AccueilTerritoires, espaces, temporalités. Des régimes de production de la « localité »

*  *  *

Publié le samedi 18 mars 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

La seconde journée d’étude organisée par l’équipe de recherches « Usages de l’identité et autochtonie en Franche-Comté », dans le cadre de la MSH Claude-Nicolas Ledoux de Besançon, explorera comme la précédente l’autochtonie, l’identité comme le résultat -toujours instable- de pratiques sociales.

Annonce

La seconde journée d’étude organisée par l’équipe de recherches « Usages de l’identité et autochtonie en Franche-Comté », dans le cadre de la MSH Claude-Nicolas Ledoux de Besançon, explorera comme la précédente l’autochtonie, l’identité comme le résultat -toujours instable- de pratiques sociales.

A travers diverses échelles (à la fois spatiales et temporelles), nous observerons les différentes manières de « faire du territoire », de se dire d’ici (d’une nation, d’une région, d’un « terroir », « du cru »…), de dire ce qui est d’ici (des produits AOC ou des « espèces invasives ») ou encore de dire ce qui était ici (la fabrication du passé des paysages ou d’une région). Il s’agira d’appréhender quelles sont les pratiques d’énonciation (discours, texte scientifique, dispositif muséographique, parcours dans l’espace, etc.), de justification et de mobilisation de ressources (l’histoire, la « nature », la « culture », le sang, des morts, etc.) pour constituer des collectifs d’êtres reliés par une appartenance à un même sol, ou pour rattacher certaines productions à un lieu et en exclure d’autres, bref pour co-produire un territoire, des objets patrimoniaux et des identités. A cette occasion, quels rapports à l’espace et quelles temporalités ces pratiques convoquent et aménagent ?

Une perspective dynamique pourra également nous permettre d’appréhender les enjeux et les ressources actuels de l’autochtonie. Par quels acteurs et/ou disciplines scientifiques, médias, ces ressources sont mises à l’œuvre, et de quelle manière ces dernières évoluent-elles ? Il semble que des mêmes « prises » soient sans cesse réutilisées pour fabriquer pourtant de nouvelles localités. Dans le même ordre d’idées, existe-t-il des manières « locales » de faire de l’autochtonie ?

L’identité est-elle possible sans un rattachement à un sol ? Comment le lien à la terre peut-il continuer d'être un moyen de faire sa différence, lorsque semble primer une logique de réseau et donc une intrication et du « local » et de « l'extérieur »? Partant, si intrication il y a, y a-t-il similitudes entre ce qui est dit de « nous » dans l’entre-soi, et ce qui est dit de « nous » aux « autres » - via les médias et les « touristes » - autrement dit, quels sont les rapports entre identité pour soi et identité pour les autres ?

Une fois ces modalités de co-production de la localité identifiées, peut-être serons-nous en mesure de préciser ces notions de localité, espace, territoire, identité et autochtonie.


Matin (10 : 30 - 13 : 00)

- Introduction de Noël Barbe (LAHIC-DRAC), « Autour des régimes de production ».

- Gérard Chouquer (Directeur de recherches au CNRS, UMR 7041,
Rédacteur en chef d'Études Rurales), « La fabrication du passé des paysages, entre identité, survivance, disparité et diversité ».

- André Micoud (sociologue, directeur de recherche au CNRS, CRESAL), « Vivre sur des rives : des groupements humains et leurs milieux associés ». (sous réserve)

Après-midi (14 : 00 – 17 : 30)

- Patricia Pellegrini (ethnologue, associée à l'unité d'éco-anthropologie du département Hommes-Natures-Sociétés du MNHN - Muséum national d'histoire naturelle -), « Créer du lien et/ou coévoluer : 2 manières de produire de l’autochtonie ? Cas de l’AOC volaille de Bresse et de l’algue invasive Caulerpa taxifolia ».

- Michel Vernus (professeur d'histoire émérite de l'Université de Franche-Comté), « Les historiens et l'histoire au service de la défense et de la promotion d'un fromage : le comté (XIX-XXe siècles) ».

- Aurélie Dumain (doctorante en socio-anthropologie, Lyon2/CRESAL), « Des "richesses biologiques", des valeurs "culturelles", des objets historiques, des décrets AOC, des routes touristiques, des "crus", des "productivistes", des "rêveurs" et un marché… Des régimes de production du "Pays du Comté". » (titre provisoire)

Lieu Maison des Sciences de l'Homme, 36 rue Mégevand, Besançon

Catégories

Lieux

  • Besançon, France

Dates

  • mercredi 05 avril 2006

Contacts

  • Noël Barbe
    courriel : noel [dot] barbe [at] cnrs [dot] fr
  • Aurélie Dumain
    courriel : aurelie [dot] dumain [at] club-internet [dot] fr

Source de l'information

  • Noël Barbe
    courriel : noel [dot] barbe [at] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Territoires, espaces, temporalités. Des régimes de production de la « localité » », Séminaire, Calenda, Publié le samedi 18 mars 2006, http://calenda.org/191334