AccueilLa guerre après la guerre

La guerre après la guerre

Images et construction des imaginaires de guerre dans l’Europe du XXè siècle

*  *  *

Publié le lundi 26 juin 2006 par Natalie Petiteau

Résumé

La question des guerres au XXè siècle, profondément renouvelée ces vingt dernières années, a donné lieu à d’abondantes études prenant en compte des problématiques variées et des documents de plus en plus diversifiés, tant écrits que visuels. Le champ de recherche, désormais bien établi, des « cultures de guerre », est sans doute l’un de ceux qui a le plus participé au renouvellement observé. Il attire notamment l’attention de l’historien sur l’aspect essentiel des imaginaires de guerre et la nécessité, pour les saisir, de ne négliger aucune source.

Annonce

Colloque international

« La guerre après la guerre ».

Images et construction des imaginaires de guerre dans l’Europe du XXè siècle

Organisé par le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines), l’Institut national de l’audiovisuel et le Laboratoire Communication et Politique (CNRS)

Paris, Institut national de l’audiovisuel (Institut national de l'audiovisuel, Centre Pierre Sabbagh, 83 rue de Patay, 75013 Paris)

25, 26, 27 avril 2007

Appel à contribution

Date limite : 10 septembre 2006

La question des guerres au XXè siècle, profondément renouvelée ces vingt dernières années, a donné lieu à d’abondantes études prenant en compte des problématiques variées et des documents de plus en plus diversifiés, tant écrits que visuels. Le champ de recherche, désormais bien établi, des « cultures de guerre », est sans doute l’un de ceux qui a le plus participé au renouvellement observé. Il attire notamment l’attention de l’historien sur l’aspect essentiel des imaginaires de guerre et la nécessité, pour les saisir, de ne négliger aucune source. A ce titre, l’image, sous toutes ses formes, est un outil précieux pour l’historien.

Le présent colloque ne se propose pas d’étudier la manière dont se construisent les représentations collectives en temps de guerre. Il se situe résolument au-delà, c’est-à-dire une fois le conflit achevé et s’attache à un outil d’observation exclusif, bien que polymorphe : l’image. Avec une question centrale : comment, la paix revenue, les images (celles laissées par la guerre ou construites après la guerre pour en faire le récit) contribuent-t-elle à nourrir les imaginaires collectifs sur la guerre passée ? La question ne prend tout son sens que dans une perspective comparative et de longue durée. L’espace choisi est celui de l’Europe et la séquence chronologique couvre l’ensemble du siècle. Parce que le regard sur la guerre éclaire, comme on sait, davantage sur le présent que sur le passé, la rencontre ne négligera aucun type de conflit armé (guerre mondiale, guerre nationale, guerre civile…). Parce que les représentations se bâtissent à partir de sources variées, convergentes ou contradictoires, le colloque prendra en compte toutes les formes d’images (images documentaires, de propagande, de fiction, de création…).

Enjeux, retours et conflits de mémoire des guerres à travers leur expression visuelle fourniront le socle général de la réflexion. Comment le récit par l’image d’un conflit ancien permet-il de mieux comprendre la lecture faite d’un conflit récent ou contemporain ? Comment l’utilisation ou l’instrumentalisation de l’image éclairent-ils sur la perception nationale de l’histoire de l’Europe du XXè siècle? Comment se bâtissent, grâce aux images, les représentations communes, parallèles, différenciées des guerres à l’échelle européenne? Mais aussi, dans une perspective de longue durée, quels rôles particuliers jouent les grands médias d’images, télévision ou cinéma notamment, dans la construction des représentations ? Des images, caractéristiques d’une époque, sont-elles chassées par d’autres, estimées plus éloquentes ou plus symboliques ? Assiste-t-on à une sédimentation du visuel ou, au contraire, peut-on saisir des phénomènes de « générations », chaque époque privilégiant « ses » images ? Bref, il s’agit d’apprécier la manière dont les images des guerres européennes du XXè siècle peuplent les représentations des individus et des groupes et leur fournissent, à tort ou à raison, les clés de compréhension du passé mais aussi du présent.

Comité d’organisation :

Christian Delporte

Denis Maréchal

Caroline Moine

Isabelle Veyrat-Masson

Envoi de la proposition de communication :

Texte de 1500 signes maximum (avec coordonnées précises de l’auteur), avant le 10 septembre à christian.delporte@uvsq.fr

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • dimanche 10 septembre 2006

Contacts

  • Christian Delporte
    courriel : christian [dot] delporte [at] uvsq [dot] fr

Source de l'information

  • Christian Delporte
    courriel : christian [dot] delporte [at] uvsq [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La guerre après la guerre », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 26 juin 2006, http://calenda.org/191726