AccueilActivités apostoliques et culturelles en Europe et au Levant

*  *  *

Publié le jeudi 04 mai 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Il sera question pendant cette journée d’étude de présenter toute l’originalité des activités culturelles et missionnaires de Notre Dame de Sion en Europe et au Levant, de la fondation de la Congrégation au milieu du XIXème siècle jusqu’à l’abandon de toute perspective missionnaire au milieu du XXème siècle (Notre-Dame de Sion embrassant désormais une vocation unique de dialogue).

Annonce

Université de Lille 3, Maison de la Recherche, salle 008

"Je n’aime pas faire mon mea culpa sur la poitrine de mes ancêtres. J’ai le sentiment qu’à leur place, j’aurais fait la même chose. Je veux dire par là, qu’étant donné ce qu’était la civilisation de cette époque, il était peut-être difficile que les choses se passassent absolument autrement. Il reste qu’il s’agit d’un ordre de choses dont nous sommes sortis."

Jean Daniélou, L’Eglise face au monde, 1966

Notre-Dame de Sion est une congrégation religieuse fondée au milieu du XIXème siècle. Elle « est une famille religieuse qui a[vait] pour but la sanctification des membres qui la composent et la sanctification des autres, particulièrement les brebis égarées de la Maison d’Israël ». Sollicitée par les autorités religieuses de son temps, Notre-Dame de Sion s’est développée sur tous les continents, à travers la constitution d’un ensemble d’établissements religieux de vocation enseignante et/ou charitable. L’action missionnaire de Notre-Dame de Sion a ainsi largement débordé le seul « apostolat des Juifs ».
    « Sion est […] née à une époque où l’Eglise, dans son ensemble, regardait de très haut les autres religions, qu’elle connaissait à vrai dire fort mal. Les vieux préjugés contre le Judaïsme étaient particulièrement vivaces et le baptême était universellement considéré comme la seule voie de salut pour les Juifs » (F. Delpech). De même, l’Eglise catholique, qui vivait sa foi sur le mode du triomphalisme, ne reconnaissait pas ceux qu’elle appelait sans ménagement les « schismatiques » et les « hérétiques ». Pourtant, Notre-Dame de Sion affirme sa propre spécificité, à travers le respect invariable de l’altérité tout aussi bien qu’une identité française très marquée.
Congrégation française jusqu’aux années précédant le concile Vatican II, imposant presque partout le français dans ses écoles, Notre-Dame de Sion a entretenu des relations régulières avec les autorités françaises à l’étranger, permettant la formation d’une élite francophone indigène. Agissant dans des pays qui sont situés en majorité en dehors des cadres de la colonisation, Notre-Dame de Sion a été l’agent efficace de la diffusion de la culture et de la langue de sa nation d’origine jusqu’aux années cinquante. De plus, confrontée à une population de tradition religieuse différente, Notre-Dame de Sion a su diffuser un catholicisme, dont il faudra définir s’il se jumelait ou non à l’adoption d’une culture française.
Il sera ainsi question pendant cette journée d’étude de présenter toute l’originalité des activités culturelles et missionnaires de Notre Dame de Sion en Europe et au Levant, de la fondation de la Congrégation au milieu du XIXème siècle jusqu’à l’abandon de toute perspective missionnaire au milieu du XXème siècle (Notre-Dame de Sion embrassant désormais une vocation unique de dialogue).




9H00 EUROPE DE L’OUEST : PREPARATION ET REFLEXION MISSIONNAIRES

· Olivier Rota, Université Charles-de-Gaulle, Lille 3
Introduction.
· Emmanuel Persyn, Université Charles-de-Gaulle, Lille 3
Notre-Dame de Sion : une Congrégation française.
· Laurence Deffayet-Loupiac, Université Paris XII
Les perspectives missionnaires et culturelles des Pères de Sion.
· Olivier Rota, Université Charles-de-Gaulle, Lille 3
Angleterre : expériences apostoliques et mutation de l’apostolat des Juifs (1917-1965).
· Catherine Poujol, Fondation pour la Mémoire de la Shoah
Des supérieures en résistance. L’Affaire Finaly.
· Discussion
· 12h00 : fin de la session matinale


14H00 LE LEVANT : UNE TERRE DE MISSION CULTURELLE ET RELIGIEUSE

· Danielle Delmaire, Université Charles-de-Gaulle, Lille 3
Introduction.
· Georgiana Vatajelu, Université de Bucarest et Paris IV
Les sœurs de Notre Dame de Sion en Roumanie. Un parcours de l'excellence éprouvée mais reconnue (1866-1940).
· Saadet Oren, auteur de Notre-Dame de Sion. Témoin de 150 ans
Notre-Dame de Sion en Turquie, vecteur de l’influence française.
· Olivier Rota, Université Charles-de-Gaulle, Lille 3
Notre-Dame de Sion en Palestine mandataire (1922-1948). Influence française et aspects missionnaires.
· Discussion
· Synthèse : Danielle Delmaire et Olivier Rota
· 17h00 : fin de la journée





Catégories

Lieux

  • Lille, France

Dates

  • vendredi 05 mai 2006

Contacts

  • Djazia Chebrek
    courriel : djazia [dot] chebrek [at] univ-lille3 [dot] fr

Source de l'information

  • Chebrek Djazia
    courriel : djazia [dot] chebrek [at] univ-lille3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Activités apostoliques et culturelles en Europe et au Levant », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 04 mai 2006, http://calenda.org/191518