AccueilL’histoire de l’environnement dans les pays francophones. Où en sommes-nous ?

L’histoire de l’environnement dans les pays francophones. Où en sommes-nous ?

Journée de travail et d’échanges des francophones de l'European Society for Environmental HIstory

*  *  *

Publié le vendredi 10 mars 2006 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

La journée a pour objectif de faire se rencontrer les chercheurs francophones travaillant dans le domaine de l'histoire de l'environnement, de réfléchir sur ce concept, et voir comment améliorer la représentation des francophones dans les colloques internationaux de l'ESEH et la visibilité de ce champ de recherche en France. (pour plus de précisions, voir document attaché)

Annonce

La Société européenne pour l’histoire de l’environnementa été créée en 1999 à l’initiative d’une dizaine de chercheurs de différents pays européens. Elle regroupe à ce jour plusieurs centaines de membres appartenant à des disciplines relevant des sciences humaines et sociales, des sciences du vivant, des sciences physiques et chimiques et des sciences de l’ingénieur. Cette réelle pluridisciplinarité est l’une des richesses de l’ESEH. La Société organise tous les deux ans une conférence internationale de grande ampleur. Elle dispose d’un site Internet de qualité, fournissant de nombreuses informations et une bibliographie importante. Elle travaille activement à d’autres projets tels que l’ouverture d’un Centre européen d’histoire de l’environnement, la participation à un portail Internet dédié aux problèmes environnementaux, la mise en ligne d’une bibliographie commune avec l’Université de Cambridge et la Société américaine d’histoire de l’environnement (ASEH), etc.

Les Français ont été présents dès la fondation de la Société, mais ils y sont peu nombreux, comme l’ensemble des francophones d’ailleurs (malgré le renfort, plus récent, de quelques collègues québécois). Cependant, le nombre de chercheurs se réclamant, en France, en Belgique ou en Suisse francophones, de l’histoire de l’environnement ne cesse de croître. En France, le CNAM offre désormais un cours d’histoire de l’environnement urbain, son Centre d’Histoire des Techniques (CDHT) a été récemment rebaptisé CDHTE (…et de l’environnement) ; l’EHESS a créé l’an dernier une chaire intitulée « histoire politique et anthropologique de l’environnement » et offre un séminaire d’histoire de l’environnement. Dans différentes universités aussi des cours sont offerts qui adoptent cet intitulé (Versailles-Saint-Quentin, notamment). En Belgique aussi, les choses évoluent. Par ailleurs, bien des historiens font, sans employer le terme, des recherches qui relèvent clairement de ce domaine en plein développement.

La journée d’étude proposée a pour objet de…

faire se rencontrer des chercheurs travaillant dans ce domaine de façon isolée ou qui se sont croisés dans les conférences internationales de l’ESEH mais n’ont pas de lieu de contact en dehors d’elle…

  • réfléchir collectivement, sans a priori, à ce que nous entendons par « histoire de l’environnement » (ou histoire environnementale ?), à ce qui en fait la spécificité et à l’intérêt propre par rapport à d’autres approches ou domaines.
  • présenter quelques chantiers de recherche relevant de l’histoire de l’environnement (sans aucune prétention à l’exhaustivité, le format de la réunion et la nécessité de garder du temps pour la discussion ne le permettant pas).
  • voir comment les liens entre chercheurs francophones intéressés pourraient être renforcés.
  • discuter de l’opportunité qu’il pourrait y avoir à manifester publiquement la constitution de l’environnement en objet de recherche historique et à donner à ce domaine une meilleure visibilité, et la forme que cela pourrait prendre.
  • voir aussi comment améliorer la représentation des francophones lors des prochaines conférences internationales (dont la seule langue de travail officielle est l’anglais).
  • envisager la succession de l’actuelle représentante régionale pour les pays francophones au bureau de l’ESEH, dont le deuxième mandat arrive à terme l’an prochain et qui souhaite passer le relais.... (le bureau de l’ESEH comprend une série de Regional Representatives, élu(e)s par l’AG sur la base d’un découpage essentiellement linguistique).

Cette journée est ouverte à tous ceux que le sujet intéresse, qu’ils soient ou non membres de l’ESEH, et quelle que soit leur discipline d’origine. Nous accueillerons également avec plaisir ceux qui, tout en pratiquant des recherches liées à l’histoire de l’environnement, doutent de l’opportunité d’utiliser cette appellation et seraient prêts à exposer leur point de vue. N’hésitez pas à faire circuler cette invitation autour de vous

Programme journée du 22 mai 2006

8h.45 Accueil

9h.-12h.30
Présidence de séance : G. Massard-Guilbaud, EHESS-CRH,
représentante pour les pays francophones au bureau de l’ESEH.

9h.-9h.30 Introduction à la journée

9h.30-11h. Présentation de travaux en cours :

- Paléoenvironnement et archéologie du paysage (Philippe Leveau, professeur d’archéologie émérite, Centre Camille Jullian)

- Histoire des milieux maritimes (Olivier Levasseur, Université de Bretagne-Sud)

- Histoire des milieux montagnards (Anne-Marie Granet-Abisset, Université Grenoble 2, LARHRA UMR 5190)

- Hydraulique médiévale et moderne (Karine Berthier, LAMOP UMR 8589)

- Le programme national OPHELIE d’histoire du climat (Emmanuel Garnier, CEA)

- Les ressources "naturelles", un objet pour l'histoire de l'environnement ?

(Alice Ingold, EHESS)

11h.-11h.15 Pause

11h.15-12h.30 Présentation de travaux en cours (suite) :

- Villes et inondations (René Favier, Université Grenoble 2, LARHRA UMR 5190)

- Histoire des catastrophes et des risques et histoire de l’environnement (Grégory Quénet, Université Versailles-Saint-Quentin)

- Santé et environnement (Patrick Fournier, Université Blaise-Pascal Clermont-Fd 2)

- Environnement et protection de la nature (Ch.-François Mathis, Université Paris IV)

- Ville, industrie et environnement (Sabine Barles, Université de Paris 8)

12h.30-14h. Déjeuner (inscription nécessaire, voir ci-dessous)

14h.-18h.
Présidence de séance : Laurence Lestel, CNAM-CDHTE

14h.-15h. Présentation de travaux en cours (fin) :

- L’histoire de l’environnement en Belgique : un panorama (Chloé Deligne, Université libre de Bruxelles et Isabelle Parmentier, Université de Namur)

- Géographie et histoire des forêts (Paul Arnould, ENS LSH Lyon)

. - Histoire des sciences de la vie et histoire de l'environnement (Christophe Bonneuil, Centre Koyré, CNRS-EHESS)

15h.-16h.45 Débat : L’histoire de l’environnement : un concept qui ne coule pas de source.

Introduction (15 mn) : G. Massard-Guilbaud

16h.45-17h. Pause

17h.-17h.30 Débat : Comment élargir l’audience de l’histoire de l’environnement dans les pays francophones ?

Introduction (10 mn) : Stéphane Frioux, Université Lumière Lyon 2

17h.30-18h. Débat : Les francophones dans l’ESEH : participation, représentation

Introduction (10 mn) G. Massard-Guilbaud

18h. Fin des travaux.


Renseignements pratiques : Pour tout renseignement complémentaire contacter Geneviève Massard-Guilbaud, massard@ehess.fr ou 01 77 10 22 03. Une table sera réservée dans le quartier pour ceux qui désirent déjeuner ensemble (repas à la charge des participants. Inscription par email à l’adresse ci-dessus indispensable.)

Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 54 bd Raspail, 75006 Paris

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • lundi 22 mai 2006

Fichiers attachés

Contacts

  • Geneviève Massard-Guilbaud
    courriel : massard [at] ehess [dot] fr

Source de l'information

  • Geneviève Massard-Guilbaud
    courriel : massard [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’histoire de l’environnement dans les pays francophones. Où en sommes-nous ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 10 mars 2006, http://calenda.org/191292