AccueilGéographie et musiques : quelles perspectives ?

*  *  *

Publié le lundi 15 mai 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

La musique, longtemps perçue comme un objet esthétique autonome, constitue désormais un terrain d’intérêt pour les sciences humaines, tant par l’analyse de ses modes de production que par l’étude de ses pratiques et imaginaires.La géographie participe de ce mouvement à partir des années 70, puis dans les années 90, dans le cadre d’un « tournant culturel » marqué par un renouvellement des approches de la culture ainsi que par un élargissement des thèmes de recherche. Cette journée d’étude entend fédérer des initiatives de recherche souvent isolées, et offrir un espace de discussion collectif afin de consolider un terrain d’étude resté en friche.

Annonce

Géographie et musiques : quelles perspectives ?

La musique, longtemps perçue comme un objet esthétique autonome, constitue désormais un terrain d’intérêt pour les sciences humaines, tant par l’analyse de ses modes de production que par l’étude de ses pratiques et imaginaires. La géographie participe de ce mouvement à partir des années 70, puis dans les années 90, dans le cadre d’un « tournant culturel » marqué par un renouvellement des approches de la culture ainsi que par un élargissement des thèmes de recherche. L’approfondissement des études sur les perceptions et représentations de l’espace invitent en effet le géographe à appréhender le paysage par les sens (smellscape,noisescape, soundscape). D’autre part, une géographie des pratiques se développe autour du sport, de la fête, de la musique, des festivals, et de la danse.

Au-delà de la prise en compte de la diffusion des idées et des genres musicaux, l’élément musical peut donc être considéré par le géographe comme un géo-indicateur des sentiments d’appartenance, des mobilités, des valeurs et comportements sociaux. Par ses capacités d’énonciation, d’évocation, de communion, la musique constitue aussi un agent performatifdans la construction (définition, délimitation, négociation) de territoires et de sense of place. Associée à un territoire (musique « régionale », « nationale », « world music »), elle contribue au développement d’idéologies et d’imaginaires territoriaux.

Malgré les promesses de relations fécondes, les travaux sur les relations entre musiques et géographies restent épars. De nombreux géographes (Susan Smith, Jean-Marie Romagnan, Mike Crang, George O. Carney, Jacques Lévy ou Ian Cook, parmi d’autres) déplorent la « mise sous silence » de la musique dans les études géographiques, et appellent à ce que le son en général, et la musique en particulier, s’intègrent davantage à l’imaginaire géographique.

Cette journée d’étude, organisée par le Laboratoire Espace et Culture, entend donc fédérer des initiatives de recherche souvent isolées, et offrir un espace de discussion collectif afin de consolider un terrain d’étude resté en friche.

Journée d’étude, 8 juin 2006, Université Paris-IV Sorbonne, Centre Malesherbes, salle 126, Paris 17ème

Géographie et musiques : Quelles perspectives ?

8h30 :

Réception des participants : distribution de badges (nom, université, laboratoire), de la liste des participants (noms, courriels, bibliographie, thèmes de recherche), d’une bibliographie, du programme de la journée et des documents apportés par les participants.

9h-9h30 : Introduction par le comité scientifique.

Claire Guiu (Paris IV, Casa de Velázquez), Géographie et musiques: état des lieux. Une proposition de synthèse bibliographique.

9 h30-11h00: « Musiques des territoires, territoires des musiques »

Directeur de séance : Joël Pailhé, Université Bordeaux 3

  • Xavier Leroux (Université Paris X), La musique traditionnelle, un élément de définition de l’espace Lille-Dunkerque.

  • Olivier Goré (Université Rennes 2), La musique bretonne, un géo-indicateur de la confrontation local-global.

  • Patrick Rérat (Université de Neuchâtel), Le rap des steppes.

11h00-11h30 : Pause

11h30-13h : « Vers de nouveaux territoires »

Directeur de séance : Dominique Crozat, Université Montpellier III

  • Gérôme Guibert (CNAM) et Samuel Etienne (Université Clermont-Ferrand 2), La notion de scène locale comme mécanisme de construction de territoires musicaux. L’exemple des scènes punk et metal du bocage vendéen.

  • Eric Boutouyrie (Université Paris 1), Les territoires éphémères de la musique techno : le cas des parties trance.

  • Dominique Crozat (Université Montpellier III), Hyper réel et musique.

13-14h30 : Pause repas

14h30- 16h00 : « Un vecteur d’images et de représentations »

Directeur de séance : Louis Dupont, Université Paris IV

  • Marie Pendanx (Université Bordeaux 3), Les bandas revisitent les lieux.

  • Loïc Lafargue (ENS Cachan), Comment Marseille est devenue la Mecque du rap en France ?

  • Pierre Jamar (EHESS Marseille), L’art lyrique en Provence : récit inachevé d’une appropriation politique manquée.

16h00-16h30: Pause

16h30-18h00 : « Le sonore dans la ville ».

Directrice de séance : Béatrice Collignon, Université Paris I

  • Yves Raibaud (Université Bordeaux 3), La fête comme expérience de la ville.

  • Vincent Rouzé (Université Paris VIII), Les musiques diffusées dans les lieux publics ou la construction de territoires sonores originaux.

  • Andrea Martignoni (Université de Bologne), Des paysages sonores à la construction musicale à travers l’expérience géographique du quotidien.

18h00-18h15 : Conclusion par Yves Raibaud, Université Bordeaux 3

18h15 : Concert et pot

LIEU :

Salle 126

Centre Malesherbes

108, Boulevard Malesherbes

Paris, 17ème

Métro : Malesherbes (ligne 3) ou Villiers (lignes 2 et 3)

Tel. : 01 43 18 41 00

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Pour des raisons d’organisation, merci de retourner le bulletin d’inscription ci-dessous :

NOM :

Prénom :

Laboratoire :

Statut :

Thèmes de recherche (facultatif):

Avez-vous une activité musicale (facultatif) ?


Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 08 juin 2006

Contacts

  • Claire GUIU
    courriel : Claire [dot] Guiu [at] univ-nantes [dot] fr

Source de l'information

  • Claire GUIU
    courriel : Claire [dot] Guiu [at] univ-nantes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Géographie et musiques : quelles perspectives ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 15 mai 2006, http://calenda.org/191573