AccueilVoyages à l'envers

Voyages à l'envers

Inszenierungen des Exotischen in den postkolonialen Literaturen

*  *  *

Publié le dimanche 21 mai 2006 par Corinne Cassé

Résumé

Le colloque soulèvera la question des marques discursives et littéraires d’un « nouvel » exotisme dans les littératures postcoloniales. Le motif du voyage outre-mer, à savoir de l’Afrique vers l’Europe, constitue ici le critère surplombant l’interprétation. Quelle fonction revêtent ces voyages à l’envers ? Quelles conséquences résultent de la rencontre avec l’Europe pour les voyageurs ?

Annonce

Du 21 au 23 septembre 2006

Stuttgart (Allemagne), Académie Schloss Solitude


Une fois le concept d’exotisme problématisé dans sa genèse par la critique, une révision de ce concept a touché presque tous les secteurs scientifiques. Dans de récentes théorisations de l’exotisme, l'exotisme se voit ainsi relativisé dans sa signification historique et transformé en outil d’analyse littéraire de l’étrangeté. Chez les auteurs francophones en particulier, l'exotisme est soumis à une relecture, dont le but premier est de déplacer de manière subversive des modèles de perception culturels, établis selon une perspective extérieure.

Au centre des esquisses actuelles de l’exotisme se trouve l’œuvre de Victor Segalen, précurseur d’une théorie littéraire postcoloniale déconstruisant le point de vue d’une observation centrée sur l’Europe. Cette relecture du concept d’exotisme influence non seulement les œuvres d’auteurs comme Khatibi ou Glissant, mais aussi celles issues de la recherche scientifico-culturelle menée par Todorov, Baudrillard, Agamben ou Lévi-Strauss.

Dans ce contexte, le colloque s’oriente selon deux axes principaux, l’un à dominance théorique, l’autre thématique. Dans un premier temps seront présentés les discours fondamentaux de l’altérité, qui émanent du concept d’exotisme et l’entourent. Puis l’analyse de textes littéraires d’auteurs francophones eu égard aux esquisses de l’étrangeté permettra d’examiner dans quelle mesure l’insistance sur la différence de l’autre d’un point de vue exotique a frayé la voie, dans l’espace francophone, au développement de nouvelles écritures, basées sur des contre-stratégies discursives.

Liste des interventions

Prof. Jean Bessière (Paris) : « Littérature des Antilles françaises : dessin de l´espace public et statut du sujet – reprises et inversions de leurs correspondants métropolitains ».

Prof. Philippe Daros (Paris)

Prof. Ottmar Ette (Potsdam) : « Au-delà de la francophonie : les voyages d'Amin Maalouf ».

Prof. Romuald Fonkoua (Strasbourg) : « L´exotisme à rebours : lire les écrivains antillais et africains contemporains ».

Françoise Joly (Stuttgart) : « Paris-Sokolo et retour, ou de l´altérité à l´universalité. Autour du film La vie sur terre d´Abderrahmane Sissako (1999) ».

Helke Kuhn (Stuttgart) : « La pensée du rhizome et l´opacité dans l´œuvre d´Édouard Glissant ».

Prof. Reinhard Krüger (Stuttgart) : « Die maghrebinische Wirklichkeit vom eigenen Sarg aus
betrachtet : Mimounis Konstruktion der eigenen Kultur als Fremdheit ».

Prof. Stéphane Michaud (Paris) : « Césaire et Glissant, et le voyage à l´envers premier : la déportation des esclaves ».

Prof. Jean-Marc Moura (Lille) : « L´imaginaire exotique dans un monde global. Remarques sur les rencontres entre critique littéraire et anthropologie ».

Prof. Daniel Pageaux (Paris) : « Autour de Tristes tropiques : ailleurs, altérité, différence selon Lévi-Strauss ».

Prof. Véronique Porra (Mainz) : « La révolte des postcoloniaux : Modalités et conséquences de l´inversion du discours exotique dans les littératures francophones contemporaines »

PD Dr. Silke Segler-Messner (Stuttgart) : « La poétique de l´altérité de Victor Segalen dans la théorie postcoloniale ».

Prof. Roland Spiller, Universität (Frankfurt a. M.) : « Afrique : aller et retour ».

Beate Thill (Heidelberg) : « Exotique? Le rapport à la littérature de l´Occident chez Édouard Glissant ».

Prof. Barbara Vinken (München) : « Flauberts Salammbô - die Geschichte Europas in karthagischer Perspektive ».

Muriel Widmaier (Paris / Stuttgart) : « Édouard Glissant et la théorie de la créolisation du monde ».

Catégories

Lieux

  • Stuttgart, Allemagne

Dates

  • jeudi 21 septembre 2006

Contacts

  • Muriel Widmaier
    courriel : muriel_widmaier [at] web [dot] de

Source de l'information

  • Muriel Widmaier
    courriel : muriel_widmaier [at] web [dot] de

Pour citer cette annonce

« Voyages à l'envers », Colloque, Calenda, Publié le dimanche 21 mai 2006, http://calenda.org/191602