AccueilMilieux de vie et santé. Quelles pratiques interdisciplinaires ?

*  *  *

Publié le mercredi 28 juin 2006 par Corinne Cassé

Résumé

Colloque International organisé à Marseille du 5 au 7 juillet 2006 (Université de Provence - Amphi Charve) sur le thème "Milieux de vie et santé. Quelles pratiques interdisciplinaires ?" Cette rencontre organisée par l’UR 002 de l’IRD, le DESMID et le DENTES, en partenariat avec NSS Dialogues sur le thème « Milieux de vie et Santé. Quelles pratiques interdisciplinaires » se tiendra dans le cadre des 18èmes journées scientifiques de la Société d’Ecologie Humaine. C’est autour des pratiques interdisciplinaires qui concernent les interactions santé et milieu de vie que s’organiseront les communications et les débats, dans le souci de confronter à la fois les approches théoriques et les réalisations concrètes, et cela dans une diversité de situations géographiques et culturelles.

Annonce

Marseille, France, du 5 au 7 juillet 2006

Université de Provence
Campus Saint Charles, Amphithéâtre Charve
contact : ecologiehumaine@free.fr
Tel. 00 (0)4 91 10 63 28 - Fax 04 91 10 62 85
www.ecologie-humaine.eu

 

Sous la responsabilité scientifique de
Daniel Bley, CNRS, Arles, mel. danielbley@aol.com
Marc Eric Gruénais, IRD, Marseille, mel. gruenais@up.univ-mrs.fr
Nicole Vernazza-Licht, Université Bordeaux2, mel. nvernazza@aol.com

 

Colloque international organisé par
La Société d’Ecologie Humaine (SEH)
L'UR Acteurs et systèmes de santé en Afrique de l’IRD
Le DESMID – UMR 6012 ESPACE
Le Département Environnement Technologies et Société, Université de Provence

 

En partenariat avec
Natures Sciences Sociétés – Dialogues (NSS)

 

Présentation des objectifs du colloque

La Société d’Ecologie Humaine organise chaque année des Journées Scientifiques dont l’objectif est d’examiner les relations que les populations humaines entretiennent avec leur environnement. Cette année elle consacre ses 18èmes journées à réfléchir aux conséquences sur la santé que peuvent générer les milieux dans lesquels vivent les populations humaines et aux pratiques interdisciplinaires que les recherches et les actions conduites sur ces questions impliquent.

Dengue, grippe aviaire, paludisme, tuberculose, syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) pour ne citer que ces quelques exemples sont autant de sujets de préoccupation qui interpellent les acteurs œuvrant à la fois dans le champ de la santé et de l’environnement. D’autant qu’avec la mobilité croissante des populations humaines et animales, la prise en considération des problèmes de santé et de maladies implique de situer la réflexion et l’action à l’échelle planétaire. L’OMS souligne d’ailleurs que l’interdépendance entre dégradation de l’environnement, processus de développement et santé est l’un des enjeux majeurs du développement durable.

La mise en évidence de cette interdépendance entre les populations humaines, le milieux écologique et les vecteurs de maladies n’est pas récente et avait été déjà bien décrite en 1933 par le géographe Max Sorre sous le terme de « complexe pathogène », ensuite élargi par d’autres auteurs aux notions de « paysage épidémiologique » et à celui de « pathocénose ». Concernant surtout le monde tropical, le concept de « complexe pathogène » est redevenu aujourd’hui d’actualité avec la mondialisation des problèmes de santé et il permet de discuter de l’influence du milieu sur la santé des populations humaines dans une perspective bio-culturelle.

Il s’agit d’un vaste champ d’investigations qui touche à toutes les dimensions de la vie humaine (qualité de vie, cadre de vie, travail, urbain/rural, etc…) et concerne de multiples nuisances d’origines diverses (produits chimiques polluants et persistants, déchets dangereux, répercutions de perturbations atmosphériques, virus,..). On comprend mieux alors pourquoi dans le domaine de la lutte contre les maladies, la relation entre santé et environnement est relativement récente en terme de réflexions et de préoccupations au plan international comme national (avec par exemple la création ces dernières années de l’Agence de Sécurité Sanitaire Environnementale et du Plan santé/ environnement et santé/ travail).

Face à la complexité de ces aspects et à leur dimension planétaire, les formes d’action semblent s’orienter vers une confrontation des réflexions et des expériences qui font appel à la démarche interdisciplinaire. Ainsi en France, on peut citer l’exemple du programme PAL+ sur le paludisme et les maladies associées qui avait pour objectif de faire progresser les connaissances en instaurant un dialogue entre les sciences biologiques, les sciences médicales et les sciences sociales. De même, le récent programme Santé-Environnement de la nouvelle Agence Nationale de la Recherche française met l’accent sur la nécessité de croiser les regards disciplinaires pour atteindre un niveau acceptable de compréhension des problèmes.

On note d’ailleurs que dans différentes recherches, des collaborations s’instaurent de plus en plus souvent entre socio- anthropologues et médecins, ou entre géographes et biologistes afin d’intégrer dans un schéma d’analyse biomédical le rôle que peuvent jouer, par exemple, les populations humaines dans la transmission et la diffusion d’une maladie dans un milieu écologique particulier.

C’est autour des pratiques interdisciplinaires qui concernent les interactions santé et milieu de vie que s’organiseront les communications et les débats, dans le souci de confronter à la fois les approches théoriques et les réalisations concrètes, et cela dans une diversité de situations géographiques et culturelles.

 

PROGRAMME DU COLLOQUE

 

Mercredi 5 JUILLET 2006

8H30 - 9H30

Accueil des participants

Ouverture officielle par Daniel BLEY (SEH), Patrick BAUDOT (DENTES) et Joël CHARRE (UMR ESPACE)

Présentation des journées scientifiques par Daniel BLEY, Marc-Eric GRUÉNAIS et Nicole VERNAZZA-LICHT

 

Session I

« Complexe pathogène : maladies vectorielles et grandes pandémies »

9 H 30 - 10 H30

- Jean-Paul BADO, CEMAf/IRD-UR 002, Université de Provence, La lutte contre le paludisme au Cameroun des années 1950 aux années 1960.

- Julien SERANDOUR, Jacky GIREL, Laboratoire d’Ecologie Alpine, Université Joseph Fourier, Grenoble, Histoire et fluctuations des fièvres paludéennes en région Rhône-Alpes : informations pour l'avenir ?

10 H30 – 10H45 H Pause café

10H45 - 12 H45

- Estelle KOUOKAM MAGNE, CEMAf/IRD-UR 002, Université de Provence, La perception du risque palustre au quotidien dans deux villes Camerounaises (Bafoussam et Maroua).

- Nicole VERNAZZA-LICHT, Marceline MBETOUMOU, Cornélie SIFA, Séverin ABEGA, Léon MUDUBU, Daniel BLEY, Université Bordeaux 2, UMR ESPACE, Arles, IRSA/UCAC, Cameroun, L'usage de la moustiquaire imprégnée : une question de santé ou d'environnement ?

- Sophie SAUZADE, CMPP/C.H. Martigues, SSD/ADES Université Bordeaux 2, Apport de la psychologie de l'enfant à l'anthropologie : le dessin de la chambre à coucher dans le cadre d'une recherche sur le paludisme (France/Cameroun).

- Raphaël T. OKALLA, E. FONDJO, P. ONGOLO ZOGO, E. NNOMO, PNLP, MINSANTE, Cameroun, Distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticide intégrée à la campagne de vaccination contre la rougeole : l’exemple de la province du Nord Cameroun.

12 H45 – 14 H Déjeuner

14 H - 15 H30

- Pascal GREBAUT, G. SIMO, E. Z. MANZAMBI, J.M. BENA, P. MANSINSA, G. OLLIVIER, G. CUNY, LRCT, UR 177 IRD/CIRAD, Montpellier, Caractérisation de l'espace à risque pour la transmission de la maladie du sommeil en zone périurbaine de Kinshasa en 2005 (RDC).

- Jean-Pierre HERVOUËT, Moïse KAGBADOUNO, M. CAMARA, IRD-UR 02, PNLTHA, Guinée, Prospections et luttes contre les grandes endémies. De quoi parle-t-on : l’exemple de la maladie du sommeil en Guinée Maritime.

- Alain. SANDOZ, A. LEBLOND et A. H. MAUNIER, Tour du Valat, Arles, Ecole Vétérinaire, Lyon, Relations entre environnement et santé publique : Virus du West Nile, Sud de la France.

15H30 – 16 H Pause café

Session II « Complexe pathogène : approches interdisciplinaires »

16 H - 18 H30

- Charles SUSANNE, Laboratoire d’Anthropologie, Université Libre de Bruxelles, Les changements de climat, environnement et santé.

- Nicolas PONÇON, C. TOTY, Didier. FONTENILLE, LIN/UR 016 IRD, Montpellier, Etude du risque de ré-émergence du paludisme en Camargue dans un contexte de changement global : nécessité de l’interdisciplinarité.

- Dominique PECAUD, IHT, Université de Nantes, Mise en œuvre d’un projet interdisciplinaire en matière de prévention des risques sanitaires dans l’estuaire de la Loire : enjeux et méthodes.

- Bernard MONDET, Thomas SEYLER, Jean-Paul GONZALEZ, IFP Pondichéry, IRD-U178 Bangkok, Dynamique des pathologies et évolution des risques sanitaires liés à l’urbanisation (Inde du Sud).

- Patrice VIMARD, Mohamed CHERKAOUI, UMR LPED/Université de Provence-IRD, LEH /Université Cadi Ayyad, Marrakech, Plaidoyers pour une approche pluridisciplinaire des facteurs de la mortalité des enfants.

18 H30 - Apéritif SEH –

 

 

Jeudi 6 JUILLET 2006

 

Session III

« Nuisances environnementales et pollution : impact sur la santé »

9 H - 10 H30

- Françoise BOUCHAYER, Anne ATTANÉ, Marc-Eric GRUÉNAIS, Catherine LANGEWIESCHE, Jean-Christophe MATTEI, SHADYC, CEMAf/IRD-UR 002, Marseille, Les médecins généralistes face aux risques environnementaux : attitudes et sources d’information.

- Franck BOUTARIC, Pierre LASCOUMES, CEVIPOF/CNRS, Paris, Santé publique, évolutions et enjeux des problématiques de la pollution atmosphérique urbaine en France.

- Jean-Louis MONOD, Nadia BENNEDJAÏ, Romain VIGNOLI, OEMES, Marseille, Friches industrielles : mémoire du passé, pollution du présent.

10 H30 – 11 H Pause café

11H - 12 H30

- Elisabeth REMY, INRA, UMR SAD-APT, La constitution d'un « réseau de nez » pour mesurer les nuisances odorantes près d'une usine : l'apprentissage de la cohabitation spatiale.

- Gilles MAIGNANT, Jérôme DUTOZIA, UMR ESPACE, Université de Nice, Détection d'itinéraires optimaux pour la circulation pédestre des personnes vulnérables en milieu urbain.

- Marie-Pierre SAUVANT-ROCHAT, A. GROLIER, L. FONTANA, N. MARCHISET-FERLAY, C. SAVANOVITCH, Laboratoire Santé Publique et Environnement, Université d’Auvergne, Clermont-Ferrand, Sensibilité au bruit en milieu urbain et en milieu rural : caractérisation par deux études transversales réalisées en Auvergne.

12 H 30 – 14 H Déjeuner

14 H - 15 H30

- Laurent BOCENO, Centre Maurice Halbwachs, DYRESO, UMR 8097, Université de Caen/Basse Normandie, Sociopathologies et vie quotidienne dans un environnement contaminé par la radioactivité : le cas du Bélarus.

- Céline TSCHIRHART, Pascal HANDSCHUMACHER, D. LAFFLY et E. BENEFICE, UR 024 IRD Epidémiologie et Prévention, Strasbourg, La contamination des populations d'Amazonie bolivienne par le méthylmercure : risque lié aux milieux ou fait social ?

- Henry TOURNEUX, Langage et langues et cultures d’Afrique Noire/CNRS, UR 002 IRD, Une évaluation de l'efficacité des pictogrammes phytosanitaires dans la protection contre les risques liés à l'utilisation des pesticides.

16 H30 Visite du site historique du Château d’If

20 H Repas officiel du colloque

 

 

Vendredi 7 JUILLET 2006

 

Session IV « Conditions de vie, environnement et santé »

8 H45 - 10 H15

- Carmel CHARPIN, Jean-Marie MOUCHE, Jacqueline QUERALT, Bernard HUGUES, Max GARANS, Henri DUMON, Denis CHARPIN, Maison de l’allergie et de l’environnement, Marseille, DDASS 13, Université de la Méditerranée, Conseil Habitat et Santé : protocole et premiers résultats.

- Emmanuel NGWE, Antoine BANZA NSUNGU, IFORD, Yaoundé, L’influence des conditions de vie des ménages sur la morbidité diarrhéique des enfants dans deux villes moyennes du Cameroun : Maroua et Ebolowa.

- René-Joly ASSAKO ASSAKO, Alix Carine DJILO TONMEU, Daniel BLEY, GREVA, Ecole Normale Supérieure, Yaoundé, DESMID/UMR ESPACE, CNRS/Université de la Méditerranée, Gestion des eaux usées et des déchets domestiques en relation avec le risque sanitaire à Kribi : une approche géo-anthropologique.

10 H 15 – 10 H 45 Pause café

10 H45 - 12 H45

- Edmond DOUNIAS, Audrey SELZNER, Iwan KURNIAWAN, Ronald SIREGAR, CEFE, CNRS, Montpellier, CIFOR, Ecologie nutritionnelle des anciens chasseurs cueilleurs Punan et Tubu de Bornéo.

- Nicole MATHIEU, Marie-Pierre ORYSZCYN, Wandrille HUCY, J.P. MACCARIO, F. KAUFFMANN, UMR LADYSS, Nanterre, INSERM U472 – IFR 69, Villejuif, Ruralité et asthme : évaluation géographique des contacts avec les bovins, influence du choix des découpages et premiers résultats interdisciplinaires.

- Philippe BRETIN, Karine LAAIDI, Stéphanie VANDENTORREN, Abdelkrim ZEGHNOUN, Martine LEDRANS, INVS, Saint-Maurice, Ilots de chaleur urbains et impact sur la mortalité des personnes âgées résidant à domicile pendant la vague de chaleur d'août 2003 en France.

12 H45

Clôture du colloque par Daniel Bley, Marc-Eric Gruénais, Nicole Vernazza-Licht

Colloque international organisé avec le soutien de

Agence Universitaire de la Francophonie

Conseil Général des Bouches du Rhône

Institut de Recherche pour le Développement

Institut Fédératif de Recherches 134 SHESSAM

Observatoire Euro méditerranéen Environnement Santé - Ville de Marseille

Université de Provence


Comité d’organisation


Patrick Baudot (DENTES, Marseille), Daniel Bley (CNRS, Arles), Houria Boussaïd (IRD, Marseille), Marion Brichet (IUP Environnement), Alain Dervieux (CNRS, Arles), Marc Eric Gruénais (IRD, Marseille), Julia Hénon (IUP Environnement),

Nicole Vernazza-Licht (Université Bordeaux2)

Comité scientifique du colloque

F. Agid (MAE, Paris), R. J. Assako Assako (géographe, GREVA, Douala), P. Baudot (démographe, UP/LPED, Marseille), N. Bennedjai (médecin, OEMES, Marseille), J.P. Besancenot (géographe, Université de Dijon), D. Bley (anthropologue biologiste, CNRS, Arles), C. Courtet (MRT, Paris), J. Delmont (médecin, Université de la Méditerranée, Marseille), D. Fontenille (entomologiste, IRD, Montpellier), A. Froment (anthropobiologiste, IRD, Orléans), M.E. Gruénais (anthropologue, IRD, Marseille), L. Lassonde (UNITAR, Genève), M. Le Bras (médecin, Université Victor Segalen, Bordeaux), M. Mebtoul (sociologue, GRAS, Oran), P. Millet (biologiste, CRL, Bordeaux), J.P. Moatti (économiste, Université de la Méditerranée, Marseille), A. M. Moulin (historienne des sciences, CNRS, Le Caire), V. Robert (entomologiste, IRD, Paris), J. L. San Marco (médecin, Université de la Méditerranée, Marseille), S. Sauzade (psychiatre, CMPP, Martigues), C. Susanne (anthropobiologiste, ULB, Bruxelles), N. Vernazza-Licht (anthropologue, Université Victor Segalen, Bordeaux2), P. Vimard (démographe, IRD/LPED, Marseille).

 

Présentation des Institutions organisatrices

La Société d’Ecologie Humaine a été créée en 1987 à l’initiative de chercheurs et enseignants en sciences sociales et biologiques convaincus des bienfaits de la pluridisciplinarité et ayant la volonté d’instaurer un lieu d’échange et une fonction de dialogue pour tous ceux qui s’intéressent à l’étude des relations des hommes et de leur milieu de vie.

Depuis sa création, la SEH a organisé dix sept journées scientifiques sur un thème particulier. Ces journées constituent pour des spécialistes (chercheurs, acteurs) de champs différents, un moment privilégié pour débattre sur des questions parfois situées aux marges de leur discipline. Les ouvrages issus des journées scientifiques sont publiés dans la collection « Ecologie Humaine » chez Edisud

Président : Daniel Bley

Contact : danielbley@aol.com Site : http://www.ecologie-humaine.eu

L’Unité de Recherche « Acteurs et systèmes de santé en Afrique » (UR 002) de l’Institut de Recherche pour le Développement, basée à l’Université de Provence (campus Saint Charles), est une unité à dominante sciences sociales qui privilégie trois axes de recherche : l’analyse de la mise en place de programmes de santé verticaux de lutte contre des pathologies particulières (paludisme, sida, tuberculose, trypanosomiase humaine, notamment) ; un questionnement sur l’identité professionnelle des personnels de santé par l’analyse de leurs pratiques dans les structures de soins ; une analyse des modalités d’appropriation d’innovations médicales dans les services de santé (imagerie médicale, nouveaux outils d’amélioration de la qualité des soins).

Directeur : Marc-Éric Gruénais

Contact : marc-eric.gruenais@up.univ-mrs.fr Tel. 04.91.10.62.00

Le Laboratoire DESMID, équipe de l’UMR 6012 ESPACE (CNRS/ Université de la Méditerranée) envisage l’environnement comme un objet scientifique interdisciplinaire à la charnière des Sciences de l’Homme et de la Société, des Sciences de la Vie et des Sciences de l’Univers. Les thèmes abordés couvrent d’une part la gestion humaine de l’eau et des risques qui y sont associés (inondations, paludisme etc…), et d’autre part la question des mobilisations collectives et de la gouvernance autour des questions d’environnement et de développement durable.

Contact : desmid@wanadoo.fr Tel. 04.90.93.86.66

Le Département Environnement, Technologies et Société (DENTES) est une composante de l’Université de Provence, créée en 1994. Il comporte des filières d’enseignement (IUP environnement, Masters Gestion de l’Eau et des Milieux Aquatiques, Gestion des Risques Naturels et Technologiques) et des Laboratoires de recherche, entre autres le Laboratoire Population, Environnement et Développement (LPED, UMR 151, Université de Provence IRD).

Directeur : Rémi Chappaz

Contact : iupentes@up.univ-mrs.fr Tel. 04.01.10.63.28.

Catégories

Lieux

  • Université de Provence - Campus St. Charles (amphi Charve)
    Marseille, France

Dates

  • mercredi 05 juillet 2006
  • vendredi 07 juillet 2006

Contacts

  • Vernazza #
    courriel : nvernazza [at] aol [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Vernazza - Licht Nicole ~
    courriel : nvernazza [at] aol [dot] com

Pour citer cette annonce

« Milieux de vie et santé. Quelles pratiques interdisciplinaires ? », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 28 juin 2006, http://calenda.org/191732