AccueilLes risques au travail en Europe : perception, réparation et prévention (XVIIIe-XXe siècles)

ColloqueHistoire

Dates

Catégories

*  *  *

Publié le mardi 23 mai 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

Ce colloque, préparatoire au XIVe Congrès de l’Association internationale des Historiens économistes (AIHE) qui se déroulera à Helsinki du 21 au 25 août 2006 (47e session), vise à faire le point des recherches en cours sur tous les risques liés à l’activité professionnelle et à la santé des travailleurs. Il a aussi pour objectif de comparer les situations dans les différents pays européens. L’enquête concerne toutes les pathologies liées au travail : non seulement les accidents du travail, mais aussi l’usure au travail et les maladies professionnelles, dans l’industrie, l’agriculture et les services, envisagés sur une longue durée et dans une perspective pluridisciplinaire (économie, droit, médecine, physiologie du travail).

Annonce

Les risques au travail en Europe :

perception, réparation et prévention (XVIIIe-XXe siècles)

Colloque international, Lille, 15-16 juin 2006

Université Charles-de-Gaulle – Lille 3, IRHiS-CNRS (UMR 8529)

Maison de la Recherche (salle 008)

Avec le soutien de la Mission Historique Française en Allemagne,
de l’IFRESI-CNRS (Lille), de l’IDHE-CNRS ((UMR 8533, Paris), de l'Université de Paris 8
et du CRHiCC (Valenciennes)


Organisation :

Odette Hardy (Université Lille 3, IRHiS)

Catherine Omnès (Université Versailles – Saint-Quentin, IDHE)

Jean-Paul Barrière (Université Lille 3, IRHiS)

Philippe Minard (Université Paris 8, IDHE)


Avec le concours scientifique de Gérard Gayot (Université de Lille 3 et CNRS), Suzy Pasleau (Université de Liège), Didier Terrier (Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis)


Ce colloque, préparatoire au XIVe Congrès de l’Association internationale des Historiens économistes (AIHE) qui se déroulera à Helsinki du 21 au 25 août 2006 (47e session), vise à faire le point des recherches en cours sur tous les risques liés à l’activité professionnelle et à la santé des travailleurs. Il a aussi pour objectif de comparer les situations dans les différents pays européens. L’enquête concerne toutes les pathologies liées au travail : non seulement les accidents du travail, mais aussi l’usure au travail et les maladies professionnelles, dans l’industrie, l’agriculture et les services, envisagés sur une longue durée et dans uneperspective pluridisciplinaire (économie, droit, médecine, physiologie du travail).

Il s’agit d’analyser les façons dont le problème de la santé des travailleurs a été perçu, et comment denouveaux métiers, de nouvelles sciences humaines, se sont peu à peu constitués autour de ce problème : médecine du travail, ergonomie, psychologie du travail, etc.

La notion de risque est bien sûr une construction sociale, et sa définition un enjeu de luttes. Il faut donc étudier la construction des codifications juridiques et scientifiques dans chaque pays et au sein des instances internationales, pour voir comment s’élaborent les catégories de risques reconnus et les formes de prévention ou de réparation acceptées.

On étudiera donc à la fois l’évolution des conditions de travail dans divers secteurs depuis le XVIIIe siècle, et la manière dont le besoin de précaution et/ou de préventions’est fait jour, à travers la construction de catégories juridiques et scientifiques (“hygiène industrielle”, médecine du travail…), l’élaboration de critères de risques reconnus. On pourra ainsi dégager les attitudes ambivalentes des acteurs sociaux en matière de reconnaissance et de prévention, depuis les premières lois d’indemnisation jusqu’à la remise en cause récente d’un système d’assurance séculaire.

Lacomparaison européenne s’impose ici, pour comprendre comment les différentes approches nationales ont inter-agi, comment les modèles ont circulé d’un pays à l’autre, esquissant un début de convergence juridique, à travers le rôle du BIT notamment. Une attention spéciale sera aussi portée aux diverses voies d’institutionnalisation de la médecine du travail.

Programme provisoire

1) jeudi 15 juin 2006 : L’évolution des risques et de leur perception

Matinée

10h00-10h15 : Café. Bienvenue par Gérard Gayot (Directeur de l’IFRESI-CNRS)

10h15 : Rapport introductif : bilan du colloque de décembre 2005

Catherine OMNES (Université de Versailles-Saint-Quentin) :Cultures du risque au travail et pratiques de prévention en Europe au XXe siècle

10h45-12h30 : Contributions - discussions

Philippe MINARD (Université de Paris 8) : Artisans et ouvriers malades du travail au XVIIIe siècle

Philippe Tomsin (Université de Liège) : La notion d’hygiène professionnelle à la fin du XVIIIe siècle : les broyeurs de couleurs 

Discussion

Pause-repas

12h30-13h45 : Buffet (sur place)

Après-midi

13h45-17h45 : Contributions - discussions

Xavier Daumalin (Université de Provence) : Industrie, santé et environnement en Provence sous l’Empire et la Restauration : l’exemple de l’industrie de la soude

Caroline MORICEAU (Région Ile-de-France) : Corps au travail : le déni de douleur. Les ouvriers face au risque professionnel dans la France de la seconde moitié du XIXe siècle

Jean-Paul BARRIÈRE (Université de Lille 3) :Perception du risque au travail et préhistoire d’une maladie professionnelle : l’industrie de la céruse dans le nord de la France (1800-1950)

Discussion

16h : Pause café

Denis Varaschin (Université d’Artois) :La sécurité au travail dans les mines de Courrières à la veille de la catastrophe de 1906

Aron Cohen (Université de Grenade) : La mortalité par accidents du travail à Peñarroya pendant la première moitié du XXe siècle

Discussion

17h45-18h30 : Projection du film témoignage « Mourir d’amiante », de Brigitte Chevet (2005)

2) vendredi 16 juin 2006 : De la prévention à la réparation

Matinée

8h45-9h00 : Accueil - café

9h-12h30 : Contributions - discussions

Jakob VOGEL (Technische-Universität, Berlin) : Entre devoir social et intérêt professionnel : les médecins dans les salines en Prusse et en Autriche, 1750-1830

Julien VINCENT (Université de Cambridge) : La lutte contre les maladies du plomb en Angleterre à la fin du XIXe siècle

Discussion

10h30 : Pause café

Gabriel GALVEZ-BEHAR (Université de Lille 3) : Jules-Louis Breton et la lutte contre les maladies professionnelles

Odette HARDY (Université de Lille 3) : Dangerosité, désinformation et compensation dans l’industrie de l’amiante en France. Eternit, 1922-2006

Discussion

Pause-repas

12h30-13h45 : Buffet (sur place)

Après-midi

13h45-17h : Contributions - discussions

Patrick Mortal (Université de Lille 3) : Du CHS au CHSCT en France : quel changement ?

Jean-Paul BARRIÈRE (Université de Lille 3) : La prévention des risques en milieu industriel par l’affiche (AINF) : un langage et ses limites

Discussion

15h15 : Pause café

15h30-17h : Table-ronde finale : De nouveaux risques au travail ?

Pierre AIACH (INSERM-Paris 13)

Nicolas HATZFELD (Université d’Évry)

Serge Volkoff (CREAPT)

Michel Gollac (CEE) – accord, sous réserve

Yves Clot (CNAM) – accord, sous réserve


Fin des travaux à 17h00

Inscriptions sur le site de l’IRHiS :
http://irhis.recherche.univ-lille3.fr/C-Risques.html



Catégories

Lieux

  • Lille, France

Dates

  • jeudi 15 juin 2006

Contacts

  • AUBRY Martine
    courriel : aubry [at] univ-lille3 [dot] fr
  • Barrière Jean-Paul
    courriel : jean-paul [dot] barriere [at] univ-lille3 [dot] fr

Source de l'information

  • Jean-Paul Barrière
    courriel : jean-paul [dot] barriere [at] univ-lille3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les risques au travail en Europe : perception, réparation et prévention (XVIIIe-XXe siècles) », Colloque, Calenda, Publié le mardi 23 mai 2006, http://calenda.org/191615