AccueilSi lointaine, si proche, la figure d’un intellectuel en exil, Edward Saïd

*  *  *

Publié le lundi 15 mai 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Dans l’histoire des sociétés occidentales, les minorités se sont toujours heurtées à la méfiance et à l’hostilité véhiculées par l’idéologie dominante. Il en fut ainsi aux Etats-Unis pour les émigrés allemands durant la première guerre mondiale, japonais au cours de la seconde, mexicains dans les années 50 et 60. Tous ont été, à des degrés divers, victimes du rejet ou de l’hostilité conjoncturelle d’une Nation marquée par un danger extérieur. Ce syndrome de la « cinquième colonne » sape les liens de confiance entre une partie de la communauté nationale et le reste de la population.

Annonce

Centre de Documentation en Sciences Sociales

CNRS/EHESS

La Vieille Charité

13002 Marseille

13 juin 2006 à 18 h 30

Si lointaine, si proche, la figure d’un intellectuel en exil,

Edward Saïd

conférence par Nasser Suleiman (doctorant en histoire)

Dans l’histoire des sociétés occidentales, les minorités se sont toujours heurtées à la méfiance et à l’hostilité véhiculées par l’idéologie dominante. Il en fut ainsi aux Etats-Unis pour les émigrés allemands durant la première guerre mondiale, japonais au cours de la seconde, mexicains dans les années 50 et 60. Tous ont été, à des degrés divers, victimes du rejet ou de l’hostilité conjoncturelle d’une Nation marquée par un danger extérieur. Ce syndrome de la « cinquième colonne » sape les liens de confiance entre une partie de la communauté nationale et le reste de la population.

Ce mécanisme s’avère néfaste pour tous parce qu’il peut engendrer une série de dispositifs visant à la restriction des libertés et des principes des droits de l’homme.

En ce qui concerne les musulmans, ce temps de la méfiance apparaît comme étant plus principalement lié à l’après 11 septembre et aux différents attentats survenus ces dernières années dans les pays occidentaux, encourageant un certain climat islamophobe dont la prégnance peut ralentir le processus de compréhension et de reconnaissance mutuelle, fondement de tout pacte social.

Trop souvent, les opposants aux « chocs des cultures » se sont limités à une diatribe (juste au demeurant) de la politique menée par G Bush sans parvenir à analyser pleinement le fait minoritaire. En effet, ils l’ont réduit la plupart du temps à un discours politique qui a évacué l’aspect culturel et historique de cette problématique.

Il ne faudrait donc pas tomber dans l’illusion médiatique qui nous porterait à croire que ces difficultés seraient la conséquence de la politique Bushienne ou remonteraient uniquement aux attentats de New York.

Dans ce contexte, l’étude de la figure intellectuelle du palestinien, Edward Said qui fut Professeur d’Université aux Etats-Unis, pourra nous aider à mieux comprendre les difficultés et les enjeux d’une représentation fabriquée par les media et la rhétorique politique.

Catégories

Lieux

  • Marseille, France

Dates

  • mardi 13 juin 2006

Contacts

  • Balestri #
    courriel : balestri [at] ehess [dot] univ-mrs [dot] fr

Source de l'information

  • Balestri #
    courriel : balestri [at] ehess [dot] univ-mrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Si lointaine, si proche, la figure d’un intellectuel en exil, Edward Saïd », Informations diverses, Calenda, Publié le lundi 15 mai 2006, http://calenda.org/191576