AccueilLa division du travail comme mode d’appréhension des institutions culturelles

*  *  *

Publié le mercredi 24 mai 2006

Résumé

Depuis plusieurs années, la sociologie des arts et de la culture a bénéficié des acquis de la sociologie du travail. Mais à quelques exceptions près, les travaux ont privilégié l’analyse de groupes professionnels spécifiques, artistes ou experts, à celle du fonctionnement des institutions qui les emploient ou les accueillent. Organisée par Célia Bense Ferreira Alves et Frédéric Poulard, chercheurs associés au GETI à l’université de Paris 8, cette journée d’étude sera l’occasion d’approfondir notre connaissance de ces institutions culturelles. Unités de production de biens et de services de nature artistique et intellectuelle, celles-ci comprennent les « industries culturelles » que Paul Hirsch définit comme des entreprises commerciales fabriquant des produits culturels à diffusion nationale. Elles regroupent également les nombreux organismes qui n’ont pas vocation à être rentables.

Annonce

Journée d’étude « La division du travail comme mode d’appréhension des institutions culturelles »

Université de Paris 8 Vincennes Saint-Denis,

27 juin 2006 – Amphi D001

Le Comité d’organisation :

Célia Bense Ferreira Alves (Docteure en sociologie/GETI), Frédéric Poulard (Docteur en sociologie/GETI)

Le Comité scientifique : Outre les organisateurs, Régine Bercot (Université de Paris 8/GTM), Jean-Pierre Briand (Université de Paris 8/GETI), Marie Buscatto (Université de Paris 1/George Friedmann), Philippe Coulangeon (Sciences Po Paris – CNRS/OSC), Hervé Glevarec (CNRS/CLERSE), Serge Proust (Université de Saint-Etienne/CRESAL).

Depuis plusieurs années, la sociologie des arts et de la culture a bénéficié des acquis de la sociologie du travail. Mais à quelques exceptions près, les travaux ont privilégié l’analyse de groupes professionnels spécifiques, artistes ou experts, à celle du fonctionnement des institutions qui les emploient ou les accueillent.

Organisée par Célia Bense Ferreira Alves et Frédéric Poulard, chercheurs associés au GETI à l’université de Paris 8, cette journée d’étude sera l’occasion d’approfondir notre connaissance de ces institutions culturelles. Unités de production de biens et de services de nature artistique et intellectuelle, celles-ci comprennent les « industries culturelles » que Paul Hirsch définit comme des entreprises commerciales fabriquant des produits culturels à diffusion nationale. Elles regroupent également les nombreux organismes qui n’ont pas vocation à être rentables.

Tandis que certaines communications s’attarderont sur les différentes formes d’organisation du travail au sein de ces institutions, d’autres exploreront la division du travail qui s’instaure avec les non-professionnels, extérieurs à l’institution. D’autres, enfin, analyseront l’évolution de la répartition du travail sur le long terme.

Programme

8h45-9h30 : Accueil des participants

9h30-12h : Atelier 1

« De la division du travail au sein des institutions »

(Animation : Régine Bercot, Serge Proust)

Clémence Aubert(Doctorante, Matisse – Université de Paris 1)

La division du travail au sein d’un organisme de presse : modes et usages des formes d’emploi

Célia Bense Fereira Alves(Docteure, GETI – Université de Paris 8)

La disjonction entre régime d’emploi et activité comme aspect de la division du travail au sein des institutions théâtrales

Laure Gaertner (doctorante, IDHE – Université de Paris 10)

La coordination des professionnels de la publicité lors de la conception d’une campagne : co-production et évaluation du travail

Aurélie Peyrin (Docteure, Centre Maurice Halbwachs EHESS-CNRS)

Les déterminants de la division du travail d’accompagnement des visiteurs dans les musées

14h-16h : Atelier 2

« Les frontières de l’institution, entre professionnels et profanes »

(Animation : Philippe Coulangeon, Hervé Glevarec)

Catherine L. Blais (Docteure, Boston University – PIP Program, Paris)

L’Artiste travaillant comme commissaire d’expositions : un envahissement du champ d’actions du professionnel de musée ?

Caroline Cueille (Doctorante, OMF – Université de Paris 4)

L’histoire musicale locale comme stratégie d’intégration territoriale de l’institution ‘‘école de musique’’

Nathalie Montoya (Doctorante, CERLIS – Université de Paris 3)

Que font les médiateurs culturels ?

16h30-18h : Atelier 3

« Les institutions culturelles au prisme de l’évolution du travail »

(Animation : Jean-Pierre Briand, Marie Buscatto)

Marine Cordier (Doctorante, GTM – Université de Paris 10)

Du cirque familial à la compagnie subventionnée : transformations de la division du travail au sein des entreprises circassiennes en voie de professionnalisation

Léonie Hénaut (Doctorante, GRASS – Université de Paris 8)

L’incidence de l’entrée des restaurateurs spécialisés sur la coopération au sein des musées : le cas d’un musée de costumes

18h-18h30 : Conclusion

Contacts : c.bense.alves@wanadoo.fr et fred.poulard@wanadoo.fr.

Université de Paris 8, 2 rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis. Accès métro : ligne 13, station Saint-Denis Université (terminus). Entrée libre

Catégories

Lieux

  • Saint-Denis, France (93)

Dates

  • mardi 27 juin 2006

Contacts

  • Poulard #
    courriel : fred [dot] poulard [at] wanadoo [dot] fr
  • Bense Ferreira Alves
    courriel : c [dot] bense [dot] alves [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Frédéric Poulard
    courriel : fred [dot] poulard [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La division du travail comme mode d’appréhension des institutions culturelles », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 24 mai 2006, http://calenda.org/191627