AccueilUsages de l’identité et autochtonie en Franche-Comté

Usages de l’identité et autochtonie en Franche-Comté

Brisures. Variations sur les identités et l’autochtonie

*  *  *

Publié le jeudi 11 mai 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

A l’origine de cette journée de séminaire, une action de recherches en cours portant sur les Usages de l’identité et autochtonie en Franche-Comté, menée dans le cadre de la Maison des Sciences de l’Homme Claude-Nicolas Ledoux à Besançon. Si les enquêtes sont « régionalement » et thématiquement délimitées (usages de l’archéologie et du passé, localisation de la production alimentaire ou non), ce séminaire doit permettre d’entrer en résonance avec d’autres terrains, de confronter des regards disciplinaires, bref de réfléchir à partir d’une interrogation localement située.

Annonce

A l’origine de cette journée de séminaire, une action de recherches en cours portant sur les Usages de l’identité et autochtonie en Franche-Comté, menée dans le cadre de la Maison des Sciences de l’Homme Claude-Nicolas Ledoux à Besançon. Si les enquêtes sont « régionalement » et thématiquement délimitées (usages de l’archéologie et du passé, localisation de la production alimentaire ou non), ce séminaire doit permettre d’entrer en résonance avec d’autres terrains, de confronter des regards disciplinaires, bref de réfléchir à partir d’une interrogation localement située.

Dans la continuité d’une première journée consacrée aux pratiques des sciences du passé, puis d’une seconde aux régimes de production de la localité, il s’agira ici de porter notre attention sur des situations de crise et de mise à l’épreuve, sur les conditions et les formes de « brisure » de l’autochtonie, ou de remise en cause de collectifs territorialisés par le recours à celle-ci, de construction des attachements, de la localité et de l’identité à l’occasion de guerres, de « crises » et de bouleversements agroalimentaires ou écologiques par exemple.

Il s’agira donc d’explorer ces espaces-temps conflictuels de mise à l’épreuve, de re-définitions violentes des uns et des autres, des uns par les autres, pour soi comme pour des collectifs pluriels. Une attention particulière sera portée aux ressources mobilisées, aux pratiques d’énonciation, de justification et de revendication, aux échelles et temporalités de mobilisation et à leur effectivité.


Matin (9h30 – 13h00)

- Noël Barbe (LAHIC-DRAC), Introduction.

- François Marcot (Professeur d’histoire contemporaine, Université de Franche-Comté), « La Résistance en Franche-Comté et l'identité régionale ».

- Dominique Linhardt (Chercheur au Centre de Sociologie de l’Innovation – École des Mines de Paris), « Terrorisme et État : subversion et reconfection d’un collectif politique ».

- Véronique Nahoum-Grappe (Anthropologue, EHESS), « Anthropologie du lien de filiation : crise politique et identité privée ».

Après-midi (14h00 – 18h00)

- Jacques Roux (Ingénieur de recherche CNRS-CRESAL, chercheur associé au Centre de Sociologie de l’Innovation), « Comment une situation d'affect peut raffermir une identité attachée au sol ou au territoire ?».

- Jocelyne Porcher (Chargée de recherche – INRA-SAD), « Ouvrier(e) en production porcine : une identité détachée ».

- Cécile Blondeau (Doctorante en anthropologie sociale et ethnologie – EHESS/Laboratoire d’Anthropologie Sociale), « Viandes, vaches et humains en transformations, ou lendemains de crises d’ESB en filière bovine. Identifications et localisations en cours… ».

Maison des Sciences de l'Homme, 36 rue Mégevand, Besançon

Catégories

Lieux

  • Besançon, France

Dates

  • lundi 15 mai 2006

Contacts

  • Noël Barbe
    courriel : barbe [at] ivry [dot] cnrs [dot] fr
  • Cécile Blondeau
    courriel : cec_blondeau [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Noël Barbe
    courriel : barbe [at] ivry [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Usages de l’identité et autochtonie en Franche-Comté », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 11 mai 2006, http://calenda.org/191561