AccueilLouis XIV face à l'Europe du Nord

Louis XIV face à l'Europe du Nord

L'absolutisme vaincu par les libertés

*  *  *

Publié le lundi 27 mars 2006 par Corinne Cassé

Résumé

Louis XIV finit par coaliser l'ensemble des puissances nordiques, de l'Ouest et de l'Est, contre son royaume. Ses agressions répétées, sa volonté implacable de terroriser et d'humilier des adversaires encore extraordinairement divisés au milieu du siècle, cimentèrent des alliances chaque fois plus solides. L'Angleterre et les Provinces-Unies furent le centre d'une contre-culture démocratique et parlementaire à l'absolutisme louis-quatorzien : le Siècle des Lumières émergeait dans le dernier quart du XVIIe siècle en Europe du Nord-Ouest.

Annonce

Samedi 29 avril 2006, 17 heures

Ixelles
l'IMAGIN'AIR
place Fernand Cocq
6 - 1050 Bruxelles [Autobus 54 - 71 (arrêt Place Fernand Cocq)]

Louis XIV face à l'Europe du Nord

Conférence de Hervé Hasquin, professeur d'histoire moderne à l'ULB
sur l'invitation de Marie-Claire Beyer et de l'asbl "Des Mots pour dire..."

Présentation de Benoît Beyer de Ryke, historien et philosophe (ULB).

 

Renseignements:
Marie-Claire Beyer
02/511.70.98
marieclaire.beyer@skynet.be

Présentation:
Pendant un règne, impressionnant par sa durée, dense en guerres, fécond en extensions territoriales, Louis XIV finit par coaliser l'ensemble des puissances nordiques, de l'Ouest et de l'Est, contre son royaume. Ses agressions répétées, souvent sous le couvert de subterfuges juridiques, sa volonté implacable de terroriser et d'humilier des adversaires encore extraordinairement divisés au milieu du siècle, cimentèrent des alliances chaque fois plus solides, moins versatiles et, faut-il le préciser, plus intrépides par rapport au colosse français. Mais tout essai de compréhension
du face à face entre l'Europe du Nord et la France doit y mêler étroitement l'Espagne, car, en raison de leur position géographique, les Pays-Bas espagnols, et en partie la principauté épiscopale de Liège, qui relevait de l'Empire, furent par excellence " le champ de bataille " de l'Europe. Pivots de la fronde anti-française, hérauts des libertés contre la tentation réelle ou supposée de " monarchie universelle " qui animait Louis XIV, l'Angleterre et les Provinces-Unies furent le centre d'une contre-culture démocratique et parlementaire à l'absolutisme louis-quatorzien qui fascinait, y compris en Scandinavie, et continuera à éblouir tant de têtes couronnées sur le continent au XVIIIe siècle. Ces régimes de gouvernements atypiques se développèrent concurremment à un environnement intellectuel et philosophique original, en tout cas sans équivalent pour l'époque : le Siècle des Lumières émergeait dans le dernier quart du XVIIe siècle en Europe du Nord-Ouest.

 

 

 

Biographie du conférencier:
Docteur en philosophie et lettres (histoire) de l'Université libre de Bruxelles où il enseigne l'histoire et a dirigé jusque tout récemment l'Institut d'étude des religions et de la laïcité devenu depuis le Centre d'étude des religions et de la laïcité, Hervé Hasquin a été recteur et président du Conseil d'administration de l'Université. Il est membre de l'Académie royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique. Il est député et ancien ministre. Ses principaux travaux concernent l'histoire économique, sociale et démographique aux XVIIe et XVIIIe siècles, la question des rapports entre l'Etat et les Eglises de la fin du XVIIIe siècle à nos jours, et enfin l'histoire de la Wallonie.

Lieux

  • Bruxelles, Belgique

Dates

  • samedi 29 avril 2006

Contacts

  • Marie-Claire Beyer
    courriel : marieclaire [dot] beyer [at] wanadoo [dot] be

Source de l'information

  • Marie-Claire Beyer
    courriel : marieclaire [dot] beyer [at] wanadoo [dot] be

Pour citer cette annonce

« Louis XIV face à l'Europe du Nord », Informations diverses, Calenda, Publié le lundi 27 mars 2006, http://calenda.org/191371