AccueilLe corps en mouvement

*  *  *

Publié le lundi 04 septembre 2006 par Corinne Cassé

Résumé

Le corps est au centre de nombreux débats contemporains et de nombreuses disciplines, qui se trouvent être le sujet d’une littérature foisonnante et de manuels de mieux-vivre en expansion. La prise de conscience contemporaine que le corps est un capital santé à préserver, à entretenir et à rentabiliser, devient une idée omniprésente au quotidien. Les deux versants de cet intérêt croissant pour le corps s’imposent à tous, dans cet épanouissement visant à l’équilibre entre corps et esprit, à ce mode d’expression et/ou de revendications extrêmes, que sont le Body Art ou l’Art charnel. Ainsi est exploité le corps sain, souffrant, malade pour en faire une force. Les performances en sont un exemple. Toutes ces préoccupations relatives au corps nous ont amenées à établir une réflexion sur le corps en mouvement en ce sens que c’est à travers lui que nous prenons conscience de sa matérialité et de son interface au monde. Nous partons de l’idée qu’il y a une motivation à la base de tout mouvement, sous forme d’actes volontaires, de nécessité, de besoins qui vont engendrer le mouvement des corps. Nous avons choisi de poursuivre cette réflexion à travers les regards croisés de diverses disciplines des Sciences Humaines comme la Géographie, la Sociologie, l’Anthropologie, le Droit, la Littérature, l’Histoire et l’Histoire de l’Art, pour nous retrouver autour de la problématique du « corps en mouvement » en interaction avec soi, l’autre et l’espace, dans une prise de conscience commune à tous.

Annonce

Université de Pau et des Pays de l'Adour

Dans le prolongement du séminaire organisé par l’association des doctorants AlterGéo au mois de Mars sur « Le corps en mouvement », nous avons décidé de préparer deux journées d’étude sur le même thème, au résultat de l’enthousiasme collectif qu’a suscité cette étude, mêlant les disciplines d’horizons différents.
En effet, nous aimerions poursuivre cette réflexion à travers les regards croisés des diverses matières des Sciences Humaines comme la Géographie, la Sociologie, l’Anthropologie, le Droit, la Littérature, l’Histoire et l’Histoire de l’Art, pour nous retrouver autour de la problématique du « corps en mouvement » en interaction avec soi, l’autre et l’espace, dans une prise de conscience commune à tous.

L’intérêt que nous portons au corps depuis la nuit des temps est universel. Depuis l’Antiquité et dans des champs des Sciences Humaines aussi variés que l’Histoire, l’Anthropologie, la Sociologie, ou la Philosophie, il a suscité des interrogations et des recherches en continu, dans une volonté de connaissance de l’individu.

Cet objet d’étude, aussi riche et multiple soit-il, ne peut être étudié de manière synthétique vu l’étendue des réflexions qu’il englobe. En effet, le corps peut être considéré comme expression de la personne, à travers tout un réseau de comportements et attitudes corporelles, comme un objet mécanisé, qui nous renvoie à sa vision cartésienne, qui prévaut encore aujourd’hui dans la médecine allopathique, ou encore comme interface mis en jeu dans l’activité quotidienne, où le corps est le médiateur du monde qui l’entoure.

Ainsi, le corps est au centre de nombreux débats contemporains et de nombreuses disciplines, qui se trouvent être le sujet d’une littérature foisonnante et de manuels de mieux-vivre en expansion. En effet, nous le retrouvons en tête des médecines dites douces, alternatives ou parallèles, qui visent à un mieux-être avec son corps, invitant tout un chacun à vivre en harmonie avec celui-ci.

La prise de conscience contemporaine que le corps est un capital santé à préserver, à entretenir et à rentabiliser, devient une idée omniprésente au quotidien. Les deux versants de cet intérêt croissant pour le corps s’imposent à tous, dans cet épanouissement visant à l’équilibre entre corps et esprit, à ce mode d’expression et/ou de revendications extrêmes, que sont le Body Art ou l’Art charnel. Ainsi est exploité le corps sain, souffrant, malade pour en faire une force. Les performances en sont un exemple.

En dehors de ces cas particuliers, nous remarquons que la connaissance du corps est mise à portée de tous (médias, presse, littérature…) et présente une double préoccupation. En effet, dans notre société qui vise à une rentabilité de chaque instant, grâce à tous les moyens de communication qui sont à notre portée, l’homme tend à oublier son corps dans ce flot de nouvelle technologie et de production incessante. L’intellect, le mental l’emportent sur le corporel, et nous pouvons observer que les mouvements des hommes se réduisent de plus en plus, grâce aux moyens de transport et aux espaces de plus en plus aménagés pour faciliter les déplacements, voire les limiter au maximum dans le but d’assister l’individu dans son quotidien. D’un autre côté, les moyens de communication entraînent l’effet inverse, à savoir que les personnes désirant prendre soin de leur corps, ne savent plus que choisir devant cette abondance de moyens mis à leur disposition pour aller vers un mieux-être corporel (salle de sport, centres de remise en forme, appareils divers et variés pour optimiser les capacités de son corps afin de se muscler, de se masser, de se drainer...).

Problématique

Toutes ces préoccupations relatives au corps nous ont amenées à établir une réflexion sur le corps en mouvement en ce sens que c’est à travers lui que nous prenons conscience de sa matérialité et de son interface au monde.

Nous partons de l’idée qu’il y a une motivation à la base de tout mouvement, sous forme d’actes volontaires, de nécessité, de besoins qui vont engendrer le mouvement des corps, du corps à lui-même, du corps à l’autre, et du corps à l’espace.


Ainsi trois demi-journées sont organisées pour traiter de ce thème grâce à un regard interdisciplinaire, qui seront reparties selon trois axes, à savoir :

- le premier traitant du corps en mouvement dans la religion, au travers des rites, ou des fêtes, dans lequel interviendront un anthropologue, trois géographes et deux littéraires,

- le deuxième étudiant le corps en mouvement dans sa mise en scène, que ce soit aussi bien au niveau artistique, que géographique, ou que littéraire, traité par des intervenants de ces mêmes disciplines,

- et enfin nous envisagerons les limites de ce corps en mouvement avec cinq communications ( lettres, sociologie, droit, géographie et arts du spectacle) : autour du questionnement suivant : qu’est-il possible ou permis de faire de son corps, avec son corps, dans les espaces publics et privés, sur un plan juridique et éthique ?

La moitié de la première journée se clôturera par une soirée avec représentation artistique (danse contemporaine et mouvement des corps) et discussions autour du thème d’étude de la journée et du spectacle du soir. Le lendemain, après les communications sur le troisième axe de recherche, nous inviterons les participants à un après-midi « atelier » sur le corps en mouvement, à travers la danse et les arts martiaux, illustrant ainsi les trois relations que le corps en mouvement génère à lui-même, à l’autre et à l’espace.

Programme :

journées d’étude sur « le corps en mouvement »

Organisées par Céline Andre et Sylvie Miaux de l’association AlterGéo.

27-28 septembre 2006

Université de PAu et des Pays de l’Adour (UPPA)
IRSAM, domaine universitaire
Salle Chadefaud

Mercredi 27 septembre 2006

9h – 9h20 : Présentation des journées d’étude

- Vincent Berdoulay (Professeur en Géographie et Directeur de l’école doctorale de Lettres et Sciences Humaines à l’Université de Pau, Laboratoire SET) présentation de l’école doctorale

- Céline André (Doctorante en Anthropologie Littéraire à l’UPPA, Laboratoire ITEM) et Sylvie Miaux (Docteur en Géographie à l’UPPA, Laboratoire SET) présentation du thème de recherche

AXE 1 : Le corps en mouvement dans la religion, dans les rites et les fêtes

9h20 – 9h30 : Introduction axe 1 (Abel Kouvouama)

9h30 – 9h50 : Abel Kouvouama (Professeur en Anthropologie à l’UPPA, Laboratoire ITEM) : Anthropologie du corps et du mouvement dans la musique congolaise de variétés

9h50 – 10h10 : Bertrand Poda-Mélaine (Doctorant en géographie à l’UPPA, Laboratoire SET) Le corps mutilé pendant les périodes d’esclavage en Afrique occidentale. Le cas des rituels liés à la route de l’esclave de Ouidah (Bénin)

10h10 – 10h30 : Adaïse Gouvea Lopes (Doctorante en géographie à l’UPPA, Laboratoire SET) en attente

10h30 – 10h45 : Discussion

10h45 – 11h15 : Pause

11h15 – 11h35 : Thierry Capmartin (Doctorant en Lettres à l’UPPA, Laboratoire Lettres) : Le corps en mouvement dans l’Etre et le Néant de J-P Sartre.

11h35 – 11h55 : Youri Ianakiev (Docteur en Lettres à l’UPPA, Laboratoire Lettres) en attente

11h55 – 12h15 : Discussion

12h30 – 14h00 : Repas

AXE 2 : La mise en scène du corps en mouvement (arts/danse/littérature…)

14h00 – 14h30 : introduction sous forme d’intervention de Jacques Gleyse (Professeur des Universités, spécialisé en Anthropologie et Ethnologie de l’éducation du corps à Perpignan, Laboratoire Corps et Culture de Montpellier I) : Les rapports de la chair et du verbe dans la dynamique du corps en mouvement.

14h30 – 14h50 : Anne-Claire Cauhapé (Doctorante en Etudes Américaines à l’UPPA, Laboratoire CICADA) : Le corps en mouvement comme scène de la création : les rapports entre sensible et plasticité dans la danse et la peinture.

14h50 – 15h10 : Danièle Laplace (Maître de conférences en Géographie à l’UPPA, Laboratoire SET) : L’aventure conseillée : le corps voyageur vu par les guides touristiques

15h10 – 15h30 : Charlotte Beaufort (Doctorante en Arts et Sciences de l’art, Laboratoire CICADA) : L’œil en mouvement.

15h30 – 15h45 : Discussion

15h45 – 16h05 : Pause

16h05 – 16h25 : Céline André (Doctorante en Anthropologie littéraire à l’UPPA, Laboratoire ITEM) : Le corps métamorphosé comme expression du corps en mouvement dans les contes de Crébillon fils.

16h25 – 16h45 : Baptiste Fricau (Doctorant en Géographie à l’UPPA, Laboratoire SET) : en attente

16h45 – 17h : Discussion

19h30 – 20h45 :

Représentation danse contemporaine présentée par Philippe Guisgand (Maître de conférences en arts du spectacle/danse à l’Université de Lille 3, Laboratoire) avec le soutien d’Anne-Claire Cauhapé, et les danseuses : Victoria Debardieux, Natacha Grenet, Anne Sudrie, Sandra Tos Lardieq, Sophie Clavé, ainsi qu’Anne-Claire Cauhapé.

Jeudi 28 septembre 2006

AXE 3 : Les limites du corps en mouvement

9h00 – 9h30 : introduction sous forme d’intervention présentée par Daniel Lance (Docteur en Lettres et Sciences de l’information et de la communication, Laboratoire ) : D’un dialogue corps à corps comme préalable communicationnel?

9h30 – 9h50 : Emmanuelle Lagarde (Doctorante en Droit à l’UPPA, Laboratoire ) : L’approche juridique du corps en mouvement par rapport à lui-même, par rapport à l’autre, par rapport à l’espace.

9h50 – 10h10 : Francis Jauréguiberry (Professeur en Sociologie à l’UPPA, Laboratoire SET ) : La communication non-verbale des utilisateurs du téléphone mobile dans les lieux publics

10h10 – 10h30 : Discussion

10h30 – 11h00 : Pause

11h00 – 11h20 : Sylvie Miaux (Docteur en Géographie à l’UPPA, Laboratoire SET) : les limites du corps dans l’expérience en mouvement du piéton

11h20 – 11h40 : Théo Fort-jacques (Doctorant en Géographie à l’UPPA, Laboratoire SET) : Spatialité du corps, corporéité de l’espace.

11h40 – 12h10 : Philippe Guisgand (Maître de conférences en Arts du spectacle/danse à l’Université de Lille 3, Centre d’Etude des Arts Contemporains) conférence dansée : L’improvisation : corps démocratique/ corps citoyen.

12h10 – 12h30 : Conclusion des journées d’étude


12h45 – 14h00 : Repas


14h30 – 17h30 : Atelier

Illustration de la problématique des journées d’étude à partir de représentations de danse contemporaine et d’aïkido mettant en scène « la présence ou l’absence du point de contact comme élément central de la rencontre dans l’expérience du corps en mouvement », suivie d’une discussion entre les intervenants et le public.

Lieux

  • Pau (64)
    Pau, France

Dates

  • mercredi 27 septembre 2006

Fichiers attachés

Contacts

  • MIAUX Sylvie
    courriel : sylviemiaux [at] yahoo [dot] fr
  • ANDRE Céline
    courriel : celineandre2 [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • MIAUX Sylvie et ANDRE Céline ~
    courriel : sylviemiaux [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le corps en mouvement », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 04 septembre 2006, http://calenda.org/191838