Accueil La parole des rois (couronne d’Aragon, royaume de Castille, XIIIe-XVe siècles)

*  *  *

Publié le vendredi 21 avril 2006 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

L'analyse de la parole des rois de Castille et d’Aragon à la fin du Moyen Âge présente un triple intérêt : mettre en évidence l’existence d’éventuels invariants dans les paroles des rois et leurs usages ; discerner des styles de paroles de rois et les évolutions en ce domaine du XIII° au XV° siècle; tenter d'appréhender la "parole vive" d'acteurs essentiels des régimes politiques.

Annonce

Table ronde organisée le 9 juin 2006 à la Casa de Velázquez par Sophie HIREL-WOUTS et Stéphane PÉQUIGNOT, avec le concours de François FORONDA.
Institutions organisatrices : Casa de Velázquez (EHEH, Madrid), SIREM (Séminaire interdisciplinaire de recherches sur l’Espagne médiévale, GDR 2378, CNRS)

Dans les derniers siècles du Moyen Age, au sein de sociétés touchées par l'intensification des usages de l'écrit et par des mutations profondes du rapport écrit/oral, la parole demeure pour les détenteurs du pouvoir un mode de communication politique et un élément de sociabilité de première importance. L´émergence au XIIIe siècle d'une "parole nouvelle" (J. Le Goff, J.-Cl. Schmitt) a été mise en évidence, mais ce phénomène n’a pas suscité toute l’attention qu’il mérite dans le royaume de Castille, et moins encore dans la couronne d’Aragon. L'analyse de la parole des rois de Castille et d’Aragon à la fin du Moyen Âge présente dès lors un triple intérêt : mettre en évidence l’existence d’éventuels invariants dans les paroles des rois et leurs usages ; discerner des styles de paroles de rois et les évolutions en ce domaine du XIIIe au XVe siècle; tenter d'appréhender la "parole vive" d'acteurs essentiels des régimes politiques. La confrontation de sources normatives, juridiques, historiographiques et d’actes de la pratique devrait permettre de verser des éléments nouveaux au débat sur la singularité des royautés ibériques et de formuler des hypothèses plus générales sur les facteurs auxquels rattacher l’évolution de la parole des rois. Lors de cette première journée, les participants, historiens, linguistes et spécialistes de littérature médiévale, porteront tout particulièrement leur attention sur la définition de l’objet et les conditions de possibilité même de cette recherche.


PROGRAMME

10h-10h30 :
Sophie HIREL-WOUTS (Casa de Velázquez) et Stéphane PÉQUIGNOT (Université de Paris VIII) : Introduction et problématiques

10h30-11h30 :
François FORONDA (Université Paris I – Panthéon-Sorbonne) : Les conditions d'énonciation d'une parole souveraine.

11h30-12h : Pause

12h-13h :
Inés FERNÁNDEZ-ORDÓÑEZ (Universidad Autónoma de Madrid) : Latín frente a romance: La selección de la lengua en las cancillerías regias de Castilla, Navarra y Aragón en el siglo XIII.

13h-14h :
Olivier BIAGGINI (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle) : Le roi et la parole dans quelques recueils d’exempla castillans des XIIIe et XIVe siècles.


16h-17h :
Alberto MONTANER FRUTOS (Universidad de Zaragoza) : La palabra en la ocasión: Alfonso V como Rex Facetus a través del Panormita.

17h-18h :
Ana CARRASCO (Universidad Complutense, Madrid) : Palabras y gestos de compromiso: los reyes y los juramentos en la Castilla de finales del siglo XV.

18h :
Cristina JULAR (CSIC, Madrid) : Conclusion et perspectives.

Catégories

Lieux

  • Madrid, Espagne

Dates

  • vendredi 09 juin 2006

Contacts

  • Stéphane Péquignot
    courriel : stephanepequignot [at] yahoo [dot] fr
  • Sophie Hirel-Wouts
    courriel : sophie [dot] hirel [at] laposte [dot] net

Source de l'information

  • Stéphane Péquignot
    courriel : stephanepequignot [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La parole des rois (couronne d’Aragon, royaume de Castille, XIIIe-XVe siècles) », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 21 avril 2006, http://calenda.org/191459