AccueilGlobalisation et identités nationales

*  *  *

Publié le mardi 28 mars 2006 par Corinne Cassé

Résumé

Nous vivons actuellement des temps de globalisation et de multiculturalisme. Avons-nous “l’obligation inexcusable de penser globalement ?” comme l’affirme Amelia Valcárcel? Le modèle actuel de globalisation est-il valide ou, suivant l’opinion de Noam Chomsky, la globalisation actuelle néolibérale est-elle “une forme d’intégration économique internationale» que les "maîtres de l’univers" ont créée en fonction de leurs propres intérêts, faisant que les intérêts de la population en général deviennent secondaires ? Que signifient les identités nationales dans un monde globalisé ? Jusqu’à quel point ont-elles un sens ? Que représentent-elles politiquement ? Comment peuvent-elles se maintenir et jusqu’à quand pourront-elles perdurer?

Annonce

Présentation


Nous vivons actuellement des temps de globalisation et de multiculturalisme. Ces phénomènes véhiculent la notion sous-jacente d’identité collective et planétaire qui serait le fruit de la cohabitation de tous avec tous. La globalisation nous donne l’occasion de dialoguer à tous les niveaux ; le multiculturalisme permet un échange et un enrichissement réciproque sans précédent. Dans ce contexte, le dialogue, comme l’affirme L. Boff, se convertit en l’instrument de cohésion et de rapprochement: par la reconnaissance mutuelle des interlocuteurs, le renoncement à toute idée de domination ou de supplantation de l’autre et par la garantie que tous peuvent participer en égalité de droit, le dialogue établit les voies pour chercher et construire des points communs à partir desquels surgit le consensus et devienne possible la cohabitation dans le pluralisme culturel.

Avons-nous “l’obligation inexcusable de penser globalement?” comme l’affirme A. Valcárcel? Le modèle actuel de globalisation est-il valide ou, suivant l’opinion de Chomsky, la globalisation actuelle néolibérale est-elle “une forme d’intégration économique internationale» que les "maîtres de l’univers" ont créée en fonction de leurs propres intérêts, faisant que les intérêts de la population en général deviennent secondaires ? Que signifient les identités nationales dans un monde globalisé? Comment peuvent-elles se maintenir et jusqu’à quand pourront-elles perdurer ?

De plus, quelles mesures les gouvernements doivent-ils prendre et quelles attitudes doivent-ils adopter pour concilier ces deux scénarios aussi divergents que sont l’internationalisation du commerce, des finances, de la technologie, des communications, la coordination macroéconomique, les nouvelles relations politiques internationales et l’intégrité multiculturelle, avec l’émergence de nouveaux nationalismes et le renforcement de ceux qui existent déjà? Pourrons-nous, par le biais de l’éducation, de la mise en place de politiques intégrées, au travers de la conscientisation, du respect et de la tolérance, construire des sociétés multiculturelles dans lesquelles tous cohabitent harmonieusement ? Quelles avancées a faites l’Espagne et quel système la Suisse utilise-t-elle pour vivre son multiculturalisme ?

Durant deux séminaires d’un jour, des personnalités du monde académique et politique présenteront leur point de vue sur les questions que nous venons d’aborder. Conférenciers et participants auront la possibilité de réfléchir ensemble, de poser et de répondre aux questions dans le cadre de la table ronde mise sur pied à l’issue de chaque session. Cet échange de vues, cette recherche mutuelle représentent l’objectif final que la Fondation s’est fixé depuis ses débuts : créer le DEBAT.



Programme

Lieu et date :         Kursaal 29 avril 2006

Directrice :           Judit VEGA AVELAIRA

 

9.00        Accueil

9.30        Inauguration

10.00      Toute minorité a du beau (O minoritario e fermoso)

Anxo QUINTANA GONZÁLEZ

Vicepresidente da Igualdade e do Benestar

Xunta de Galicia

 

11.00       Pause

 

11.30       Nationalisme versus intégration de l’Europe ?

Gustavo PALOMARES LERMA

Chaire Jean Monet : Politiques et Coopération de l’EU

Prof. Relations Internationales UNED

 

12.30 Déjeuner

 

15.00    Statut de Catalogne pour une Espagne fédérale

Joan SAURA

Conseller de Relacions Institucionals i Participació

Generalitat de Catalunya

16.00      Globalisation et inégalité sociale

Monica BUDOWSKI

Chaire Travail Social

Université de Fribourg

 

17.30      Table ronde

18.00      Clôture et vin d’honneur

Informations

Fondation DEBATE

Lieux

  • Hotel Allegro Kursaal
    Berne, Confédération Suisse

Dates

  • samedi 29 avril 2006

Contacts

  • Judit Vega Avelaira
    courriel : fundaciondebate [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Judit Vega Avelaira
    courriel : fundaciondebate [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Globalisation et identités nationales », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 28 mars 2006, http://calenda.org/191365