AccueilCatholicismes en incertitudes

*  *  *

Publié le vendredi 02 juin 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

De la « sortie de la religion » à la « permanence du religieux », de la « religion en miettes » à « l’Eglise mosaïque», les bouleversements du champ chrétien, et plus particulièrement catholique, montrent que de profondes mutations sont en cours. Les différentes études insistent sur des phénomènes apparemment contradictoires tel l’évidement du catholicisme, des formes de durcissement identitaire, le contrôle des innovations liturgiques ou la plasticité des pratiques. L’être catholique hésite entre tradition, fragmentation et innovation. L’irruption d’autres acteurs et de nouvelles populations (parfois catholiques), couplée avec la crise démographique du clergé et la profonde et rapide transformation du contexte social, fragilise les frontières du religieux et oblige à des mutations de la définition identitaire. Le catholicisme se confronte à une pluralité nouvelle. L’équipe du MOCA, regroupant des sociologues et des historiens, souhaite aborder, dans un souci interdisciplinaire, ce devenir de la confession catholique.

Annonce

De la « sortie de la religion » à la « permanence du religieux », de la « religion en miettes » à « l’Eglise mosaïque», les bouleversements du champ chrétien, et plus particulièrement catholique, montrent que de profondes mutations sont en cours. Les différentes études insistent sur des phénomènes apparemment contradictoires tel l’évidement du catholicisme, des formes de durcissement identitaire, le contrôle des innovations liturgiques ou la plasticité des pratiques. L’être catholique hésite entre tradition, fragmentation et innovation. L’irruption d’autres acteurs et de nouvelles populations (parfois catholiques), couplée avec la crise démographique du clergé et la profonde et rapide transformation du contexte social, fragilise les frontières du religieux et oblige à des mutations de la définition identitaire. Le catholicisme se confronte à une pluralité nouvelle. L’équipe du MOCA, regroupant des sociologues et des historiens, souhaite aborder, dans un souci interdisciplinaire, ce devenir de la confession catholique.


9h 30 : Accueil

9h40 : Ouverture par Danièle Hervieu-Léger (EHESS, CEIFR)

Matin : Aspects institutionnels du catholicisme

10 h – 10 h 15 : « Catholicisme et pluralité religieuse » par Anne-Sophie Lamine (Université Marc Bloch, CEIFR)

10 h°15 – 10 h 30 : « Le redéploiement territorial du catholicisme : monopole ou coalescence ? Deux types de recomposition possibles » par Nicolas de Brémond d’Ars (CEIFR)

10 h 30 - 10 h 50 : débat
Pause

11 h 05 – 11 h 20 : « “Je” et enjeux institutionnels » par Brigitte Bleuzen (CEIFR)

11 h 20 – 11 h 35°: « Vers une reconfiguration du militantisme catholique ? » par Corinne Valasik (CEIFR)

11 h 35 – 12 h : débat

Pause Déjeuner

Après-midi : Frontières de genre, de culture et de société

14 h – 14 h 15 : « L'Église catholique face à la question du genre » par Céline Béraud (CEIFR)

14 h°15– 14 h 30 : « L’autorité revisited. Ethnographie d’une liturgie » par Marie Balas (CEIFR)

14 h 30 – 14 h 50 : débat
Pause

15 h 05 – 15 h 20 : « Entre commande officielle, surgissements, détours et réemplois : imaginaire chrétien et art contemporain » par Isabelle Saint-Martin (EPHE)

15 h 20 – 15 h 35 : « Le bégaiement du Père Delombre » par Frédéric Gugelot (Université de Reims, CEIFR)

15 h 35 – 15 h 55 : débat

15 h 55 – 16 h 30 : Conclusions par Philippe Portier (Université Rennes I)


EHESS, salle 7, 105 Bd Raspail, 75006 Paris.

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • vendredi 16 juin 2006

Contacts

  • Céline Béraud
    courriel : celine [dot] beraud [at] gmail [dot] com
  • Nicolas de Brémond d'Ars
    courriel : bremond [dot] dars [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • Céline Béraud
    courriel : celine [dot] beraud [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Catholicismes en incertitudes », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 02 juin 2006, http://calenda.org/191657