AccueilSavoirs et (re)construction de l'ordre social, politique et intellectuel (1770-1830)

*  *  *

Publié le vendredi 12 mai 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

L’objet de cette rencontre est de s’interroger sur le rôle joué par les différents savoirs et les pratiques savantes dans les logiques de (re)mise en ordre social et politique au cours d’une période (1770-1830) traditionnellement considérée comme un moment de « rupture » épistémologique. Au-delà des notions d’« engagement » des savants ou de « mobilisation » des sciences, il s’agira d’étudier – en prenant en compte la (re)définition des procédures de productions intellectuelles - les formes d’échanges et de perméabilité entre les espaces et discours politique, administratif, juridique et scientifique et d’en comprendre les enjeux dans la construction de différents modes de domination.

Annonce

L’objet de cette rencontre est de s’interroger sur le rôle joué par les différents savoirs et les pratiques savantes dans les logiques de (re)mise en ordre social et politique au cours d’une période (1770-1830) traditionnellement considérée comme un moment de « rupture » épistémologique. Au-delà des notions d’« engagement » des savants ou de « mobilisation » des sciences, il s’agira d’étudier – en prenant en compte la (re)définition des procédures de productions intellectuelles - les formes d’échanges et de perméabilité entre les espaces et discours politique, administratif, juridique et scientifique et d’en comprendre les enjeux dans la construction de différents modes de domination. Des travaux des médecins et des naturalistes sur les femmes et les aliénés à ceux des géographes ou des préfets sur les territoires en passant par les historiens ou les « anthropologues », les différents savoirs construisent – souvent hors de leurs terrains d’enquêtes – des clés d’interprétation du monde social et politique à partir desquels se mettent en place différents modes de pouvoirs. Il s’agira de mesurer comment les catégorisations et classifications issues du monde des sciences participent – au-delà de la simple utilisation métaphorique – à la construction d’un espace social et politique en profonde transformation. De la définition des normes de citoyenneté à la stigmatisation de l’adversaire politique, de la formalisation des distinctions entre les sexes à la hiérarchisation entre les races, les sciences et leurs représentants semblent en effet jouer un rôle majeur dans la justification des formes de domination et dans la légitimation des différents régimes politique qui se succèdent à partir de 1789. En offrant la possibilité à des spécialistes de différents terrains d’enquête de croiser leurs réflexions, cette journée d’étude a pour but d’ouvrir de nouvelles voies de recherches autour d’une période révolutionnaire dont l’histoire sociale des savoirs doit permettre de renouveler la lecture et la connaissance des différents moments de rupture


9h00
: Pietro Corsi (Université Paris I/C.H.S.) - Introduction générale.

9h30 : Dominique Margairaz (Université Paris I/I.D.H.E.)

Du marché comme norme

10h00 : Jean-Luc Chappey (Université Paris I/I.H.R.F.)

Les enjeux d’une science de l’homme en Révolution

10h30 : Discussion - pause

11h15 : Marc Reneville (É.N.A.P. Agen)

Retour sur la monomanie homicide : l’aliénisme à l’épreuve de la monstruosité criminelle (1810-1832).

11h45 : Nicole Edelman (Université Paris X - Nanterre)

« La » femme à l’épreuve du discours médical (fin XVIIIème-1830).

12h00: Discussion et déjeuner

14h30 : Nathalie Richard (Université Paris I/C.H.S.)

Comment écrire l’histoire après la Révolution ? Philosophie de l’histoire et méthode historique en France dans les années 1820.

15h00 : Isabelle Laboulais (Université Marc Bloch - Strasbourg)

Ce que l’administration fait à la science : l’exemple de l’Agence et du Conseil des mines entre 1794 et 1810.

15h30 : Marie-Noëlle Bourguet (Université Paris VII - Jussieu)

Mesurer la mesure ? Le recours aux instruments dans les pratiques du voyage, XVIIIe-début XIXe siècles.

16h00 : Discussion

17h00 : Jean-Clément Martin (Université Paris I/I.H.R.F.) - Conclusion générale.

Sorbonne - CENTRE PANTEON - Salle 2

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • vendredi 16 juin 2006

Contacts

  • Jean-Luc Chappey
    courriel : jlchappey [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Institut d'Histoire de la Révolution Française
    courriel : ihrf [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Savoirs et (re)construction de l'ordre social, politique et intellectuel (1770-1830) », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 12 mai 2006, http://calenda.org/191568