AccueilLes pratiques de combat duel face au modèle sportif aux XIXe et XXe siècles

*  *  *

Publié le jeudi 16 mars 2006 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

Depuis quelques années, un certain nombre de chercheurs en sciences sociales produisent des études sur, ce que faute de mieux, on nommera des pratiques de combat exotiques : muay thai, capoeira, pencak silat, lutte nigérienne, etc. L’objectif de cette journée d’étude est d’amorcer une dynamique de collaborations, en organisant une première confrontation d’expériences et de connaissances entre ces chercheurs, la plupart ethnologues et ethnographes, spécialistes de cultures différentes mais réunis par la similitude de leurs objets d’étude. L’intérêt de cette démarche repose sur la portée heuristique de la démarche comparative.

Annonce

Colloque : Les pratiques de combat duel face au modèle sportif aux XIXe et XXe siècles

26 et 27 juin 2006

Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines
UNIVERSITE DE VERSAILLES SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES
47, Boulevard Vauban - 78047 Guyancourt Cedex
Amphi 4, bâtiment Vauban

Depuis quelques années, un certain nombre de chercheurs en sciences sociales produisent des études sur, ce que faute de mieux, on nommera des pratiques de combat exotiques : muay thai, capoeira, pencak silat, lutte nigérienne, etc. L’objectif de cette journée d’étude est d’amorcer une dynamique de collaborations, en organisant une première confrontation d’expériences et de connaissances entre ces chercheurs, la plupart ethnologues et ethnographes, spécialistes de cultures différentes mais réunis par la similitude de leurs objets d’étude. L’intérêt de cette démarche repose sur la portée heuristique de la démarche comparative.

Parmi les multiples points de départ possibles de ce dialogue, nous proposons pour cette première journée une problématique historique : il s’agira de repérer comment chacune de ces pratiques de combat duel a négocié sa confrontation historique au modèle sportif exporté par les Européens entre le mi-XIXe et le mi-XXe. Par « modèle sportif », il faut entendre le type de structuration des activités physiques issus de la société industrielle occidentale, fondé sur la rationalité de l’organisation de l’enseignement et des rencontres, l’objectivité dans l’évaluation de l’excellence corporelle et l’universalité des règles de confrontation. Face à ce modèle dominant véhiculé par l’expansion coloniale et commerciale européenne, d’innombrables pratiques de combat duel traditionnelles ont disparu, souvent au bénéfice des tout nouveaux sports britanniques (football, mais aussi boxe anglaise). D’autres pratiques de combat duel, telles le judo japonais ou le taekwondo coréen ont par contre adopté le modèle dominant et sont devenus des « sports de combat », olympiques de surcroît. Qu’en est-il des pratiques de combat duel convoquées ici ? Comment ont-elles négocié leur confrontation au modèle sportif occidental ? S’y sont-elles engagées et jusqu’à quel point ? Le cas échéant, quel autre modèle d’organisation des activités physiques nous révèlent-elles ? Enfin quelle est la place et le rôle du nationalisme local dans ces positionnements face au modèle sportif occidental ?

Pour échapper aux risques d’anthropomorphisme ou de naturalisation de ces activités, on essaiera, autant que faire se peut, de dépasser le niveau d’analyse articulé autour de pratiques essentialisées (par exemple, parler de « la » capoeira, une et immortelle), pour mettre l’accent sur les groupes sociaux, les individus, les acteurs des différentes versions de pratiques en présence. Il s’agira, par exemple, de repérer quels furent les acteurs sociaux qui se proposaient de sportiviser la capoeira dans les années 1910-1930, et quel était le profil sociologique de ceux qui s’y opposèrent.

Lundi 26 juin 2006

10h00 Accueil des participants et ouverture du colloque (Amphi 4, bâtiment Vauban)

10h30 Conférence introductive : Histoire sociale du combat

Jean-Paul Clément, directeur du laboratoire Sports, Organisations, Identités - EA 3690, Université Paul Sabatier Toulouse III.

11h15 La capoeira brésilienne face au modèle sportif : deux pas en avant, trois pas en arrière.

Benoit Gaudin, Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines, Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines.

12h15-14h00 : déjeuner

14h00 Lutte traditionnelle au Niger (Kokowa) entre traditions populaires et olympisme sportif

Jean-Yves Rusniewski, photographe et Saley Boubé Bali, Université de Niamey.

14h45 Les sportivisations du Muay Thai

Stéphane Rennesson, ATER Staps, Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines.

15h30 Pause

15h45 La tradition de gouren en Bretagne: la "sportivisation" comme revendication conflictuelle d'identité.

Lena Gourmelen, Maison du patrimoine de Locarn et Aurélie Epron, doctorante au Laboratoire d’Anthropologie et de Sociologie (LAS), Université Rennes 2.

Mardi 27 juin 2006

9h30 Les arts martiaux chinois et leur sportivisation

Yannick Illy doctorant Staps, Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines.

10h15 Occidentalisation, tradition ou retour aux sources. Quelle transmission des arts martiaux japonais en France ?

Samuel Julhe, Doctorant Staps au laboratoire Sports, Organisations, Identités - EA 3690, Université Paul Sabatier Toulouse III.

11h00 Le pencak silat : centralisation sociopolitique et sportive des arts martiaux d’Indonésie, de Malaisie, de Singapour et de Brunei

Jean Marc de Grave, Inalco, Laboratoire Asie du Sud-Est et Monde Austronésien (LASEMA – CNRS, UMR 8170).

12h15-14h00 Déjeuner

14h00 Rapports entre la pratique sportive du jeu vidéo et les autres modalités de pratiques

Philippe Mora, Laboratoire d’Anthropologie et de Sociologie (LAS), Université de Rennes 2.

14h45 Les combats libres, émergence et commercialisation

Johan Heilbron, CNRS - Centre de Sociologie Européenne, EHESS (CNRS, UMR 8035).

15h30 Pause

15h45 Table ronde : La sportivisation des pratiques de combat duel

Christian Bromberger (sous réserve), Directeur de l’Institut d'ethnologie méditerranéenne et comparative IDEMEC (CNRS, UMR 6591), Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme.

Nicolas Bancel, Historien, Professeur des Universités, Directeur de l'EA 1342 Sciences sociales et sports, Université Strasbourg II-Marc Bloch.

Jean Paul Clément, directeur du laboratoire Sports, Organisations, Identités - EA 3690, Université Paul Sabatier Toulouse III.

Johan Heilbron, CNRS - Centre de Sociologie Européenne, EHESS (CNRS, UMR 8035).

Organisation

Benoit Gaudin, Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines, Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines.

Stéphane Rennesson, ATER Staps, Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines.

Yannick Illy, doctorant Staps, Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines.

Contact

Benoit Gaudin : gaudin-ketterer@wanadoo.fr

Catégories

Lieux

  • Guyancourt, France

Dates

  • lundi 26 juin 2006

Contacts

  • Benoit Gaudin
    courriel : gaudin-ketterer [at] wanadoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Benoit Gaudin
    courriel : gaudin-ketterer [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les pratiques de combat duel face au modèle sportif aux XIXe et XXe siècles », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 16 mars 2006, http://calenda.org/191326