AccueilDe l’archive à l’open archive. L’historien et internet

*  *  *

Publié le jeudi 16 mars 2006 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

La rencontre romaine a été structurée autour de trois axes : les revues numérisées et la diffusion du savoir, la diffusion des sources et l’édition numérique, et les outils et les interfaces de la diffusion des sources.

Annonce

De l’archive à l’open archive

L’historien et internet

Le projet ATHIS (« Atelier International Histoire et Informatique »), financé par l’Agence Nationale pour la Recherche, est destiné à permettre aux historiens de mesurer les progrès accomplis par l’informatique depuis quelques années et la façon dont ces progrès transforment profondément l’exercice de son métier.

Le titre de la rencontre joue sur l’ambiguïté du terme archive, qui ne peut manquer de frapper l’historien. Tous les historiens savent ce que sont des archives et l’usage qu’ils peuvent et doivent en faire. L’informatique est maintenant intimement associée aux pratiques des bibliothèques et des services des archives, et les produits destinés à un public cultivé ne cessent de se multiplier sur les sites de ces institutions qui sont susceptibles d’agir comme des data providers.

En même temps, l’internet a vu la naissance et le développement de l’open archive. Dans le cadre de l’Open archive initiative (OAI) financée par la NSF (National Science Foundation), par la DLF (Digital Library Federation) et par le CNI (Coalition for Networked Information), il s’agit de récupérer le maximum d’informations numériques mises à dispositions par les membres de la communauté scientifique ; à ce noyau viennent s’agréger les dépôts des services d’archives ou des bibliothèques. L’initiative s’appuie essentiellement sur deux outils, le http et le XML (Extended Markup Language). Parmi les ressources numérisées mises à la disposition des historiens, les revues occupent une place de choix, et il a été décidé d’aborder ce thème dans le courant de la présente rencontre.

Cette double approche n’est pas contradictoire : la convergence se fait au niveau d’une interopérabilité qui implique un niveau relativement faible d’intervention sur les données numérisées. Mais se pose alors la question, importante pour les médiévistes surtout, pour lesquels les textes sont d’accès souvent difficile, de la qualité du texte numérisé, et de son rapport avec l’édition et, plus précisément, avec l’édition numérisée. Dans le cas des textes médiévaux, cette approche pourrait s’apparenter à celle d’un service provider.

La rencontre romaine a été structurée autour de trois axes : les revues numérisées et la diffusion du savoir, la diffusion des sources et l’édition numérique, et les outils et les interfaces de la diffusion des sources.

Contact :

École française de Rome
Secrétariat Époques moderne et contemporaine
Piazza Farnese, 67 – 00186 Roma
Tél. (+39) 06 68 60 12 44

Catherine Garbin
secrmod@efrome.it

et Pauline Daffis
pdaffis@yahoo.fr

École française de Rome
LAMOP (Université de Paris I)
Reti Medievali

Programme

Les savoirs : construction, transformation, diffusion
Projet ATHIS : Atelier n°1
De l’archive à l’open archive : l’historien et internet

Rome
23-25 mars 2006
Piazza Navona, 62
00186 Roma

Jeudi 23 mars 2006, 14h

Marilyn Nicoud (École française de Rome), Accueil des participants

Jean-Philippe Genet (Université de Paris I),
Andrea Zorzi (Reti Medievali),
Introduction

I-Les revues numérisées et la diffusion du savoir

Andrea Zorzi (Università di Firenze), L’esperienza di Reti Medievali

Christine Berthaud (ISH, Lyon), L’expérience de HAL-SHS

Pierre Bauduin (CRAHM, Université de Caen), Tabularia : bilan d'une expérience engagée depuis cinq ans

Andrea Iacovella (CNRS, Lyon), Archives numériques et annotations pour historiens

Jean-Christophe Peyssard (MMSH, Aix-en-Provence), Revues.org ou le modèle d’appropriation des outils de publication

Débat général : modérateur, Jean-Philippe Genet

Vendredi 24 mars 2006, 9h30

II-La diffusion des sources et l’édition numérique

Michele Ansani (Università di Pavia), Il Codice diplomatico della Lombardia medievale

Roberto Delle Donne (Università di Napoli), Alfredo Cosco (Università di Napoli), L’edizione digitale dei Registi Angioini

Marjorie Burghart (CIHAM, Université de Lyon II), Les comptes des châtellenies savoyardes : l’édition d’un corpus en texte et en image

Paul Bertrand (CNRS-IRTH), Olivier Guyotjeannin, (École nationale des Chartes), Laurent Morelle (EPHE), Gautier Poupeau (École nationale des Chartes), L’apport du Web dans le travail de repérage, d’analyse et d’édition des sources diplomatiques. Présentation et débat autour des projets de l’École Nationale des Chartes et de l’IRHT

15h

Andrea Zorzi (Università di Firenze), L’edizione digitale degli statuti dei comuni italiani

Viviana Salardi (Università di Verona), L’edizione digitale dello statuto di Vicenza del 1264

Leonardo Raveggi (Università di Firenze), Lorenzo Tanzini (Università di Cagliari), L’edizione digitale degli statuti del comune di Firenze del 1322-1325

Gianmarco Cossandi (Università Cattolica di Milano/Brescia), Edizione e marcatura degli statuti inediti del comune di Novara della metà del secolo XIV

Luigi Siciliano (Università di Firenze), Codifiche XML tra adesione agli standard e sistemi autonomi

Débat général : modérateur, Andrea Zorzi

Samedi 25 mars 2006, 9h

III-Les ressources en ligne : outils, interfaces, pratiques

Christine Ducourtieux (LAMOP, Université de Paris I), Marc Smith (École nationale des Chartes), Autour du portail Ménestrel : les ressources en ligne et le travail de l’historien

Darwin Smith (CNRS-LAMOP), Le texte théâtral

Jean-Marc Ogier (Université de La Rochelle), Numérisation du patrimoine : point de vue des analyseurs d’image

Ghislain Brunel (Archives Nationales), La numérisation des registres de la chancellerie royale française

Joël Surcouf (Archives départementales de la Mayenne), La numérisation des archives

Francesca Klein (Archivio di Stato di Firenze), Gli archivi digitalizzati dell’Archivio di Stato di Firenze

Silvia Floria (Archivio di Stato di Firenze), La guida on-line dell’Archivio di Stato di Firenze

Conclusions

Lieux

  • Rome
    Rome, Italie

Dates

  • jeudi 23 mars 2006

Contacts

  • Pauline Daffis
    courriel : pdaffis [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • URHM infos
    courriel : urhm [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« De l’archive à l’open archive. L’historien et internet », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 16 mars 2006, http://calenda.org/191325