AccueilSociété et énonciation dans les littératures francophones

*  *  *

Publié le vendredi 04 août 2006 par Christelle Rabier

Résumé

La Chaire de recherche du Canada en littératures africaines et Francophonie organise un colloque international pour jeunes chercheur(e)s en littératures francophones. Elle invite les étudiants de doctorat et les stagiaires postdoctoraux à venir soumettre à discussion leurs hypothèses de recherche. Le colloque se tiendra les 1e et 2 mai 2007 à l'Université de Laval, à Québec (Canada).

Annonce


SOCIÉTÉ ET ÉNONCIATION DANS LES LITTÉRATURES FRANCOPHONES


APPEL À COMMUNICATIONS


Une certaine tradition critique souligne l’importance de l’environnement socio-historique comme spécificité des littératures postcoloniales. Elle montre que les conditions de production préexistent à l’écriture, et justifie le déplacement de sa lecture du texte vers un hors-texte dont la structure entretient un rapport d’homologie avec la structure du texte. Un autre discours critique, privilégiant le signifiant, essaie de mettre l’écriture du texte en rapport avec elle-même, éliminant l’histoire, le monde et l’homme.

La Chaire de recherche du Canada en littératures africaines et Francophonie organise un colloque international pour jeunes chercheur(e)s en littératures francophones. Elle invite les étudiants de doctorat et les stagiaires postdoctoraux à venir soumettre à discussion leurs hypothèses de recherche.

L’objectif de ce colloque est d’analyser comment les conditions de production sont inscrites dans le texte et le rôle qu’elles jouent dans son fonctionnement. Il s’agira donc d’articuler la spécificité interne du texte sur ses conditions de production, de trouver "les points de saisie dans le texte des manifestations et de la mise en rapport d’une régulation externe et d’une régulation interne" (J. Dubois).

Les communications orales (de 20 minutes) s’attacheront à analyser les signes du social en relation avec l’énonciation, immanents au récit, c’est-à-dire montrer comment chaque instance sociale peut être érigée en paradigme et s’analyser in situ, dans son contexte, comme objet socialisé, à plusieurs étages structurels. Elles examineront le parti pris de la parole de l’écrivain, c’est-à-dire analyser la trajectoire et le statut social de celui-ci et les mettre en relation avec le champ littéraire dans sa relation aux autres discours sociaux.

Le colloque se tiendra les 1e et 2 mai 2007 à l'Université de Laval, à Québec (Canada).

Veuillez envoyer, au plus tard le 15 octobre 2006, votre proposition de communication de 12 lignes au maximum, à l’adresse suivante :

Jeunes.francophonie@fl.ulaval.ca

Catégories

Lieux

  • Québec (Canada)
    Québec, Canada

Dates

  • dimanche 15 octobre 2006

Contacts

  • Contact Jeunes Francophonie
    courriel : Jeunes [dot] francophonie [at] fl [dot] ulaval [dot] ca

Source de l'information

  • Vincent Bruyère
    courriel : vincent [dot] bruyere [dot] 1 [at] ulaval [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Société et énonciation dans les littératures francophones », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 04 août 2006, http://calenda.org/191795