert,

Y. Diab,

J.-L. Salagnac

Le climat urbain, un enjeu pour demain ?

The urban climate, a stake for tomorrow?

C.S.T.B,

Laboratoire Génie Urbain, Environnement et Habitat

(France)

J. Allaire

Mutation urbaine chinoise et dépendance énergétique

Chinese urban mutation and energetic dependance

LEPII - EPE (ex- IEPE )

(France)

16:00-16:30

Pause café / Coffee Break

16:30-17:45

Urban morphology and design

Morphologie urbaine et conception

P. Osmond

Morphological classification as a common basis for analysis of urban metabolism and ambience

La classification morphologique comme base d’analyse du métabolisme urbain et des ambiances.

University of New South Wales

(Australie-Australia)

I.Guedi Capeluto,

A. Yezioro,

D. Gat,

E. Shaviv

Building morphology - Energetic and economic considerations

Morphologie des constructions – considérations énergétiques et économiques

Faculty of Architecture and Town Planning, Technion – Israel Institute of Technology

(Israël- Israel)

P. Duffaut,

M. Labbé

Apport du sous-sol au métabolisme urbain

Contribution of the underground space to the urban metabolism.

(France)

Vendredi 19 mai 2006 / Friday, 19th may, 2006

08:45-09:00

accueil café / Welcome Coffee

09:00-11:00

Regional scale: methods and projects (1)

Échelle régionale : méthodes et projets (1)

D. Leduc,

J.-P. Nicolas,

D. Verry

L’empreinte écologique de la mobilité des urbains : avantages et limites de l’outil

Ecological footprint of urban mobility : limits and advantages of the tool

CNRS, Laboratoire d’Économie des Transports

(France)

I. Nascimento

Quelle démarche méthodologique pour une intégration globale de la relation entre énergie, matière et environnement urbain dans les actions régionales ?

Methodological approach for a global integration of energy, material and urban environment in regional policy

IAURIF

(France)

S. Barles

CNRS - Laboratoire Théorie des Mutations Urbaines, Université Paris VIII

(France)

11:00-11:30

Pause café / Coffee Break

11:30-12:45

Regional scale: methods and projects (2)

Échelle régionale : méthodes et projets (2)

G. Junqua,

H. Moine,

Y. Bouzidi

Développement durable d’une Zone Industrialo-Portuaire : utilisation de l’écologie industrielle et de l’intelligence économique et territoriale

Sustainable development of industrial and harbour area: application of industrial ecology and economic and territorial intelligence

Laboratoire CREIDD, Université de Technologies de Troyes,

Port Autonome de Marseille

(France)

B. Duret

Projet de mise en place d’une démarche d’écologie territoriale sur le territoire lillois

Industrial ecology implementation in the region of lille

Auxilia

(France)

L. Lestel

La ville, lieu de circulation du plomb anthropique

The city as a space of circulation of the anthropogenic lead

CDHTE-CNAM

(France)

12:45-14:00

Déjeuner / Lunch

14:00-16:00

Assessment tools and urban fragments

Outils d’évaluation et fragments urbains

M. Aksœzen,

N. Kohler

Life cycle scenarios for urban fragments

Analyse du cycle de vie des fragments urbains.

Institute for Industrial Building Production, University of Karlsruhe

(Allemagne-Germany)

R. Lollini,

I. Meroni

Environmental sustainability: Development and application of an assessment procedure for building sector

Durabilité environnementale: développement et application d’une procédure d’évaluation dans le secteur du bâtiment

ITC-CNR Construction Technologies Institute of the National Research Council

(Italie-Italy)

N. Houdant

Bilan carbone: méthodologie et application opérationnelle à l’échelle territoriale

Carbon balance: methodology and practical application at territorial scale

Energies demain

(France)

16:00-16:30

Pause café / Coffee Break

16:30-17:45

Keynote lectures:

Global trends in energy and material balances

Séance pleinière:

Tendances lourdes des bilans de matières et d’énergie

G. Billen

L'empreinte écologique de Paris, revisitée par une approche de biogéochimie historique

The spatial footprint of Paris: the contribution of historical biogeochemistry

CNRS – Piren-Seine

(France)

P. Radanne

Conclusion

(France)

17:45-18:00

Clôture de la conférence / End of the conference

20:00

Dîner de gala / Gala dinner

Pour vous inscrire cliquer ici / For registration click here


Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 18 mai 2006

Contacts

  • Mindjid MAIZIA
    courriel : mindjid [dot] maizia [at] utc [dot] fr

Source de l'information

  • Mindjid MAIZIA
    courriel : mindjid [dot] maizia [at] utc [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Énergie, matière et environnement urbain », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 09 mars 2006, http://calenda.org/191286